Réussir dans l’incertitude

23e Enquête annuelle auprès des chefs de direction – La perspective canadienne

Se frayer une voie dans le monde d’aujourd’hui

Les chefs de direction canadiens sont de plus en plus incertains quant à la croissance économique mondiale, et ils s’inquiètent de leur accès à des compétences essentielles. Dans ce contexte, les chefs de direction qui se déclarent confiants entrevoient au sein de leur personnel des possibilités de stimuler la productivité, l’innovation et la croissance. Nos perspectives canadiennes sondent les sources de l’incertitude et examinent les moyens dont disposent les chefs de direction pour se distinguer par leurs capacités.

Notre enquête se concentre sur les perceptions de chefs de direction dans l’ensemble des secteurs d’activité canadiens au sujet de divers enjeux prioritaires, dont la croissance économique, le perfectionnement, les changements climatiques, la cybersécurité et la confidentialité des données.

PwC Canada’s CEO, Nicolas Marcoux, previews the findings from the firm’s annual CEO Survey

Message de notre chef de la direction

Nicolas Marcoux, chef de la direction de PwC Canada, présente en avant-première les résultats de l’enquête du cabinet auprès des chefs de direction.

Durée : 1 minute 11 secondes

Voir la transcription


L’incertitude pèse sur la croissance

En ce début de 2020, les chefs de direction canadiens sont plus incertains que jamais. En 2018, 72 % d’entre eux prévoyaient une hausse de la croissance économique mondiale, et cet optimisme a chuté à 38 % en 2019, puis à 14 % cette année. En fait, les chefs de direction canadiens sont plus pessimistes qu’ils ne l’ont jamais été au cours des cinq dernières années. Ce résultat n’est pas négligeable puisque la fluctuation de la confiance des chefs de direction quant à la croissance de leurs revenus s’est avérée un indicateur fiable du taux et des tendances de croissance du PIB mondial pour l’année suivante.

82 % des chefs de direction canadiens

ont classé l’incertitude économique parmi les principaux obstacles à la croissance de leur organisation. L’année dernière, l’incertitude ne figurait pas au rang des cinq principaux obstacles.

59 % des chefs de direction

estiment que la performance de leur entreprise dépasse celle de leurs concurrents.

L’inquiétude économique n’exclut pas les possibilités

Malgré la morosité quant aux perspectives économiques mondiales, la plupart des chefs de direction demeurent optimistes à l’égard des possibilités de croissance de leurs propres revenus. Bien que la confiance des chefs de direction ait chuté ces dix dernières années, sept sur dix se disent plutôt ou très confiants quant au potentiel de croissance de leur organisation pour l’année à venir. Cette proportion bondit à 85 % quand la question s’étend aux trois prochaines années. Qui plus est, la plupart des chefs de direction canadiens estiment que la performance de leur entreprise dépasse celle de ses concurrents.

Ces résultats semblent indiquer que leurs craintes relèvent davantage des vents contraires auxquels font face toutes les entreprises que des défis propres à leur organisation.


Où chercher la croissance? À l’intérieur

Dans un contexte de tensions croissantes sur les plans commercial et géopolitique, les chefs de direction canadiens sont de plus en plus nombreux à penser que leur croissance ne dépend pas des marchés internationaux. Seulement 44 % considèrent les États-Unis comme un marché clé pour la croissance de leur organisation, par rapport à 60 % en 2019 et à 88 % en 2018. Et le sentiment est réciproque : seulement 8 % des chefs de direction américains déclarent que le Canada est important pour leur croissance, par rapport à 21 % en 2018.

La croissance organique et les efficiences opérationnelles demeurent prioritaires et on constate un ralentissement sensible de presque toutes les activités prévues pour accroître les revenus, en particulier les nouvelles fusions et acquisitions et les nouveaux produits et services. Ce recentrage interne des organisations est une occasion pour les chefs de direction de se concentrer sur le perfectionnement de leur personnel afin de stimuler l’innovation et la croissance.

Stratégie de perfectionnement dans le monde moderne

75 % des chefs de direction canadiens se disent préoccupés par l'obstacle à leur croissance qu'est la disponibilité des compétences clés.

Les chefs de direction canadiens se préoccupent tous de leur accès à des compétences essentielles. Malgré la mise en œuvre de programmes de perfectionnement, ils n’obtiennent pas les résultats désirés.

En savoir plus

Réalités et récompenses du développement durable

62 % des chefs de direction canadiens se disent préoccupés par les obstacles à leur croissance que sont les changements climatiques et les dommages environnementaux.

Les chefs de direction canadiens perçoivent les avantages des initiatives de développement durable, mais sont plus lents à passer à l’action que leurs homologues mondiaux, notamment pour réaliser le potentiel de création de nouveaux produits et services.

En savoir plus

État de la cybersécurité et de la confidentialité des données

80% des chefs de direction canadiens se disent préoccupés par l’obstacle à leur croissance que représente la cybersécurité.

Les chefs de direction sont de plus en plus conscients de la complexité des cybermenaces, et classent les facteurs les plus déterminants de leurs stratégies de cybersécurité.

En savoir plus

Nouveau monde. Nouvelles compétences.

Tous devraient pouvoir vivre, apprendre, travailler et contribuer à l’ère numérique.

En savoir plus

Contactez-nous

Nicolas Marcoux

Nicolas Marcoux

Chef de la direction, PwC Canada

Tél : +1 514 205 5302

Matthew Wetmore

Matthew Wetmore

Associé directeur national, Industries et régions, PwC Canada

Tél : +1 403 509 7483

Masquer