Les IFRS et les États-Unis

Affichez la page en: English

Le 17 novembre 2008, la Securities and Exchange Commission (SEC) a rendu public aux fins de commentaires sa proposition de feuille de route ftrès attendue sur la possibilité pour les émetteurs américains d'utiliser les états financiers dressés selon les Normes internationales d'information financière (IFRS). La feuille de route proposée fait état de plusieurs étapes clés qui, si elles sont adoptées, pourraient rendre obligatoire l'application des IFRS par les émetteurs américains en 2014, à condition que la SEC estime qu'il en est de l'intérêt du public et de la protection des investisseurs. Si les États-Unis imposent à ses sociétés ouvertes d'adopter les IFRS, les sociétés canadiennes qui exercent des activités aux États-Unis et les multinationales qui y ont leur siège social en seront affectées.

L'adoption des IFRS aux États-Unis comporterait de nombreux avantages. Elle favoriserait la compétitivité des sociétés américaines à l'échelle mondiale, renforcerait les marchés financiers américains, faciliterait la gestion des multinationales basées aux États-Unis et entraînerait d'importantes économies de coûts et une plus grande efficacité du processus, sans compter qu'elle permettrait de surmonter la complexité accablante des lignes directrices américaines actuelles relatives à la comptabilité et à la présentation de l'information financière.

PwC peut vous aider

Nos professionnels surveillent de près la situation aux États-Unis et peuvent vous conseiller sur la façon de procéder si vous avez des problèmes transfrontaliers liés à la conversion aux IFRS. Communiquez avec l'un de nos professionnels dès aujourd'hui pour obtenir réponse à vos questions.