Les entreprises canadiennes tirent de l’arrière par rapport aux autres entreprises dans le monde en ce qui concerne leur gestion des risques : rapport de PwC

 

Toronto, le 19  juillet 2017Un rapport publié récemment par PwC Canada indique que les entreprises canadiennes accusent un retard en ce qui concerne leur approche de gestion des risques et sont plus vulnérables aux perturbations que leurs homologues à l’échelle mondiale. Selon le rapport, 66 % des répondants canadiens (contre 75 % des répondants dans le monde) offrent une formation obligatoire sur l’éthique et la conformité à tous leurs employés. Lorsque de nouveaux risques apparaissent, moins de 33 % des entreprises canadiennes (contre 50 % des entreprises dans le monde) affirment donner à leurs employés des formations ponctuelles sur les risques potentiels nouveaux ou existants.

Le rapport indique également que les principaux domaines de risque et de perturbation futurs pour les entreprises canadiennes sont les progrès technologiques (70 % contre 55 % à l’échelle mondiale), le capital humain (49 % contre 40 %) et les opérations (37 % contre 26 %). 

Même si les entreprises canadiennes reconnaissent que la gestion des risques sur la première ligne leur permettrait d’atténuer leur vulnérabilité aux risques, elles sont nombreuses à gérer les risques à partir de la deuxième ligne (gestion des risques/conformité) et de la troisième ligne (audit interne). Les répondants ont indiqué qu’un manque de ressources qualifiées est le principal facteur qui les empêche de transférer la gestion des risques à la première ligne. Pourtant, le rapport confirme que la gestion des risques sur la deuxième et la troisième ligne ne permet pas à la haute direction de bien comprendre les vulnérabilités de l’entreprise, et que ce mode de gestion des risques n’est pas efficace et empêche les entreprises de s’adapter au fil du temps.

« Bien que les entreprises canadiennes aient réalisé certains progrès pour ce qui est de leur vulnérabilité aux risques, il leur reste encore beaucoup à faire pour rattraper leurs concurrents mondiaux », a affirmé Kishan Dial, associé, services Risque et conformité, PwC. « En déplaçant la gestion des risques à la première ligne, la direction aura une meilleure compréhension des risques et une plus grande capacité à les gérer avec agilité et de façon proactive », explique-t-il.

« La gestion des risques doit faire partie intégrante de la stratégie d'affaires, des opérations et de la gouvernance de toute entreprise. Une gestion des risques proactive et intégrée dans tout ce que l'organisation fait, est un puissant outil à la prise de décision, favorise l'atteinte des objectifs stratégiques, aide à préserver la réputation et ultimement permet de créer de la valeur », affirme Josée St-Onge, associée, services Risque et conformité chez PwC Canada.

Le rapport recommande trois solutions pour atténuer les vulnérabilités des l’entreprises :

1. Définir les rôles de chaque service et attribuer les responsabilités :

Chaque service doit jouer un rôle bien défini pour ce qui est de la prise de décisions en matière de risques, de suivi des risques et d’évaluation des vulnérabilités de l’entreprise.

2. Définir l’appétit pour le risque de l’entreprise :

Les entreprises doivent définir leur appétit pour le risque et tirer parti des outils techniques disponibles, notamment en ce qui concerne le regroupement, le suivi et la communication des risques.

3. Mettre en place un système de communication des risques :

Les systèmes de communication des risques doivent permettre à la première ligne de défense de s’acquitter de ses responsabilités, mais également aux deuxième et troisième lignes de surveiller l’efficacité de la première ligne.

« Pour faire face aux défis présents et futurs, les entreprises canadiennes doivent adopter des systèmes et des processus de gestion des risques rigoureux pour continuer de se démarquer tandis que l’économie ne cesse d’évoluer », a affirmé M. Dial.

Cliquez ici pour consulter les perspectives canadiennes du rapport complet.

À propos de PwC Canada

Chez PwC, notre objectif est de bâtir la confiance dans la société et de résoudre des problèmes importants. Plus de 6 700 associés et employés s’emploient à fournir à une vaste clientèle des services de qualité en matière de certification, de fiscalité, de conseils et de transactions. PwC Canada est membre du réseau mondial de cabinets de PwC, qui compte plus de 223 000 personnes dans 157 pays. Pour en savoir davantage, consultez notre site Web à l’adresse : www.pwc.com/ca/fr.

© 2017 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l., société à responsabilité limitée de l’Ontario. Tous droits réservés.

PwC s’entend du cabinet canadien, et quelquefois du réseau mondial de PwC. Chaque société membre est une entité distincte sur le plan juridique. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez notre site Web à l’adresse www.pwc.com/structure

 

Contactez-nous

Claudia Landry
Conseillère en relations publiques
Tél : +1 514 205-5261
Courriel

Pierre Campeau
Directeur, Relations publiques
Tél : +1 416 687 8643
Courriel

Suivez-nous