La diversité des placements et de l’activité boursière caractérise le marché des PAPE au troisième trimestre

Oct. 01, 2018

Toronto,1er octobre 2018. Des activités prometteuses pour les investisseurs immobiliers, l’émergence d’un segment des produits de luxe, des inscriptions transfrontalières, l’intensification des activités sur la plus jeune des bourses du Canada et, bien sûr, le cannabis : il semble que chacun ait pu trouver son compte dans les premiers appels publics à l’épargne (PAPE) du troisième trimestre au Canada.

C’est la conclusion à laquelle arrive l’étude de PwC sur le marché canadien des PAPE, publiée aujourd’hui.

L’étude de PwC a révélé que les marchés ont surmonté le marasme estival en mobilisant 792 M$ de nouveaux capitaux dans le cadre de 12 nouvelles émissions au troisième trimestre de 2018, dont 451 M$ dans le cadre de trois PAPE à la TSX. Au cours de la même période en 2017, neuf nouvelles émissions au Canada avaient mobilisé 433 M$.

« La deuxième grande émission de l’exercice par une fiducie de placement immobilier (FPI), l’émission de 200 M$ de Minto Apartment Real Estate Investment Trust à la TSX, a suscité l’intérêt des investisseurs », observe Dean Braunsteiner, leader national du groupe PAPE de PwC Canada. Ce dernier souligne aussi que cette reprise est la bienvenue dans un secteur qui a été très calme ces derniers temps et qu’on peut s’attendre à voir davantage d’émissions de FPI à l’avenir. 

Avec son émission de 241 M$ à la TSX au cours du trimestre, MAV Beauty Brands est devenue la troisième société de produits de consommation de prestige à faire son entrée sur le marché », fait remarquer M. Braunsteine;, MAV Beauty Brands se joint ainsi à Canada Goose et à Roots, qui ont fait leur entrée l’an dernier.

Le troisième trimestre s’est démarqué avec les deux nouvelles émissions de sociétés canadiennes au NASDAQ des États-Unis, dont le très surveillé PAPE de 202 M$ de la société de cannabis médical Tilray Inc. La société Electrameccanica Vehicles Corp. a également fait son entrée en Bourse au NASDAQ. « Pour certaines sociétés, une inscription à une Bourse des États-Unis est une bonne façon d’attirer des investisseurs américains », explique M. Braunsteiner.

L’émission de Tilray, l’offre publique de 100 M$ de Charlotte’s Web Holdings Inc. sur la CSE, l’offre de RMMI Corp. d’une valeur de 4 M$ sur la CSE et l’acquisition inversée par Canopy Rivers Inc. de la société de capital AIM 2 Ventures inscrite à la Bourse de croissance ont aidé à maintenir les investissements dans le cannabis dans les manchettes au cours du trimestre, selon M. Braunsteiner. Cependant, le nombre de nouvelles émissions dans le secteur du cannabis et la popularité des acquisitions inversées indiquent que l’inscription à la CSE n’est pas la seule voie pour l’entrée en Bourse. « L’environnement réglementaire dans lequel les sociétés de cannabis doivent naviguer pour arriver directement aux marchés financiers est très rigoureux, explique-t-il, en plus de l’examen minutieux auquel sont traditionnellement soumis les licences et les plans d’affaires de tous les PAPE. Pour les sociétés exposées au marché américain, il est plus facile de passer par la CSE. »

L’étude de PwC ne considère pas les acquisitions inversées ni les sociétés de capital de démarrage comme des PAPE et, par conséquent, ne tient pas compte de Canopy Rivers dans les résultats du troisième trimestre.

« La reprise des activités à la CSE, où 5nouvelles émissions ont été faites au cours du trimestre et 14 depuis le début de l’exercice, a placé cette Bourse dans la mire des investisseurs et des émetteurs », ajoute M. Braunsteiner. Outre le PAPE de Charlotte’s Web, des sociétés des secteurs minier et immobilier ont aussi procédé à de nouvelles émissions à la CSE au cours du trimestre.

PwC effectue une étude du marché des PAPE au Canada depuis plus de 15 ans. Les rapports sont publiés chaque trimestre pour fournir aux entreprises, aux investisseurs, aux médias et à d’autres parties intéressées des informations qui les aident à avoir une meilleure perspective du marché. Pour cette étude, les véhicules de placement tels que les produits structurés ne sont pas inclus dans les résultats globaux du sondage puisqu’ils ne représentent pas de nouveaux capitaux mobilisés pour des sociétés en exploitation. Les nouvelles émissions de sociétés qui sont créées à la suite d’une prise de contrôle inversée d’une société ouverte existante sont aussi exclues de cette étude.

Suivez PwC sur Twitter au @PwC_Canada_LLP et sur Facebook au http://www.facebook.com/pwccanada.

 

À propos de PwC Canada

Chez PwC, notre raison d’être est de donner confiance au public et de résoudre des problèmes importants. Plus de 6 700 associés et employés s’emploient à fournir à une vaste clientèle des services de qualité en matière de certification, de fiscalité, de conseils et de transactions. PwC Canada est membre du réseau mondial de cabinets de PwC, qui compte plus de 236 235 personnes dans 158 pays. Pour en savoir davantage, consultez notre site Web à l’adresse : www.pwc.com/ca/fr.

© 2018 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l., société à responsabilité limitée de l’Ontario. Tous droits réservés.

PwC s’entend du cabinet canadien, et quelquefois du réseau mondial de PwC. Chaque société membre est une entité distincte sur le plan juridique. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez notre site Web à l’adresse www.pwc.com/structure.

 

Contactez-nous

Pierre Campeau
Directeur, Relations publiques
Tél : +1 416 687 8643
Courriel

Susan MacDonald
Tél : +1 613 966 4969
Courriel

Suivez-nous