Pour les entreprises canadiennes, c’est le moment ou jamais de passer au numérique

QI numérique — Perspectives canadiennes

Les entreprises canadiennes estiment bien connaître les avantages du numérique, mais elles devront passer à l’action et concrétiser leur transformation numérique si elles ne veulent pas se faire dépasser. Selon l’enquête sur le QI numérique, les dirigeants canadiens sont optimistes quant à leur QI numérique, avec un score de 70,1 par rapport au score mondial de 68,2. À l’échelle mondiale, les résultats indiquent que les entreprises qui ont un QI numérique plus élevé sont plus susceptibles d’obtenir un meilleur rendement financier. Dans ce contexte, nous avons déterminé trois secteurs de possibilités où les entreprises canadiennes pourraient hausser leur QI numérique.

1. La main-d’œuvre de l’avenir
2. Soyez l’auteur de la disruption plutôt que son objet
3. Abordez intelligemment le numérique

Nadir Hirji passe en revue les informations clés pour les entreprises canadiennes tirées du rapport QI numérique

Bienvenue au QI numérique - perspectives canadiennes

Nadir Hirji passe en revue les principaux points de vue des entreprises canadiennes tirées de l’enquête sur le QI numérique.

Durée : 00:02:01

Explorez les principaux points de vue des dirigeants canadiens tirées de l’enquête sur le QI numérique

Les dirigeants canadiens parlent plus qu’ils n’agissent pour combler leurs lacunes en matière de compétences. Beaucoup d’entre eux reconnaissent que la disponibilité de la main-d’œuvre qualifiée constitue un problème – 27 % affirment que le manque d’équipes ayant les compétences adéquates est l’obstacle numéro  1 au succès des initiatives numériques, mais ils n’investissent pas dans la mise à niveau des compétences de leurs employés. Ils pensent pouvoir recruter à l’extérieur ou espèrent que les nouveaux diplômés viendront combler les lacunes, tandis que les dirigeants à l’échelle mondiale mettent davantage l’accent sur la mise à niveau des compétences internes, selon la 22e Enquête annuelle auprès des chefs de direction.

Les entreprises canadiennes échouent aussi à faire ce qu’elles préconisent pour ce qui est d’établir un lien entre le rendement des investissements (RI) et l’expérience client et, encore moins, à l’expérience  employé. Les résultats du QI numérique à l’échelle mondiale indiquent que 91 % des entreprises dont les résultats financiers sont les meilleurs se sont dotés d’un dirigeant responsable de l’expérience employé, par rapport à 74 % des entreprises canadiennes les plus performantes.

Plus d'infos

Bien que les dirigeants canadiens soient plus nombreux à dire que les méthodes agiles constituent une compétence importante pour leur entreprise (32 % par rapport à 26 % à l’échelle mondiale), ils sont moins susceptibles d’adopter ces méthodes de travail que leurs homologues à l’échelle mondiale. C’est un autre exemple où les dirigeants canadiens ne font pas ce qu’ils recommandent quand il s’agit d’adopter les technologies émergentes telles que l’intelligence artificielle (IA) et les méthodes agiles. La plupart d’entre eux privilégient l’augmentation de l’efficacité opérationnelle par des technologies plus éprouvées, comme l’Internet des objets (IdO), afin de demeurer concurrentielles, plutôt que de se démarquer à l’échelle mondiale en faisant appel à des technologies émergentes telles que l’IA.

Plus d'infos

Au Canada, la transformation numérique est, en général, un enjeu qui dépend encore du chef de la direction. Selon les résultats sur les entreprises performantes à l’échelle internationale, 75 à 80 % des personnes participant à la stratégie numérique contribuent à l’élaboration de la stratégie globale de l’entreprise. Pour suivre leurs propres recommandations, les entreprises canadiennes devront saisir que le numérique n’est pas seulement un élément des TI ou une façon d’améliorer les opérations, mais une approche globale équilibrée qui est fondée à parts égales sur les affaires, l’expérience et la technologie.

Plus d'infos

Points à retenir

Les dirigeants canadiens doivent combler l’écart entre ce qu’ils disent et ce qu’ils font dans les trois domaines mentionnés. Notamment, d’investir dans la mise à niveau des compétences et de l’expérience employé, de se concentrer sur la croissance et la génération de nouveaux revenus par l’innovation et d’assurer un rôle de leader et de se démarquer de leurs homologues à l’échelle mondiale par une transformation numérique généralisée.

Contactez-nous

Nadir Hirji

Associé et leader, Services numériques, PwC Canada

Tél : +1 416 687 8417

Joe Ryan

Associé, PwC Canada

Tél : +1 604 806 7220

Sue Sharp

Associée, PwC Canada

Tél : +1 416 687 8488

Suivre PwC Canada