Leçons de l'Europe

Depuis la première grande vague d'adoption des Normes internationales d'information financière (IFRS) en 2005, PricewaterhouseCoopers a aidé de nombreuses sociétés ouvertes à adopter les IFRS en Europe, en Australie, en Afrique du Sud et ailleurs dans le monde. Nous en avons tiré de précieuses leçons qui aideront les sociétés canadiennes à effectuer leur propre conversion.

Voici quelques conseils sur le processus de transition aux IFRS que nous ont formulés certaines sociétés européennes :

  • Structure du projet. Divisez le projet en étapes plus faciles à gérer, assurez-vous d'attribuer clairement les rôles et les responsabilités aux membres du personnel, surveillez les échéances et soyez fermes à leur égard.
  • Affectation et formation du personnel. Il est essential de former le personnel dès le début, y compris le personnel à l'extérieur du Service des finances. La haute direction doit apprendre à interagir avec les analystes, les médias et les investisseurs.
  • Prévoir les changements de comportement. Il est important de prévoir les changements sur le plan du fonctionnement, surtout en ce qui a trait aux questions essentielles telles que les politiques et les processus liés aux instruments financiers, les regroupements d'entreprises, la rémunération à base d'actions et la gestion des actifs incorporels.
  • Processus, systèmes et contrôles. Il est essentiel d'appliquer une méthode uniforme dans toute l'entreprise. La formation permettra d'éviter la présentation d'informations erronées résultant d'une mauvaise compréhension technique, surtout dans les aspects parfois difficiles de la constatation des revenus, des registres d'actifs et de la comptabilité de couverture.
  • Intégrer les IFRS dans les rapports internes. Les clients européens ont précisé que les entreprises avaient avantage à adopter les IFRS dans leur comptabilité de tous les jours. La conversion marque le début du processus, et non la fin.
  • Faites participer les conseillers et les vérificateurs dès le début. Ils peuvent mettre à profit ce qu'ils ont appris sur des questions comptables propres à un secteur particulier dans le cadre d'autres projets.
  • Décidez rapidement si vous entendez imposer les IFRS aux filiales. Des problèmes liés aux réserves distribuables et aux impôts ont entraîné un taux d'adoption plus faible parmi les groupes de filiales au Royaume Uni. Les cabinets canadiens doivent établir si des problèmes semblables pourraient survenir ici.
  • Les détails sont d'une importance capitale. Les sociétés ne doivent pas négliger certains aspects importants sous prétexte qu'il y a des similitudes entre les PCGR du Canada et les IFRS. Ces aspects comprennent notamment la comptabilisation des composantes, la définition d'un instrument dérivé et la comptabilisation des coûts de recherche productifs au lieu de la comptabilisation du coût entier.

  • Le calendrier est essentiel. Il est également important de faire appel à des conseillers et à des vérificateurs dès le début, car il est parfois difficile de prévoir le temps qui sera requis.

PwC peut vous aider

Nous pouvons vous aider à effectuer la conversion plus facilement grâce à l'expérience que nous avons acquise auprès de ces sociétés qui ont effectué la transition aux IFRS. Communiquez avec nos professionnels dès aujourd'hui pour discuter du processus de conversion aux IFRS et vous assurer de partir du bon pied.