Skip to content Skip to footer
Recherche

Loading Results

L’esprit de création de valeur : un moyen pour les minières canadiennes d’exploiter le potentiel des fusions et acquisitions

Au cours des dernières années, de nombreuses minières se sont concentrées davantage sur leur survie que sur la croissance stratégique en raison de la faiblesse constante des prix des matières premières. Mais aujourd’hui, les prix sont à la hausse – notamment pour l’or et le cuivre, dont la tendance est prometteuse à long terme –, les perspectives économiques sont plus favorables et la transition mondiale vers une économie à faibles émissions de carbone va créer une demande croissante pour les métaux et les minéraux. Cela donne aux minières canadiennes une chance de repartir à zéro et de se recentrer sur leur stratégie à long terme.

La question à poser aujourd’hui est qu’elle est la meilleure façon d’optimiser la création de valeur? Pour plusieurs, cela exigera qu’elles travaillent à la fois sur leur positionnement stratégique, l’amélioration de leur rendement et l’optimisation de leurs actifs. Pour être prospères et durables, et réaliser leur potentiel à long terme, les minières doivent commencer par établir un plan stratégique qui intègre une culture de création de valeur.

Un intérêt renouvelé pour les fusions et acquisitions parmi les sociétés

Pour plusieurs sociétés minières canadiennes, la voie stratégique à suivre se traduira par une concentration renouvelée sur la croissance, après une décennie de faibles prix des matières premières et une baisse d’accès aux capitaux. Mais alors que cette situation a nui à leur capacité à faire avancer leurs projets d’exploration et de développement et à réaliser des acquisitions, elles font maintenant face à des pressions pour investir dans l’expansion et le renouvellement de leurs réserves. Notre Enquête mondiale auprès des chefs de direction de 2021 reflète l’ouverture sur l’extérieur de nombreuses entreprises dont un nombre important de dirigeants envisagent des activités de fusions et acquisitions.

Nous avons également constaté un vif intérêt pour les activités de fusions et acquisitions lors de nos récents événements Mining Minds, où des dirigeants miniers canadiens présents ont répondu aux questions de notre Enquête. Leurs réponses ont permis d’explorer leur approche aux transactions. Par exemple, une majorité (56 %) d’entre eux a indiqué que les activités de fusions et acquisitions constituent une part importante de la stratégie de leur entreprise.

 

 

 

%

des dirigeants d’entreprises minières et métallurgiques mondiales envisagent des activités de fusions et acquisitions au cours des 12 prochains mois.

Enquête 2021 de PwC auprès des chefs de direction

Des moyens d’expansion divers

Plusieurs de ces tendances laissent présager une consolidation continue après une année 2020 chargée en fusions et acquisitions dans le secteur minier canadien. Nous voyons des stratégies se manifester parmi  les minières dont certaines recherchent des coentreprises alors d’autres choisissent les fusions et acquisitions comme moyen de diversifier leurs activités dans d’autres régions.  Lors de nos événements Mining Minds, lorsque nous avons demandé aux dirigeants canadiens du secteur minier sur quelles régions ils se concentreront pour atteindre leurs objectifs d’acquisitions au cours des prochains mois, l’Amérique du Nord s’est classée au premier rang à 57 %, suivie par l’Amérique latine et du Sud (24 %), l’Australie (9 %), l’Afrique (8 %) et l’Europe (2 %).

Les autres approches de croissance comprennent les redevances et les transactions de flux de métaux, qui peuvent s’avérer une bonne option pour les producteurs qui souhaitent valoriser les sous-produits de métaux, ou pour réunir des capitaux sans s’endetter ou diluer leur actionnariat actuel. L’intérêt accru des investisseurs pour le secteur minier accroît également les possibilités d’inscription en Bourse pour les minières. Cela peut notamment se faire par le biais des sociétés d’acquisition à vocation spécifique (SAVS), qui cherchent à acquérir des sociétés fermées sans passer par le processus traditionnel de premier appel public à l’épargne.


La voie vers la création de valeur pour les minières canadiennes

Ces tendances indiquent que cette période sera passionnante pour les minières qui analysent leurs perspectives à long terme. Le Canada est reconnu comme une juridiction favorable à l’exploitation minière, et nous nous attendons à ce que l’activité transactionnelle demeure vigoureuse dans tous les domaines de la chaîne de valeur, car les sociétés minières cherchent à tirer profit des prix plus élevés des produits de base, les entreprises se départissent d’actifs à forte intensité de carbone et de nouvelles possibilités émergent dans les métaux pour batteries et les minéraux critiques. 

Cela dit, pour vraiment tirer le meilleur parti de ces opportunités tout en évitant les erreurs des marchés haussiers précédents, alors que des entreprises ont payé des actifs trop chers et se sont surendettées, les minières de la C.-B. doivent intégrer la création de valeur dans leur processus de planification stratégique. Cela comprend quatre leviers clés :

< Précédent

< Précédent
[+] Read More

Le positionnement stratégique

Les entreprises doivent avoir une vision claire de leur portefeuille et s’assurer qu’il correspond à leur stratégie. Pour ce faire, elles doivent notamment déterminer quels actifs sont fondamentaux pour l’entreprise et tenir compte des territoires dans lesquels elles exercent leurs activités, de l’acceptabilité sociale et du moment choisi pour l’expansion envisagée. Les acquisitions et cessions sont une façon de mieux aligner le portefeuille de l’entreprise à sa stratégie à long terme.

L’amélioration du rendement

C’est ici que la technologie et les efficiences entrent en jeu, et se déclinent dans l’examen des ressources humaines, de la gestion de la chaîne d’approvisionnement, de l’amélioration des processus et des stratégies de gestion des actifs.

L’optimisation des actifs

Il s’agit de s’assurer que la structure de l’entreprise est efficace, au chapitre du bilan, du capital et de la fiscalité.

L’impact et la raison d’être

Plus que jamais, les entreprises doivent s’assurer qu’elles respectent toutes leurs parties prenantes et qu’elles tiennent compte de toutes les forces macroéconomiques en présence dans leur plan de création de valeur. Cela comprend l’examen des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) lorsque vient le moment de réaliser une transaction stratégique comme une acquisition. En effet, dans un contexte de remontée des prix des matières premières, les mines dont les coûts de production bruts sont plus élevés peuvent quand même s’avérer attractives si l’on tient compte d’autres éléments qui en rehaussent la valeur, comme les facteurs ESG.

Envisager l’avenir

Chacun de ces éléments de création de valeur complète l’autre, ce qui explique pourquoi il importe d’avoir une stratégie pour s’assurer qu’ils s’imbriqueront à mesure que l’entreprise planifiera son avenir. En somme, la question clé au cœur de ce processus est la suivante : où se dirige l’entreprise à long terme?

Alors que plusieurs sociétés minières se tourneront vers les acquisitions, d’autres chercheront à se positionner en vue d’une vente ou en tant que meilleur exploitant parmi leurs pairs de l’industrie, même si elles demeurent de petite taille. En misant sur la création de valeur, elles pourront mieux définir leur avenir, et trouver la bonne voie à suivre pour leurs activités.

Contactez-nous

Kevin Chan

Kevin Chan

Leader national, Services au secteur minier, PwC Canada

Tél. : +1 416 941 8321

Michelle Grant

Michelle Grant

Associée, leader nationale, Transactions ‒ Énergie, services publics, mines et produits industriels, PwC Canada

Tél. : +1 604 806 7184

Lauren Bermack

Lauren Bermack

Leader national, Service au secteur miniers et Transactions, Associé, PwC Canada

Tél. : +1 416 815 5323

Suivre PwC Canada