Penser comme un champion du numérique:

Comment les entreprises canadiennes peuvent-elles s’ouvrir à l’Industrie 4.0

La société traverse une nouvelle révolution industrielle, « l’Industrie 4.0 ». Cette révolution s’appuie sur la puissance du numérique pour transformer la façon dont les entreprises exercent leurs activités dans de nombreux secteurs, dont celui de la fabrication.

L’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatisé font désormais partie des réalités opérationnelles. Ces technologies aident les entreprises à améliorer l’efficience de leur chaîne de valeur et à mieux comprendre leurs clients pour prendre des décisions éclairées plus rapidement. Par exemple, les outils analytiques fondés sur l’IA permettent aux fabricants de repérer plus rapidement les nouvelles tendances dans les demandes de la clientèle afin d’ajuster les lignes de production, alors que l’apprentissage automatisé permet aux entreprises d’améliorer la qualité, d’optimiser les processus de gestion des stocks et de suivre un produit tout le long de la chaîne d’approvisionnement.

Ces innovations ne sont que la pointe de l’iceberg. Au cours des prochaines années, la technologie continuera de se développer pour effectuer des tâches toujours plus complexes et intégrer les processus. Les fabricants canadiens sont dans une position exceptionnelle pour entreprendre cette transformation numérique. En particulier, le Sud-Ouest ontarien est bien positionné pour prendre les devants pour ce qui est des modèles de fabrication avanée et de l’Industrie 4.0 au Canada et dans le monde, puisque la région accueille diverses industries, dont celle de la fabrication automobile, plusieurs établissements universitaires de renom et de nombreuses entreprises émergentes et établies axées sur la mise au point d’outils et de solutions numériques.

Technology icon

Apprendre des champions du numérique

Bien que les fabricants canadiens reconnaissent les avantages de l’Industrie 4.0, peu d’entre eux ont réussi à effectuer la transition. Ils savent pourquoi ils veulent se transformer, mais ils ne savent pas comment y arriver et s’inquiètent du rendement sur investissement.

Ils ne sont pas les seuls. À l’échelle mondiale, à peine 10 % des entreprises de secteurs clés comme la fabrication automobile, les biens de consommation, l’électronique et l’équipement industriel sont parvenues à effectuer les changements culturels, stratégiques et opérationnels nécessaires à l’Industrie 4.0. Ces entreprises sont des championnes du numérique.

Ces entreprises championnes se sont ouvertes à l’Industrie 4.0 et l’ont intégrée dans toutes les sphères de leur organisation : la stratégie d’affaires, les activités opérationnelles et la culture d’entreprise. Par exemple, pour ce qui est des activités opérationnelles, ces entreprises possèdent généralement une plateforme entièrement numérique, soutenue par des technologies comme des logiciels infonuagiques, des algorithmes d’analytiques basés sur l’IA et des capteurs connectés à l’Internet des objets pour gérer leurs processus. Cette approche leur fournit des renseignements utiles sur les besoins de leur clientèle et leur permet de modifier rapidement leur production et de gérer leurs stocks efficacement. Les champions du numérique sont ainsi plus agiles, plus réceptifs et plus constants sur le plan opérationnel, ce qui permet à leurs employés de mieux collaborer.

Strategy icon

Une nouvelle vision de la transformation

Pour les champions du numérique, les activités opérationnelles ne forment pas des fonctions séparées, mais plutôt quatre écosystèmes interconnectés qui contribuent chacun à la réussite de l’ensemble.

Cet écosystème comprend les activités axées sur les clients, notamment celles entourant les produits, les devis, les services et le service à la clientèle. À l’ère de l’Industrie 4.0, les solutions numériques permettent de recueillir des données sur les clients et des informations en temps réels pour soutenir les interactions avec les clients et l’établissement des prix et pour réagir de manière plus coordonnée.

Par exemple, une entreprise dotée d’un rigoureux système de gestion des relations avec la clientèle (CRM), s’appuyant sur l’IA et l’analytique, peut identifier les tendances dans le comportement des clients et faire le suivi des offres de services partout dans le monde. Les équipes ont aussi accès à la même information en temps réel, ce qui élimine le recours aux feuilles de calcul et le risque de perte de données. Les entreprises peuvent ainsi consacrer plus de temps à des activités de vente proactives.

L’écosystème des activités est la pierre angulaire qui permet aux fabricants de profiter d’une production plus efficace au chapitre de l’approvisionnement, de la fabrication, de la logistique, du processus de commande au paiement et de la gestion de la chaîne d’approvisionnement. Des capteurs peuvent donner des renseignements sur la production et sur l’efficience des usines. Il est également possible d’explorer les tendances et d’identifier les anomalies au moyen d’un tableau de bord.

L’accès aux données en temps réel est l’un des aspects les plus importants de la transformation vers l’Industrie 4.0. Les entreprises qui ont centralisé les données sur leurs activités opérationnelles peuvent les utiliser pour prendre rapidement des décisions d’affaires éclairées.

 

L’écosystème technologique inclut l’ensemble des technologies qui soutiennent l’organisation : les applications commerciales, les progiciels de gestion intégrés (CRM), les solutions de cybersécurité, etc.

Les champions du numérique choisissent leurs technologies en fonction de leur stratégie d’affaires, tout en surveillant les avancées qui pourraient améliorer leurs activités. Il n’y a pas de clivage entre les stratégies commerciales et numériques de ces organisations. La composante technologique de la stratégie numérique est un moteur de la stratégie commerciale de l’entreprise. Elle ne peut donc pas être maintenue en vase clos.

En outre, les entreprises n’ont pas à effectuer seules cette transformation. Un partenariat ou une alliance stratégique avec d’autres organisations peut les aider à tirer profit des opportunités numériques et à accélérer leur transformation.

Le personnel est au cœur de toute transformation. Qu’importe le processus, les nouvelles technologies ou les nouveaux outils mis en place, s’ils ne sont pas adoptés par les employés, la transformation échouera. L’écosystème du personnel comprend les activités liées à la main-d’œuvre, comme la formation, le perfectionnement, la gestion de la performance, le recrutement et la conception du milieu de travail.

Les champions du numérique savent que pour passer à l’Industrie 4.0, le personnel doit avoir les outils, les formations et les compétences nécessaires pour s’adapter aux nouvelles façons de travailler ainsi que la flexibilité qu’offrent une connectivité mobile et l’accès à un environnement infonuagique. C’est pourquoi, à l’échelle de la planète, plus de 90 % des organisations ayant un QI numérique élevé ont créé un poste de responsable de l’expérience employé. Lorsque les personnes de l’ensemble des écosystèmes acceptent volontiers les changements, c’est l’entreprise tout entière qui en profite.

Automation icon

Commencer l’aventure de l’Industrie 4.0

Le passage à l’Industrie 4.0 et son incidence sur les quatre écosystèmes peuvent soulever plusieurs craintes. Plusieurs chefs de direction nous ont dit qu’ils ont tenté quelques expériences, mais qu’ils s’inquiètent de la gestion des priorités actuelles, des coûts et des distractions occasionnées par cette aventure.

Il faut tout d’abord adopter une approche méthodique de l’Industrie 4.0 et s’assurer que la stratégie numérique soutient et complète la stratégie commerciale. Voici cinq étapes pour se placer sur la bonne voie :

1. Identifier un champion de la stratégie numérique

Il s’agit d’une personne (par exemple le chef des services numériques) et éventuellement d’une équipe, qui fera la promotion du changement, dirigera les initiatives stratégiques et expliquera comment la stratégie numérique viendra appuyer la stratégie commerciale. L’important ici, ce n’est ni les TI ni les nouvelles technologies, mais bien les processus, les expériences, le personnel et les compétences qui pourront être transformées grâce au numérique. La personne choisie doit faire partie de la haute direction et avoir la confiance du chef de direction et de son équipe.

 

View more

2. Développer les compétences de l’équipe

Tout commence par le personnel. Il faut doter les employés des compétences et des connaissances nécessaires pour comprendre le numérique et son incidence sur les tâches à effectuer. La première étape consiste à évaluer l’état actuel de chacun des écosystèmes pour identifier les lacunes et les possibilités d’amélioration. Puis, il faut planifier leur état futur en fonction des nouvelles compétences interconnectées. Notre application Digital Fitness peut se révéler très utile à cette évaluation, car elle permet de jauger, entre autres, les aptitudes numériques, les compétences et l’état de préparation de l’équipe au changement. L’application fournit ensuite un plan de formation et de développement sur mesure pour combler les lacunes trouvées et pour développer les compétences des employés, afin de leur permettre de trouver des solutions et de prendre des décisions éclairées.

 

View more

3. Créer un plan qui suscite l’intérêt

Il faut d’abord déterminer les problèmes auxquels vous voulez vous attaquer, les investissements requis et l’échéancier, et établir des objectifs réalistes. L’approche doit être agile et prévoir le lancement tôt et régulier de prototypes et de solutions, de manière à profiter rapidement des avantages et d’effectuer sans tarder les ajustements nécessaires. Dans cet environnement en constante évolution, la procrastination n’est pas une option.

 

View more

4. Développer un modèle opérationnel intégré

Ce modèle doit englober les quatre écosystèmes. Les partenariats externes sont aussi à considérer, car l’entreprise peut profiter des initiatives d’autres organisations, comme les programmes infonuagiques pouvant bonifier différents écosystèmes.

 

View more

5. Tirer profit de la nouvelle chaîne de valeur

Après avoir développé les quatre écosystèmes, il faut s’assurer que les structures appropriées sont en place pour tirer pleinement profit de l’intégration de l’Industrie 4.0 et vérifier si l’entreprise en tire parti. Le champion de la stratégie numérique doit surveiller les activités, évaluer les résultats et apporter des améliorations continuellement.

View more

Êtes-vous prêts?

Votre organisation est-elle prête à entreprendre sa transformation vers l’Industrie 4.0? Communiquez avec nous pour en savoir plus à ce sujet, et utiliser notre application Digital Fitness pour évaluer votre état de préparation.

Contactez-nous

Neil Manji

Leader national, ESPMI, PwC Canada

Tél : +1 416 687 8130

Suivre PwC Canada