Entretien accordé à Richard Le Bon pour Business Magazine - Juillet 2020 pour le dossier 'Destruction de valeur - Bâtir la résilience'

Réparer la valeur et retourner au niveau d'avant la crise - Rajeev Basgeet


À l'échelle mondiale, l'on assiste à un choc de la demande, alors que la production économique est considérablement limitée, observe le Partner de PwC.

Read more

La crise de Covid-19 a fragilisé le monde des affaires, avec une perte massive des revenus. Dans quelle mesure a-t-elle affecté la résilience des entreprises ?

Dans ces moments, la résilience des gouvernements et de leurs institutions est mise à l'épreuve. Les gouvernements sont continuellement soumis à des exigences croissantes. Pour la plupart d'entre eux, leur responsabilité envers la société n'a jamais été mise à l'épreuve de cette manière de mémoire d'homme. À l'échelle mondiale, l'on assiste à un choc de la demande, alors que la production économique est considérablement limitée. L'impact sur les organisations, qu'elles soient publiques ou privées, devra être géré pour préserver notre système mondial d'écoentreprises. 

Une perturbation de cette ampleur laissera des traces. Était-il juste d'espérer que des modèles de prévision économique prennent en considération la notion de distanciation sociale, le confinement des populations pendant des semaines (ou des mois), la fermeture des frontières nationales, entre autres facteurs ? 

Rien de tout cela n'était prévu et jusqu'à récemment, nous n'avions pas le vocabulaire pour décrire la plupart de ces facteurs. À l'avenir, nous devrons peut-être vivre avec une appréhension et une préoccupation constantes par rapport aux risques auxquels nous sommes confrontés en tant qu'individus et en tant que communautés. L'appréhension et le risque ont déjà un impact sur les économies et les entreprises. Dans ces circonstances, les objectifs primordiaux des gouvernements doivent s'orienter vers la sauvegarde des vies et des économies.

Dans ce monde en pleine incertitude, les personnes, les entreprises et les gouvernements sont interconnectés et pourraient donc converger vers une vision commune. Nous avons l'occasion pour toutes les parties prenantes de co-créer une vision commune claire et ambitieuse de ce à quoi l'avenir pourrait ressembler. En faisant travailler ensemble les entreprises et le secteur public, nous pourrions réduire l'incertitude et rétablir la confiance. 

Comment concrétiser cette vision commune? 

Grâce à des discussions ouvertes, une stratégie pourrait être élaborée qui permettrait de mettre en œuvre une vision commune. Cette stratégie pourrait prendre en considération le coût de la mise en hibernation des entreprises pendant certaines périodes et l'impact possible sur les économies, la nécessité de soutenir les plus vulnérables, l'évolution du comportement des consommateurs vers les produits de première nécessité, l'identification des talents et des compétences pour nous aider à relever ces défis, les changements d'infrastructure qui favoriseront de nouvelles pratiques de travail, et les technologies et innovations qui pourraient être mieux utilisées pour prévenir une rechute. 

La co-création de cette vision commune de l'avenir comportera ses propres défis, notamment la nécessité d'affiner cette vision à mesure que les circonstances évoluent. En fin de compte, son succès dépendra de la résilience, des efforts et des sacrifices que nous sommes prets à faire pour aller de l'avant. 

La réalité est que toutes les nations n'émergeront pas sur un pied d'égalité. Les finances des gouvernements diffèrent considérablement et il convient de les gérer. Les coûts de mise en œuvre d'une vision commune pourraient être énormes et particulièrement lourds pour les économies dont les performances sont inférieures à leur capacité optimale. La capacité de certains gouvernements à augmenter les recettes par des mesures fiscales directes ou indirectes est limitée. Dans certains cas, il peut être nécessaire de tenir compte du soutien des créanciers pour co-créer et soutenir la nouvelle vision.

Les gouvernements qui ont une meilleure capacité à s'endetter davantage pour financer la co-vision en sortiront plus forts et plus rapidement. Mais pour que le monde dans son ensemble revienne à une nouvelle normalité, nous devrons peut-être annuler les dettes du passé tout en ouvrant de nouvelles voies de financement. 

En cette période de crise économique sans précédent comment doit-on envisager un exercice de restructuration? 

La Covid-19 a donné lieu une érosion de valeur, à la suite d'une baisse drastique des revenus. Tout le challenge de l'exercice de restructuration consiste à réparer, préserver et créer de la valeur. L'objectif étant de ramener à terme les revenus de l'entreprise au même niveau qu'avant la crise. 

Contact us

Rajeev  Basgeet

Rajeev Basgeet

Partner Business Recovery Services & Forensics, PwC Mauritius

Tel: +230 404 5148

Anthony Leung Shing

Anthony Leung Shing

Country Senior Partner, PwC Mauritius

Tel: +230 404 5071

Ariane Serret

Ariane Serret

Senior Manager, Clients and Markets Development, PwC Mauritius

Tel: +230 4045029

Follow PwC Mauritius