Skip to content Skip to footer
Recherche

Loading Results

Tenir notre promesse de transformation numérique pour les entreprises de logistique tierces

Les changements de comportements résultant de la pandémie de COVID-19 créent de nouvelles opportunités pour les fournisseurs de services de logistique tiers canadiens. Dans cet environnement en constante évolution, ces derniers doivent augmenter leurs capacités numériques pour assurer la livraison sur le dernier kilomètre. Afin de vous aider à positionner votre entreprise dans le monde logistique de demain, nous avons préparé une feuille de route détaillée de votre processus de transformation.

Une crise est souvent un moteur de changement à long terme. Et s’il y a un changement important qui a déjà été observé chez les entreprises canadiennes de transport et de logistique, c’est la croissance accélérée du commerce électronique, car la COVID-19 pousse les consommateurs à modifier davantage leurs habitudes d’achat et à privilégier les canaux numériques. Cette situation démontre l’importance d’avoir un service de livraison sur le dernier kilomètre rapide et fiable, et crée de nouvelles opportunités pour les entreprises de logistique tierces.

La pandémie a révélé la nécessité d’avoir de solides réseaux d’approvisionnement. Et les entreprises de logistique tierces y jouent un rôle de premier plan en développant des solutions recherchées par leurs clients. Mais elles font également face à des défis : elles doivent non seulement composer avec une concurrence accrue de la part de joueurs existants et nouveaux, mais aussi avec les attentes grandissantes des consommateurs envers les services de livraison. Elles doivent donc plus que jamais investir dans les nouvelles technologies et les innovations numériques, cruciales pour la chaîne d’approvisionnement et l’amélioration des services de livraison sur le dernier kilomètre. La bonne nouvelle c’est qu’elles peuvent adopter différentes approches pour y arriver, en se créant une chaîne d’approvisionnement numérique, en établissant des partenariats ou des collaborations avec des startups ou en optant pour une approche mixte. Comme nous le verrons plus loin, tout commence par une stratégie et une vision.

Un environnement en constante évolution pour les entreprises de logistique tierces

Même avant la pandémie, le commerce électronique avait alimenté la croissance des entreprises de logistique tierces. IBISWorld avait même prédit que les revenus des services de messagerie et de livraison locales au Canada grimperaient pour passer de 12,8 G$ CA en 2019 à 14,3 G$ CA en 2024. Cela dit la volatilité des taux de fret, l’augmentation du coût des intrants et la stagnation des volumes des échanges commerciaux viennent assombrir les perspectives d’avenir du secteur. Les entreprises de logistique tierces font donc face à plusieurs forces de changement qui les amènent à réfléchir différemment à leur façon de fonctionner. Ces entreprises subissent davantage de pressions pour apporter des changements radicaux qui transforment leurs modèles d’affaires. En voici quelques-unes :

Hausse de la complexité des attentes des clients

On s’attend à ce que les ventes électroniques, qui atteignaient déjà 25,4 G$ US en 2019, montent en flèche. Les clients des entreprises de logistique tierces ont donc besoin de services de plus en plus spécialisés, comme des contrôles qualité, de la part de leurs fournisseurs. Les consommateurs ne sont pas en reste, avec une hausse de 40,4 % des ventes en ligne en mars 2020 et 87 % des internautes canadiens ayant fait un achat en ligne au cours des 12 derniers mois, ils s’attendent surtout à :

  • des livraisons rapides, qu’ils aient payé des frais d’expédition ou non;
  • avoir la capacité d’acheter, de ramasser et de retourner des biens de partout;
  • des livraisons gratuites ou peu coûteuses;
  • l’accès aux détails de la commande et au statut de livraison;
  • la réduction de l’empreinte écologique;
  • une offre de produits et services plus personnalisés disponibles au moment et à l’endroit qui leur convient.

Consolidation et concurrence

La consolidation croissante et le pouvoir de négociation des transporteurs, particulièrement dans le secteur de l’expédition, grugent les marges des fournisseurs de services de logistique. D’un autre côté, la disruption technologique réduit les barrières à l’entrée de nouveaux joueurs, et les plateformes de commerce électronique investissent de plus en plus dans leurs services et leurs capacités de logistique.

Changements accélérés à long terme provoqués par la pandémie de la COVID-19

Alors que de plus en plus de commerces adoptent la vente en ligne pendant la COVID-19, la demande de livraison jusqu’au dernier kilomètre atteint de nouveaux sommets. Parmi ces commerces, on compte les pharmacies, qui proposaient traditionnellement des modèles d’achat en magasin, mais qui se sont tournées vers l’achat en ligne et la livraison à domicile.

Numérisation de la chaîne d’approvisionnement pour les entreprises de logistique tierces : une opportunité

Les nouvelles technologies numériques aident les grandes entreprises à innover pour garder une longueur d’avance sur l’évolution des attentes de leur clientèle. Ces technologies sont aussi essentielles pour accroître l’efficience des entreprises grâce à une visibilité complète du processus et pour passer à une optimisation en temps réel. Un élément crucial de cette transformation est la chaîne d’approvisionnement connectée, qui permet aux fournisseurs de services de logistique d’offrir une solution fluide à leurs clients. Soutenue et propulsée par l’analytique avancée, la robotique, les drones, l’Internet des objets, la réalité augmentée et la chaîne de blocs, la chaîne d’approvisionnement connectée profitera tant aux tiers fournisseurs de services de logistique qu’à leurs consommateurs. L’adoption de technologies numériques s’accompagne d’avantages, dont :

  • un meilleur temps de réaction et plus de rapidité en raison de l’automatisation des processus, de la manipulation sans contact et de l’utilisation d’appareils, comme les drones, pour optimiser les livraisons;
  • une meilleure intégration des données de vente avec celles des détaillants, les transactions en ligne et l’information sur les médias sociaux, ce qui permet de mieux prévoir la demande, planifier les capacités et les activités et réduire les stocks;
  • une planification dynamique des trajets afin de trouver les meilleurs itinéraires en temps réel;
  • une gestion fluide des commandes résultant d’une vision unique des exigences du client, rendue possible grâce à une tour de contrôle entièrement numérique et infonuagique qui intègre tous les partenaires concernés.
  • une chaîne d’approvisionnement plus agile et résiliente grâce à des modèles plus exhaustifs et novateurs, ce qui serait particulièrement utile lorsque les chaînes d’approvisionnement sont sous pression, comme c’est le cas en ce moment.

Bien que la technologie soit cruciale pour saisir les nouvelles opportunités, d’autres éléments du processus de transformation sont aussi importants. Pour répondre aux attentes quant au choix d’options de livraison, les entreprises de logistique tierces peuvent investir dans des lieux de dépôt autres que l’adresse du consommateur, comme des points de proximité, où les colis pourraient être déposés en toute sécurité, et des boîtes aux lettres électroniques dans les bâtiments commerciaux et les immeubles d’habitation. Elles peuvent aussi intégrer des vélos et des véhicules électriques dans leur réseau, ce qui améliorera l’efficience de leurs livraisons dans les secteurs où la circulation est limitée. Elles peuvent même explorer d’autres façons de répondre aux exigences des clients, comme l’ajout de services haut de gamme de déballage ou d’assemblage d’objets.

Exemples d’utilisation d’innovations numériques par des entreprises de logistique tierces

Intelligence artificielle : Optimisation des itinéraires et des frets en fonction des données environnementales, de circulation et de disponibilité des véhicules en temps réel.

Robotique : Des robots pour détecter les environs et aider les travailleurs des entrepôts.

Drones : Ils jouent un plus grand rôle parmi les solutions d’automatisation, notamment pour la livraison de l’équipement médical pendant la COVID-19.

Internet des objets : Des senseurs intelligents peuvent déterminer la température et l’humidité pour les biens qui y sont sensibles.

Réalité augmentée : Optimisation de l’entreposage et des services de livraison sur le dernier kilomètre pour améliorer les processus de chargement et de déchargement et l’efficience du ramassage de commandes.

Chaîne de blocs : Possibilité de conclure soi-même des contrats numériques pour améliorer la transparence et automatiser les processus comme les achats et les paiements.

Chaîne d’approvisionnement connectée

La mise en place d’une fonction de tour de contrôle est une première étape importante pour avoir visibilité, connectivité et intégration tout au long de la chaîne d’approvisionnement. La clé étant l’intégration verticale de la demande et des systèmes de planification de l’approvisionnement jusqu’au niveau d’exécution ainsi que l’intégration horizontale des consommateurs sur l’ensemble des fournisseurs de la chaîne d’approvisionnement. Il est également crucial d’avoir des données en temps réel pour détecter les changements et y réagir et d’utiliser l’intelligence artificielle pour créer un système de livraison plus prédictif.

Façonner l’avenir de la logistique

Alors qu’elles adoptent de nouvelles innovations pour relever ces défis, les entreprises de logistique tierces surveillent de près les startups agiles qui font leur entrée sur le marché. Du transport à l’entreposage jusqu’à la livraison au dernier kilomètre, ces entreprises apportent de nouvelles solutions. Plusieurs se créent une niche dans la livraison le jour même, une tendance qui devrait s’accentuer alors que la COVID-19 fait bondir les achats dans des catégories comme les épiceries en ligne.

Pour les entreprises de logistique tierces, il y a là une opportunité en or d’accéder à des technologies novatrices par voie de partenariat et de collaboration avec les startups. Elles pourront ainsi régler des problèmes plus rapidement et de façon plus rentable que si elles s’y attaquaient seules.

Elles peuvent également miser sur leurs forces pour transformer bon nombre de ces défis en opportunités. Bien que le service de livraison sur le dernier kilomètre en milieu à faible densité pose un défi de taille, les entreprises de logistique tierces peuvent donner l’exemple et trouver des solutions novatrices, comme des échanges qui permettent de regrouper les livraisons de plusieurs détaillants tout en proposant des prix alléchants aux consommateurs. Pour profiter de ces opportunités, les leaders devront établir la feuille de route de leur transformation, notamment en faisant ce qui suit :

  1. opportunités pourrait apporter la transformation numérique? Que font nos concurrents et où nous positionnons-nous par rapport à eux? Avec qui devrions-nous établir des partenariats et des relations?
  2. Définir une stratégie de commerce électronique concrète ainsi que son modèle opérationnel, et évaluer ses capacités numériques.
  3. Transformer l’organisation en établissant les exigences de gouvernance pour le commerce électronique et les initiatives numériques, développer les concepts pour répondre aux principales opportunités auxquelles on s’attaque, bâtir les capacités choisies pour le commerce électronique et surveiller les résultats.

Entreprendre sa transformation

Par où commencer? Il faut d’abord commencer par évaluer ses capacités actuelles pour identifier ses lacunes. Pour ceux qui pensent déjà aux coûts de la transformation, il peut être judicieux d’identifier rapidement les économies potentielles qui libéreront des ressources dans l’organisation pour les opportunités et les capacités à prioriser.

Il est maintenant temps de se positionner pour assurer votre réussite malgré ce climat d’incertitude. Les entreprises qui profitent des changements en cours pour entamer leur transformation seront en meilleure position pour définir l’orientation future du secteur tout en se préparant à une réussite dans l’immédiat et à long terme.

Suivre PwC Canada

Contactez-nous

D. Scott Collinson

D. Scott Collinson

Leader national, Conseils en Transport et logistique , PwC Canada

Tél. : +1 416 687 8188

Vishal Kaushal

Vishal Kaushal

Directeur principal, Conseils et Transactions, PwC Canada

Tél. : +1 416 687 9192

Masquer