Perspectives d’achat de la saison des Fêtes 2018 au Canada

Les comportements des consommateurs évoluent et déterminent les perspectives d’achat des Fêtes

Des attentes élevées pour les consommateurs

La saison du magasinage des Fêtes est commencée. Les dépenses augmentent, et ceux qui sont nés à l’ère technologique, les générations Y et Z, déplacent les tendances vers les commerces de détail multicanaux, les paiements mobiles et le ramassage en magasin.

À la lumière des résultats du sondage national auquel ont répondu plus de 1 000 consommateurs canadiens de tous les groupes générationnels, notre rapport prévisionnel des tendances d’achat de la saison des Fêtes 2018 brosse un tableau des comportements des consommateurs dont devraient tenir compte les détaillants dans les prochains mois.

Un budget accru pour les acheteurs

Les consommateurs canadiens dépenseront plus cette année

Les consommateurs canadiens prévoient de dépenser un peu plus que l’an dernier. En effet, en moyenne, leurs dépenses personnelles devraient atteindre 1 563 $ CA (une hausse de 3,7 %). En outre, davantage de Canadiens prévoient que le montant de leurs dépenses sera similaire à celui de l’an dernier (58 % en 2018 contre 53 % en 2017).

La confiance dans l’économie se reflète dans les habitudes d’achat

Une diminution de la confiance dans l’économie a aussi un effet sur la croissance des dépenses des Fêtes. En effet, ceux qui croient que l’économie ira bien au cours des six prochains mois auront tendance à dépenser davantage, mais ils ne sont que 16 %. Et 28 % des répondants ont indiqué que le protectionnisme commercial aura un impact sur la façon dont ils dépensent cette année (une hausse par rapport aux 6 % de 2017).


Une différence marquée entre les générations dans les habitudes d’achat

Bien que seul un quart des consommateurs prévoit de dépenser plus que l’an dernier, les pères de la génération Y (53 %) et les consommateurs de la génération Z (39 %) sont plus nombreux à le faire. Les parents de la génération Y sont d’ailleurs parmi les plus importants acheteurs. Cela illustre l’importance pour les détaillants d’utiliser les données sur les clients afin d’offrir des expériences uniques aux différents groupes démographiques.

Ce que veulent les Canadiens

Les hommes prennent les devants en matière de dépenses des Fêtes

La popularité des cartes-cadeaux s’accroît, mais la génération Y préfère acheter des objets. Cette tendance montre qu’une stratégie marketing adéquate et un mélange d’articles à vendre en magasin permettront aux détaillants d’offrir une expérience de magasinage qui répond aux besoins de leurs clients.

Comment les Canadiens dépenseront-ils leur argent?

Les voyages continuent de représenter la plus grande partie des dépenses des Fêtes (46 %), suivis des cadeaux (41 %) et des divertissements (13 %). Les hommes dépensent plus que les femmes : 1 752 $ (une hausse de 7 %) contre 1 385 $ respectivement.

 


 

Les chats et les chiens ne seront pas en reste : les propriétaires d’animaux de compagnie dépenseront en moyenne 65 $ CA pour eux au cours des Fêtes.


Répartition des habitudes d’achat chez les Canadiens selon le sexe

Les consommateurs s’attendent de plus en plus à ce que les détaillants suivent leurs habitudes d’achat afin de leur offrir des offres sur mesure. Les entreprises se tournent donc vers l’analytique des données et l’intelligence artificielle pour mieux saisir les tendances d’achat.

Le règne du commerce au détail optimisé

Achat en magasin ou en ligne? Suffit de connaître le groupe démographique

La majorité des consommateurs canadiens adore l’expérience en magasin. Acheter en magasin demeure en effet le moyen de prédilection de près des deux tiers d’entre eux. L’autre tiers préfère les achats en ligne à partir d’ordinateurs, d’appareils mobiles et de solutions de maisons intelligentes. Sans surprise, la majorité de la génération Y (51 %) magasine en ligne principalement, ce qui ressemble aux habitudes de l’ensemble des consommateurs américains (50 %).

De plus, pas moins de trois Canadiens sur dix prévoient de magasiner à l’étranger, que ce soit en magasin ou en ligne. Les pères de la génération Y sont 38 % à magasiner en ligne auprès de détaillants américains, ce qui est énorme!

 

Canaux principaux d’achat

Trouver l’inspiration

Près de la moitié des consommateurs préfèrent aller dans les magasins pour s’inspirer et comparer les prix lorsqu’ils font leurs emplettes des Fêtes. Toutefois, les membres de la génération Y utilisent plutôt Amazon et Google. Les acheteurs qui vont aux États-Unis recherchent des aubaines et un plus large éventail de choix, notamment pour les vêtements (49 %) et les appareils électroniques (48 %).

Les détaillants doivent donc réinventer l’expérience qu’ils offrent en magasin et présenter des environnements multicanaux conviviaux qui répondent aux besoins des clients. D’autant plus que notre sondage sur les achats des Fêtes montre que ceux qui achètent à la fois en magasin et en ligne ont tendance à dépenser davantage.

Livraison à la carte

Les achats en ligne amènent de nouveaux modes d’expédition et de paiement

La plupart des Canadiens préfèrent la livraison à domicile lorsqu’ils magasinent en ligne, mais le prix et la commodité en amènent plus d’un à choisir de ramasser leur colis en personne. L’accroissement des copropriétés et l’urbanisation rendent difficile la dernière étape de la livraison. C’est pourquoi les canaux de livraison doivent évoluer en même temps que les besoins des consommateurs. Les consommateurs demandent habituellement un ramassage en magasin ou à l’extérieur du magasin pour éviter les frais de livraison et la foule.


Comment les Canadiens reçoivent-ils leurs articles?

 Les membres plus âgés de la génération Y (de 32 à 36 ans) sont les plus enclins à profiter des réductions associées au ramassage en magasin.

Bien que la livraison à domicile soit la plus utilisée, les consommateurs récupèrent aussi leurs marchandises au magasin ou dans des locaux désignés par les détaillants.


Pourquoi les Canadiens choisissent-ils le ramassage en magasin?

La croissance d’Amazon Prime est moins rapide au Canada qu’aux États-Unis. En effet, seulement 23 % des usagers canadiens sont membres comparativement à plus de la moitié des usagers américains. Plus que jamais, les consommateurs prévoient d’utiliser des modes de paiement mobiles comme Apple Pay et Android Pay à la caisse, et le nombre de ceux qui utilisent des ordinateurs prêt-à-porter pour payer en magasin a presque doublé.

Il est important que les détaillants expérimentent ces nouveaux modes de paiement et accueillent les premiers utilisateurs du numérique, car ceux-ci ont tendance à acheter et à dépenser davantage.

 

Dépasser les attentes

Les tendances d’achat des Fêtes de la génération Y

La génération Y préfère les cadeaux personnalisés

Bien que partout ailleurs l’offre de cartes-cadeaux s’accroisse, la génération Y préfère donner et recevoir des objets en cadeau. Par exemple, 38 % des Canadiens offriront fort probablement des cartes-cadeaux, comparativement à 21 % des membres de la génération Y.

La génération Y est aussi plus optimiste que les autres à propos de ses dépenses. En effet, 38 % de ses membres prévoient de dépenser plus que l’an dernier, comparativement à 25 % de la population générale.

 

Coûts d’habitation et réchauffement climatique au cœur des préoccupations de la génération Y 

Les coûts liés à l’habitation demeurent une préoccupation importante pour les jeunes Canadiens, dont les effets se font ressentir jusque dans les tendances d’achat des Fêtes. Lorsqu’on examine l’influence des facteurs économiques externes sur les décisions d’achat, seuls 23 % des Canadiens nomment les coûts liés à l’habitation contre 36 % chez la génération Y.

De plus, 23 % des consommateurs de la génération Z s’inquiètent du réchauffement climatique contre 8 % de la population générale.

 

La génération Y, bien consciente de ses habitudes d’achat

L’analyse que fait la génération Y sur ses propres comportements d’achats est assez juste. Lorsqu’on examine la population canadienne dans son ensemble, il y a seulement 8 $ de différence entre les dépenses des deux tiers des Canadiens qui se considèrent « économes » et ceux qui se considèrent « dépensiers » (l’autre tiers). Quant à la génération Y, les dépensiers prévoient de dépenser 25 % plus que les « économes (360 $ CA de différence).

Autoévaluation des dépenses des Fêtes

  Dépenses des Fêtes moyennes ($ CA)  
  Overall Millennials
Je suis dépensier 1 568 $ 1 803 $
Je suis économe 1 560 $ 1 443 $
Différence 8 $ 360 $

Groupes générationnels

Génération Z
17 à 22 ans
Génération Y
23 à 36 ans
Génération X
37 à 51 ans
Baby Boomers
52 à 71 ans
Génération grandiose
72 ans et plus

Contactez-nous

Myles Gooding
Associé responsable du secteur du Commerce de détail et des produits de consommation, Conseils, PwC Canada
Tél : +1 416 687 8598
Courriel

Restez connecté