Junior Mine 2013

 

 

Les sociétés minières sont confrontées à une crise de confiance et les petites sociétés minières en sont les plus affectées. La capitalisation boursière pour l’ensemble des 100 premières petites sociétés minières inscrites à la Bourse de croissance de Toronto (TSXV) a chuté de 44 % comparativement à 2012, pour s’établir à 6,49 G$ en 2013. La position de trésorerie des petites sociétés minières a connu une détérioration continue. Les liquidités et les investissements à court terme des 100 premières sociétés cotées sur le TSXV ont reculé de 695 M$ en 2013, passant à 1,2 G$, en regard de 1,9 G$ en 2012.

En 2013, seules les petites sociétés minières engagées dans l’exploitation ont augmenté leurs dépenses d’investissement (capex), d’un modeste montant de 74 M$. Dans d’autres catégories, quelques petites sociétés minières, notamment celles engagées dans la prospection, ont été contraintes de suspendre les activités sur leurs concessions. D’autres vont se résoudre à adopter, comme unique stratégie de survie, la fusion avec une autre société ou l’acceptation d’une offre publique d’achat.

 

 

 

 

Tout sur les pertes de valeur

Les pertes de valeur sont un inconvénient nécessaire, compte tenu du marché actuellement volatil. En 2013, les pertes de valeur notées chez les 100 premières petites sociétés ont augmenté de 175 %, soit de 55 M$, par rapport à l’année dernière. Au total, les pertes de valeur avaient coûté 87 M$ aux 100 premières petites sociétés minières au 30 juin 2013.

Ces ajustements des concessions minières ne visaient pas seulement quelques projets ou sociétés. Ils ont été mis en œuvre par 37 des 100 premières petites sociétés minières.

La quête de financement

En général, en 2013, la trésorerie résultant des activités de financement a diminué de 34 % par rapport à l’an dernier, et cela après une baisse de 52 % en 2012 comparativement à 2011. Les investisseurs boudent les placements à haut risque et à haut rendement proposés par les petites sociétés minières.

En ce qui concerne le financement par capitaux propres, les 100 premières sociétés ont mobilisé 795 M$ en 2013, ce qui représente une décroissance de 50 % par rapport au montant de 1,59 G$ mobilisé en 2012. Les sociétés productrices ont enregistré la plus importante baisse dans le financement par capitaux propres. Seules quatre des 15 sociétés productrices faisant partie des 100 premières petites sociétés minières ont pu mobiliser plus de 1 M$.

Lisez notre rapport pour apprendre davantage sur le recul de la capitalisation boursière, les difficultés de financement et les pertes de valeur auxquelles sont actuellement confrontées les petites sociétés minières.

 

 

 

 

Éditions précédentes

 

 

Contactez-nous

Liam Fitzgerald
Leader national, Services au secteur minier.
Tél : +1 416 869 2601
Courriel

Dean Braunsteiner
Associé
Tél : +1 416 869 8713
Courriel

Nochane Rousseau
Associé et leader, Énergie, Mines, Métaux, Services publics et produits industriels - Québec
Tél : +1 514 205-5199 
Courriel

Restez connecté