Skip to content Skip to footer
Recherche

Loading Results

Se préparer pour la croissance : leçons tirées de la COVID-19 dans le secteur immobilier en Colombie-Britannique

18 Mars 2021

John Bunting, associé, leader régional, Immobilier, Colombie-Britannique
Edward Matley, associé, Services Risque et conformité, PwC Canada

Alors que les sociétés immobilières de la Colombie-Britannique continuent de composer avec les répercussions de la pandémie de COVID-19, le moment est idéal pour réfléchir aux leçons apprises jusqu’à maintenant. Au début de la pandémie, de nombreuses entreprises – par pure nécessité – ont instauré le télétravail, déployé de nouvelles technologies pour la collaboration virtuelle et cherché à s’approvisionner auprès de fournisseurs et de fabricants locaux; certaines ont dû repenser complètement la façon de mener leurs activités, et se tourner par exemple vers la vente de biens immobiliers par le biais de visites virtuelles. Ainsi, cette année, plutôt que d’essayer de revenir à la « normale », les sociétés immobilières de la Colombie-Britannique ont la possibilité de se préparer pour la croissance en 2021 et pour les années à venir. L’heure est venue pour elles de créer un plan de résilience future, tout en ciblant les nouvelles opportunités qui émergent de la forte transformation mondiale.

Hand holding a mobile device beside a laptop with coding

L’un des grands thèmes de notre rapport Emerging Trends in Real Estate 2021 est l’accélération des tendances actuelles sous l’effet de la pandémie. Cette année, le succès passera par des stratégies favorisant la résilience des entreprises devant l’incertitude et la découverte de nouvelles opportunités. L’un des répondants nous a d’ailleurs dit : « Notre mission consiste à trouver des opportunités là où personne d’autre ne cherche. Nous avons profité de la pause imposée par la COVID-19 pour voir comment adapter notre entreprise pour qu’elle sorte plus forte de la crise. »


L’importance de la résilience

Le secteur immobilier de Vancouver, comme la plupart des autres secteurs, a eu ses gagnants et ses perdants. Certains segments ont été durement touchés, comme les magasins de vente au détail et l’hôtellerie. Selon le récent rapport de Colliers sur la revue et les perspectives de fin d’année, les loyers des commerces de détail ont connu une baisse modérée en 2020 et devraient baisser de manière significative cette année avant de se stabiliser en 2022. D’autres segments ont été solides, comme l’immobilier industriel et les installations nécessaires à la distribution et à la livraison « jusqu’au dernier kilomètre ». L’activité du marché industriel de Vancouver s’est accélérée à la fin de l’année, avec le CBRE indiquant que son taux de disponibilité a baissé de 2,8 % au troisième trimestre à 2,3 % au quatrième trimestre de 2020. En Colombie-Britannique, le secteur de la construction a fait partie des services essentiels et est demeuré dynamique.

Malgré les répercussions sur les entreprises – réaction à un ralentissement important, réorientation vers de nouveaux modèles d’exploitation ou mise à profit des forces et de l’abondance des nouvelles liquidités disponibles –, celles qui avaient de bonnes pratiques favorisant la résilience ont eu le plus de succès. Les plans et les processus de continuité des activités et de gestion de crise peuvent aider les entreprises à rebondir plus rapidement après un événement perturbateur, ainsi qu’à bien gérer leurs communications internes et externes. Ils contribuent également à préserver la rentabilité.

Maintenant que la vaccination est en cours et qu’un retour à une certaine forme de normalité est attendu au second semestre de l’année, l’heure est venue de réfléchir à la façon dont votre entreprise a géré la pandémie. Habituellement, lorsque des entreprises subissent un incident perturbateur majeur, comme un tremblement de terre, une inondation ou une cyberattaque, elles essaient de passer à autre chose le plus rapidement possible et de revenir à la « normale ». Elles oublient souvent de consigner les leçons qu’elles en ont tirées.

En entreprenant ce processus dès maintenant, plutôt qu’après la pandémie, vous serez mieux préparés à réagir aux prochaines crises sans repartir de zéro. Réfléchissez à la façon de tirer parti de votre réaction devant la COVID‑19 et appliquez vos conclusions à d’autres types d’événements qui peuvent toucher la province, qu’il s’agisse d’un grave tremblement de terre, d’un cyberincident ou même d’une autre pandémie ou de la poursuite de la pandémie actuelle. Mais demandez-vous également si des opportunités commerciales ne découleraient pas de la perturbation.

Saisir les nouvelles opportunités

Le secteur immobilier de la Colombie-Britannique a subi des pertes et des perturbation à cause de la COVID-19. Mais la pandémie a également permis de repositionner les portefeuilles immobiliers et de procéder à certains réaménagements, comme celui des bureaux désertés pour qu’ils répondent aux besoins croissants du développement industriel. De nouveaux acteurs ont également la possibilité de pénétrer le marché immobilier concurrentiel de Vancouver.

Prenez du recul, réfléchissez de façon créative aux défis que vous avez affrontés depuis le début de la pandémie et demandez-vous si des opportunités ne s’offrent pas à vous dans ce contexte. Par exemple, l’industrie du voyage a été ébranlée par la COVID-19, mais une chaîne hôtelière a décidé de chercher de nouvelles opportunités, comme offrir ses stationnements aux travailleurs essentiels et louer le toit de ses hôtels à des fournisseurs de services cellulaires qui y installent des antennes 5G.

La résilience, ce n’est pas seulement une affaire de survie. C’est le fait de tirer parti de toute situation. Certaines de nos sociétés immobilières de la Colombie-Britannique sont plus occupées que jamais depuis le début de la pandémie et dégagent des profits records. C’est aussi le moment de trouver des moyens de tabler sur ce succès.

Que devrait maintenant faire votre entreprise pour s’assurer d’exploiter cette valeur?

  • Officialiser les structures de gestion de crise : Dans quelle mesure avez-vous réussi à mobiliser votre personnel, à stabiliser vos activités et à élaborer des stratégies pendant la crise? Profitez-en pour préciser et documenter ce que vous avez appris par ce processus. À la prochaine crise, vous pourrez réagir plus facilement. Et des opportunités stratégiques ou concurrentielles pourraient se présenter aux entreprises qui agissent maintenant.
  • Élaborer des plans de continuité des activités : Au début de la pandémie, les entreprises ont d’abord dû réagir à la perte de leur lieu de travail. Mais cette réaction pourrait, à son tour, former la base d’un plan tous risques qui couvrirait la perte de personnel (arrêt de travail), de technologie (à la suite d’un cyberincident) ou d’un fournisseur d’importance critique (difficultés financières d’un entrepreneur).
  • Optimiser les processus : De nombreuses organisations ont adopté des plateformes de collaboration en ligne au début de la pandémie, mais, un an plus tard, elles n’utilisent toujours que la vidéoconférence et n’exploitent pas l’ensemble des outils de collaboration. Recherchez des occasions d’optimiser vos processus, vos flux de travail et vos technologies, comme l’approbation des paiements et la signature des documents, et profitez pleinement des fonctionnalités de votre logiciel de collaboration. Déterminez également si vous avez le personnel approprié et les compétences voulues pour les effectifs de demain.
  • Repérer les actifs en difficulté : Certaines entreprises ont dû vendre une partie ou la totalité de leurs affaires pendant la pandémie. Les investisseurs peuvent dès lors investir dans des opportunités qu’ils avaient négligées ou qui n’étaient pas disponibles auparavant sur le marché. Il ne s’agit pas seulement de trouver une aubaine, mais plutôt de repérer l’actif adéquat et d’atténuer les risques en fonction d’une variété de résultats.

C’est maintenant le temps de se préparer pour la croissance

Une grande incertitude entoure encore la pandémie, certains segments du marché immobilier comme les immeubles de bureaux et les répercussions à long terme du télétravail. Mais c’est quand même le moment idéal pour se préparer aux crises à venir. Et il n’est pas nécessaire d’attendre que la pandémie soit finie pour que ce processus ait de la valeur et permette de dégager les leçons apprises.

En misant sur votre expérience pendant la COVID-19, vous pouvez faire en sorte que votre organisation soit plus résiliente devant les événements futurs et qu’elle soit prête pour la croissance dans l’année qui vient. Pour discuter des défis avec lesquels vous composez et de la meilleure façon de vous préparer pour l’avenir, communiquez avec nous.

Contactez nous

John Bunting

CA, CPA Associé, Vancouver, PwC Canada

+1 604 806 7797

Courriel

Edward Matley

Associé, Vancouver, PwC Canada

+1 604 806 7634

Courriel

Suivre PwC Canada