Accompagner les entreprises pour une stratégie de gestion financière efficace

Paru dans Business Magazine du mercredi 19 juillet 2023

 

Outre de tenir le livre de comptes, les firmes comptables agissent également comme conseillers financiers. Cela dit, comment accompagnez-vous les entreprises dans la gestion de leur cash-flow ?

L'approche est d’avoir une discussion franche et honnête avec la direction pour comprendre la stratégie et plus particulièrement les défis de l’entreprise. En notre capacité de consultant pour les entreprises on se voit propulsé à être un élément clé dans l'équation qui est celui: redonner confiance aux parties prenantes.  

L'expérience du consultant dans des secteurs économiques différents est essentielle à la préparation du cash flow.

A PwC nous avons l'opportunité de travailler avec diverses entreprises. Les documents de “thought leadership” que nous préparons nous aident dans nos discussions avec les entreprises pour revoir leur hypothèse.

Rajeev BasgeetBusiness Magazine

Suite aux discussions, un cash flow de 13 semaines est préparé pour suivre la performance de l’entreprise.  Mais ce  n’est que le début. L'évolution du “cash flow” comparativement à celle qui a été budgétée nous aide à mieux adresser les problèmes éventuels.   

A travers nos interventions, nous essayons de mettre l’emphase sur une culture que l’entreprise doit adopter, notamment:  La discipline et la non-complaisance lorsqu’il s’agit de la gestion du cash flow. Comme on dit: “Cash is King”. 

L'inflation, la hausse des salaires et la hausse des taux d'intérêt sont autant de facteurs qui affectent la trésorerie des entreprises ces jours-ci. Dites-nous en plus ? 

L'après Covid-19 a laissé germer la poussée des coûts. La direction se retrouve à gérer les coûts entrant dans un environnement inflationniste. Etant donné que ces facteurs externes sont à la source des soucis, la gestion de la trésorerie d’une façon disciplinée est nécessaire.

La solution dans certains cas réside dans l'implémentation d’une mesure impopulaire:  L'austérité.  Dans ce contexte, une communication efficace entre la direction et les parties prenantes est essentielle. Dans la mesure du possible les employés devront comprendre que cette période d'austérité peut aider à sauvegarder leur emplois. 

Si ces approches sont adoptées, l’entreprise sortira gagnante dans un contexte post-inflationniste et évitera à l'entreprise de prendre des emprunts à des prix élevés qui pourraient mettre en péril sa survie. 

Comment planifier correctement son budget en prenant en compte ces facteurs ?

La planification du budget dans un environnement inflationniste est complexe. La solution est d’avoir un budget de trésorerie flexible. 

Mêmes les modèles les plus pessimistes n’auraient pas pu prédire  l'arrivée de la Covid-19 qui a effectivement ralenti le circuit économique. 

La résilience de l’entreprise dans le contexte actuel réside dans la gestion de la trésorerie pour absorber les chocs imprévus. Les entreprises avec des emprunts légers seront en meilleure posture et auront la capacité de contracter des nouveaux prêts pour surmonter un choc imprévisible.  

Pour les autres entreprises, la solution la plus simple  réside dans des demandes  au gouvernement pour que ce dernier puisse leur venir en aide, principalement pour sauvegarder les emplois. 

Rétrospectivement, si on analyse l’impact de la Covid-19 dans un monde confiné, est-ce que la solution était vraiment un manque de liquidité pour les entreprises? Pas nécessairement, car cette politique de demande en aide a contribué à une poussée inflationniste.

Rajeev BasgeetBusiness Magazine

Quels sont les paramètres financiers qu'une entreprise doit prendre en compte quand elle prépare son budget ? Pouvez-vous détailler ?

Les paramètres budgétaires diffèrent d’une entreprise à une autre. La philosophie budgétaire dans la majorité des cas détermine la marche à suivre. 

Si la philosophie budgétaire  est plus centrée sur l'agrandissement du revenu avec une contrainte dans la qualité du personnel disponible, ça pousse l’entreprise à revoir sa stratégie humaine. Dans un autre cas, l’entreprise peut aussi atteindre ces objectifs à travers des moyens de financements comme suit: prêts externes ou demande du soutien des actionnaires. La solution alors, c’est d’avoir des débats franches, honnêtes et des ambitions mesurées pour ne pas hypothéquer la survie de l’entreprise. 

Pour les entreprises locales dans le secteur manufacturier, le débat tourne toujours autour des risques associés à l'évolution du taux de change et son effet sur le cash flow.  Mais ce risque est gérable. Actuellement l’entreprise a travers le circuit budgétaire a une opportunité de revoir sa stratégie en termes d’efficience  et  d'automatisation pour aider à améliorer sa performance et  par conséquent sa trésorerie.

Dans cette période post-Covid, les entreprises doivent investir, notamment dans des équipements modernes ou encore les nouvelles technologies pour rester compétitives. Or, investir implique un coût. D'où la nécessité de planifier son investissement pour ne pas se retrouver à court de cash-flow. Comment conseillez-vous vos clients qui veulent investir ?

L'investissement est essentiel pour l’entreprise. Dans des cas où sa implique de lourds apport financier, c’est mieux de créer une cellule qui comprend un personnel qualifié qui gère l'investissement. Cette équipe doit avoir pour mission principale de bien gérer toute la partie d'implémentation, tout en restant “accountable”. Avec cette méthode, la transparence va primer et va permettre à l'entreprise de comprendre certains facteurs pas nécessairement envisageable au début et la marche à suivre pour minimiser ses effets. 

Avec la crise sanitaire, de nombreuses compagnies ont dû revoir leurs priorités afin de pouvoir rester à flot. Comment vous êtes-vous organisé pour répondre aux besoins des clients ?

Notre apport c’est de trouver une stratégie à générer de la liquidité  pour protéger la position de l’entreprise. 

Selon les circonstances, les options qui peuvent être considérés sont: la conservation de la liquidité de l’entreprise (éliminer les demandes non-essentiels); revoir les sources de financements disponible; demande auprès des banques pour une relaxation dans des prêts accordés;  mettre en oeuvre une réduction des coûts; accélération du processus de cession des activités non-performantes. 

Chez PwC, on aide les entreprises à implanter des stratégies de redressement qui incluent les options que j’ai d'élaborer.

 

Contact us

Rajeev  Basgeet

Rajeev Basgeet

Partner, Business Recovery Services, Forensics and Financial Crime, PwC Mauritius

Tel: +230 404 5148

Follow PwC Mauritius