Le volume et l’activité de financement par capital de risque demeurent solides au Canada au premier semestre de 2018, selon le rapport canadien MoneyTreeMC

Start adding items to your reading lists:
or
Save this item to:
This item has been saved to your reading list.
  • Le nombre de transactions et le financement visant des entreprises canadiennes en intelligence artificielle (IA) ont atteint un niveau record

  • Le financement visant des entreprises canadiennes du secteur des technologies mobiles et des télécoms a bondi de 167 %

  • Toronto est en tête pour ce qui est du nombre de transactions et du financement visant des entreprises canadiennes financées par capital de risque

  • Calgary et Québec ont enregistré une hausse marquée du financement et du nombre de transactions

     

TORONTO, le 26 juillet 2018 – Le nombre de transactions visant des entreprises canadiennes financées par capital de risque s’est accru au deuxième trimestre de 2018, selon le rapport MoneyTreeMC de PwC Canada et CB Insights. Cette progression est survenue malgré la très légère baisse de la valeur des transactions par rapport au trimestre précédent. Au cours du dernier trimestre, des entreprises canadiennes financées par capital de risque ont été visées par 116 transactions, en hausse par rapport aux 112 transactions conclues au T1. Quant au financement par capital de risque (tous les chiffres sont exprimés en dollars américains), il a totalisé 900 M$ au T2 2018, un recul de 7 % par rapport au trimestre précédent.

« Les six premiers mois de 2018 ont été très favorables aux entreprises canadiennes financées par capital de risque d’un océan à l’autre. La reprise de l’activité visant des entreprises en prédémarrage reflète un grand enthousiasme pour l’investissement, à toutes les phases de la transaction », explique Michael Dingle, leader national, Transactions, secteur Technologie de PwC Canada.

« Le financement et le nombre de transactions visant des entreprises canadiennes en IA ont atteint des niveaux records au cours du dernier trimestre, compte tenu de l’engouement des investisseurs pour ce secteur, souligne Anand Sanwal, cofondateur et chef de la direction de CB Insights. Le financement dans le secteur de l’IA a bondi de 104 % au T2 2018 et le secteur est en voie d’afficher un financement record pour l’année. »

Le financement et l’activité transactionnelle ont enregistré une hausse marquée à Québec et à Calgary au T2 2018. Des entreprises établies à Québec ont obtenu 147 M$ dans 5 transactions au T2 2018, une augmentation considérable par rapport à la seule transaction de 8 M$ enregistrée au T1. Cette hausse du financement est attribuable à la ronde de 100 M$ de Coveo – la plus importante transaction visant une entreprise canadienne au T2 2018 – et à celle de 34 M$ de La Maison Simons.

« La Ville de Québec rayonne particulièrement ce dernier trimestre, avec la plus importante transaction enregistrée au pays dans le secteur de l'intelligence artificielle. Encore une fois, la province continue d'être un pôle dans ce domaine. Montréal, pour sa part, continue d'attirer les investissements, et ce, dans tous secteurs confondus. Les startups affichent également de bons résultats, ce qui est aussi très prometteur pour de futurs financements, lorsque ces entreprises gagneront en maturité », indique Andrew Popliger, associé en certification, technologie, information, communications et divertissement chez PwC Canada.

Les entreprises établies à Calgary ont mobilisé 99 M$ dans 8 transactions au T2 2018, contre 900 000 $ dans 3 transactions au trimestre précédent. L’augmentation massive du financement enregistrée à Calgary au T2 s’explique par la ronde de financement de 78 M$ de Greengate Power – la deuxième transaction en importance visant une entreprise canadienne au T2 2018 – et par celle de 12 M$ de Circle Cardiovascular Imaging.   

Toronto est demeurée en tête de peloton au chapitre des transactions visant des entreprises canadiennes financées par capital de risque. Il s’agit également du principal marché de financement au T2 2018, 290 M$ ayant été investis dans 33 transactions, et ce, malgré un recul de 11 % par rapport au trimestre précédent.

À Vancouver, l’activité transactionnelle a atteint un sommet sur huit trimestres, 28 transactions ayant été conclues. Le financement total visant des entreprises établies à Vancouver a également bondi de 21 % pour s’établir à 126 M$ au T2 2018.

À Montréal, 16 transactions ont été conclues (par rapport à 17 transactions au trimestre précédent) et le financement a affiché une baisse de 74 % (passant de 389 M$ à 103 M$), ce qui marque un retour aux normales historiques après un T1 2018 très actif.

 

Faits saillants du T2 2018

  • La part des transactions visant des entreprises en prédémarrage a atteint 32 % de l’activité transactionnelle du T2 2018, mettant fin à 3 trimestres consécutifs de baisse.

  • Au total, le nombre et la valeur des transactions visant des entreprises canadiennes du secteur de l’intelligence artificielle ont atteint des niveaux records au T2 2018. Le financement a augmenté de 104 %, 169 M$ ayant été investis dans 13 transactions.

  • Les entreprises du secteur des technologies mobiles et des télécoms ont affiché la plus importante hausse du financement, lequel s’est accru de 167 % avec un investissement de 186 M$ dans 13 transactions. Ce bond du financement s’explique par les importantes rondes conclues par Ritual Technologies (70 M$) et TouchBistro (54 M$).

  • Malgré un solide trimestre, le financement visant des entreprises canadiennes de la Fintech a enregistré un recul pour un deuxième trimestre d’affilée, diminuant de 10 % pour s’établir à 79 M$ au T2 2018. L’activité transactionnelle a toutefois augmenté, 13 transactions ayant été enregistrées, en hausse par rapport aux 8 transactions conclues au T1 2018.

  • La part des transactions visant des entreprises en démarrage, en développement et en postdéveloppement a reculé dans chaque cas, les entreprises en démarrage ayant enregistré le recul le plus marqué pour s’établir à 19 %, en regard de 26 % au T1 2018.

  • Les investisseurs les plus actifs au Canada sont la BDC, Real Ventures, Exportation et développement Canada et 500 Startups.

Cliquez ici pour consulter le rapport MoneyTreeMC.

 

À propos de PwC Canada

Chez PwC, notre raison d’être est de donner confiance au public et de résoudre des problèmes importants. Plus de 6 700 associés et employés s’emploient à fournir à une vaste clientèle des services de qualité en matière de certification, de fiscalité, de conseils et de transactions. PwC Canada est membre du réseau mondial de cabinets de PwC, qui compte plus de 236 235 personnes dans 158 pays. Pour en savoir davantage, consultez notre site Web à l’adresse : www.pwc.com/ca/fr.

© PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l., société à responsabilité limitée de l’Ontario, 2018. Tous droits réservés.

PwC s’entend du cabinet canadien, et quelquefois du réseau mondial de PwC, chaque société membre étant une entité distincte sur le plan juridique. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez notre site Web à l’adresse www.pwc.com/structure.

 

À propos de CB Insights

Chez CB Insights, nous croyons que les questions stratégiques commerciales les plus complexes trouvent leur réponse dans les faits. Nous utilisons l’intelligence artificielle pour synthétiser, analyser et visualiser des millions de documents en vue de donner rapidement à nos clients des réponses fondées sur des faits. La majorité des entreprises du Fortune 100 font appel à nos services pour que nous les aidions à prendre des décisions plus éclairées, à prendre leur avenir en main et à tirer parti du changement.

Contactez-nous

Claudia Landry
Conseillère en relations publiques, PwC Canada
Tél : +1 514 205-5261
Courriel

Pierre Campeau
Directeur, Relations publiques
Tél : +1 416 687 8643
Courriel

Suivez-nous