Nouveau monde. Nouvelles compétences.

Tous devraient pouvoir vivre, apprendre, travailler et contribuer à l’ère numérique.

Les emplois changent, et vite. De nombreuses fonctions disparaissent complètement, alors que d’autres surgissent de nulle part. On estime que chaque année, dans presque toutes les organisations, 5 à 10 % des postes seront totalement transformés, ce qui va créer un important défaut de compétences. L’écart entre les habiletés du personnel et les aptitudes requises pour les postes sera un des enjeux les plus sérieux de l’ère numérique.

C’est un problème pour les particuliers, les entreprises, les gouvernements, les décideurs et d’autres institutions, parce que c’est un problème qui concerne tout le monde et c’est ensemble que nous devons trouver une solution.

L’amélioration des compétences ne s’arrête pas à la formation. Il s’agit d’acquérir les connaissances, les compétences et l’expérience nécessaire pour jouer des rôles nouveaux et redéfinis et d’être outillé pour participer et s’adapter à un monde de plus en plus axé sur le numérique.

Quelle est la véritable opinion générale concernant l’impact de la technologie sur les emplois?

Nous avons interrogé plus de 22 000 travailleurs du monde entier sur leurs espoirs et leurs craintes. Voici ce qu’ils nous ont révélé :

Le changement n’est pas loin

Les travailleurs savent que la robotisation va transformer leurs emplois et ils veulent acquérir de nouvelles habiletés pour améliorer leur employabilité.

  • 53 % des travailleurs pensent que la robotisation va profondément changer leur emploi ou le rendre obsolète dans les dix prochaines années. Seulement 28 % considèrent cela improbable.
  • 77 % des adultes aimeraient acquérir de nouvelles compétences ou faire une reconversion pour améliorer leur employabilité future. Parmi eux, 35 % ont une forte volonté de s’y mettre.

Compétences numériques sont essentielles

 En fait, la plupart des travailleurs accueillent favorablement les nouvelles technologies.

  • La plupart (61 %) sont optimistes quant à l’impact de la technologie sur leurs fonctions.
  • Mais seulement un tiers des travailleurs (33 %) disposent d’opportunités de développer leurs compétences numériques en dehors de leurs fonctions.

Des opportunités à saisir

Au moins la moitié des répondants pensent que l’automatisation comporte plus d’opportunités que de risques. Ils croient qu’elle améliore leurs perspectives d’emploi et leur permet d’acquérir des compétences numériques ou de développer une expertise.

  • 50 % estiment que l’automatisation présente plus d’opportunités que de risques et 20 % pensent que c’est plutôt l’inverse qui est vrai.
  • 60 % des répondants considèrent que la technologie améliore leurs perspectives d’emploi. 26 % pensent le contraire et 14 % estiment que la technologie ne change rien.

Le niveau d’instruction compte

Le niveau d'instruction influe sur le degré de confiance des répondants. Ceux qui ont une formation universitaire sont les plus optimistes face à l'impact de la technologie sur leur employabilité future, même s'ils sont conscients que leur emploi actuel pourrait subir d'importants changements ou disparaître. Les répondants plus jeunes préfèrent acquérir des compétences dans une technologie spécifique, tandis que les plus âgés sont portés à apprendre et à s'adapter aux nouvelles technologies à mesure qu'elles émergent.

  • Chez les personnes ayant un niveau d’études secondaire, les craintes s’accentuent lorsque les opportunités sont rares.
  • Plus d’un tiers (34 %) des personnes sans instruction ou formation supérieure au niveau d’études secondaire déclarent qu’ils ne se forment à aucune nouvelle technologie, comparativement à seulement 17 % des titulaires d’un diplôme universitaire.
  • Les travailleurs n’ayant pas étudié dans une discipline du secteur tertiaire ont peu de chances de se voir offrir par l’employeur des opportunités d’apprentissage des nouvelles technologies (38 % de ces travailleurs ne bénéficient d’aucune opportunité, contre 20 % des travailleurs détenant un diplôme universitaire) et font naturellement partie des plus préoccupés par leur avenir professionnel.

Préparer tout le monde, partout, à entrer dans l’ère numérique

Notre engagement sur trois ans à perfectionner les Canadiens

Il est de plus en plus évident que le décalage croissant entre les compétences actuelles des travailleurs et celles requises dans un monde numérique représente l’un des défis les plus urgents du Canada. C’est pourquoi nous nous engageons à investir 150 millions de dollars au cours des trois prochaines années pour perfectionner les 7 850 membres de notre personnel afin qu’ils soient prêts pour l’avenir et qu’ils puissent partager leurs connaissances pour mieux servir nos clients et nos communautés.

En plus de perfectionner notre propre personnel, nous nous engageons également à offrir de la formation à un million de personnes et à des OSBL au pays pour les aider à maximiser leur potentiel.

en savoir plus

88 % des chefs de direction canadiens ont déclaré être inquiets de la disponibilité de la main-d’œuvre qualifiée requise dans leur secteur d’activité.

Seize pour cent des chefs d’entreprise canadiens se concentrent sur le perfectionnement, alors que cette proportion atteint 46 % dans le reste du monde.

Source : 22e Enquête de PwC auprès des chefs de direction

« Le perfectionnement est un parcours complexe qui exige un véritable changement de mentalité dans une organisation. C’est un défi qu’il n’est pas simple de relever seul. Il est donc nécessaire que les secteurs public, privé et social travaillent ensemble pour munir les Canadiens des compétences dont ils ont besoin pour réussir, peu importe ce que nous réserve l’avenir. En lançant un mouvement axé sur le développement des compétences, nous cherchons à faire en sorte qu’aucun Canadien n’est laissé pour compte dans notre nouveau monde numérique. »

Nicolas Marcoux, chef de la direction, PwC Canada

Entreprendre son perfectionnement 

La révolution numérique appelle une révolution des compétences. La révolution des compétences aide les gens à améliorer leur compréhension du numérique, à enrichir leurs connaissances et à affiner leurs aptitudes afin qu’ils puissent participer pleinement au monde numérique. Et c’est maintenant que cette révolution doit commencer.

Le perfectionnement dans les organisations

Les organisations transforment leur main-d’œuvre pour favoriser la productivité, l’innovation et la croissance, et le perfectionnement est le moteur de cette transformation. Le perfectionnement consiste à anticiper les compétences qui seront utiles à l’avenir, à mettre en place une base culturelle, à offrir des programmes modernes de développement des compétences, à les mettre en œuvre. Il signifie aussi créer une fonction de formation et de développement en employant les bonnes technologies éducatives afin de maximiser le rendement des investissements.  En savoir plus

Plus

PwC tend la main à ceux qui risquent d’être laissés pour compte dans un monde numérique

L’écart numérique est déjà un problème mondial majeur. Il risque de se creuser encore davantage si nous n’aidons pas les jeunes et les gens qui sont exclus du marché de l’emploi à développer les bonnes compétences. Nous nous efforçons de tendre la main à ceux qui en ont le plus besoin : 

Explorez nos initiatives de la communauté mondiale (en anglais seulement)

Plus

Collaboration entre entreprises, institutions et gouvernements pour avancer dans cet enjeu complexe

Pour relever les défis du perfectionnement, des solutions devront être trouvées à l’échelle locale, régionale et nationale. Aucune organisation ne peut y parvenir seule. C’est pourquoi les chefs de gouvernement et les décideurs doivent s’assurer que les citoyens sont suffisamment bien informés pour participer aux discussions sur l’avenir de la réglementation du secteur technologique, mais aussi veiller à détenir le niveau de connaissances requis pour diriger ce débat. Les institutions, notamment les établissements d’enseignement, doivent se transformer numériquement tout en offrant des services qui répondent aux besoins futurs.

Le perfectionnement est un problème complexe qui exigera que les décideurs du secteur de l’enseignement, des gouvernements et du milieu des affaires unissent leurs efforts et travaillent ensemble. Communiquez avec nous si vous désirez en apprendre davantage sur les initiatives de PwC. 

Plus

Un effort mondial

Le perfectionnement ouvre un monde de possibilités. Le réseau mondial de PwC a uni ses forces pour combler l’écart numérique et fournir une occasion de perfectionnement à des millions de personnes autour du monde. Bob Moritz, président de PwC International, et Carl Stubbings, coleader mondial, Management et organisation, expliquent l’approche de PwC pour préparer les travailleurs de partout dans le monde aux technologies nouvelles et imprévisibles.

en savoir plus (en anglais)

Ressources complémentaires sur l’amélioration des compétences numériques

{{filterContent.facetedTitle}}

{{contentList.dataService.numberHits}} {{contentList.dataService.numberHits == 1 ? 'résultat' : 'résultats'}}
{{contentList.loadingText}}

{{filterContent.facetedTitle}}

{{contentList.dataService.numberHits}} {{contentList.dataService.numberHits == 1 ? 'résultat' : 'résultats'}}
{{contentList.loadingText}}

Instaurer une culture d'innovation et de croissance : passez à l'action!

Formez votre personnel à une nouvelle approche axée sur le numérique, qui leur permettra de faire avancer votre entreprise.

(en anglais seulement)

en savoir plus

Pour remédier au défaut de compétences à l'ère numérique, il faut améliorer tout de suite ses compétences et  libérer le potentiel de nos jeunes. The Knowledge Society se consacre au développement de la prochaine génération d'activateurs qui résoudront les problèmes les plus importants du monde.

en savoir plus (en anglais)

Découvrir plus

Obtenez des résultats extraordinaires grâce à votre personnel

De nouveaux défis touchant les entreprises et les ressources humaines se présentent dans un contexte où les dirigeants jonglent avec la croissance mondiale, l’inadéquation des compétences, l’innovation des technologies disruptives et les épreuves liées au risque et à la réglementation.

Créer des possibilités par la transformation

Les avancées numériques font monter la barre des attentes des clients et mettent ainsi les organisations devant tout un défi. Il est donc temps de repenser les modèles d’affaires en privilégiant l’expérience client et en empruntant la voie de la transformation numérique.

Contactez-nous

Matthew Wetmore

Associé directeur national, Industries et régions, PwC Canada

Tél : +1 403 509 7483

Diane Kazarian

Associée directrice, Région du Grand Toronto et leader, Banques et marchés financiers, PwC Canada

Tél : +1 416 365 8228

Dave Peters

Associé, Services fiscaux , PwC Canada

Tél : +1 403 509 7481

Jean McClellan

Associée, Leader, Management et organisation, PwC Canada

Tél : +1 403 509 7578

James Temple

Chef, Responsabilité sociale d’entreprise, PwC Canada

Tél : +1 416 815 5224

Suivre PwC Canada