Transactions dans le secteur de l’ingénierie et de la construction

T2 2019

L’activité de fusions et d’acquisitions dans le secteur canadien de l’ingénierie et de la construction est demeurée vigoureuse, 11 transactions ayant été conclues au deuxième trimestre de 2019. Ces chiffres sont comparables à ceux de la période correspondante de l’année précédente, au cours de laquelle 13 transactions avaient été conclues. Au cours du trimestre, deux transactions avec des investisseurs financiers et un acheteur public international visant une cible canadienne ont été conclues. Aecom a également vendu à ClearStream Energy Holdings LP sa division de services de production, qui offre des services de construction et d’entretien de champs de pétrole. Le reste de l’activité transactionnelle demeure dominée par des acheteurs privés dont l’objectif principal semble être la consolidation des services.

Le secteur mondial a enregistré son trimestre le moins actif en matière de nombre de fusions et d’acquisitions en cinq ans. Parmi les fusions et acquisitions internationales, mentionnons l’acquisition de ParexGroup SA, qui offre des services de protection et de décoration des façades, par la société suisse Sika AG pour 3,4 G$ CA. Cette transaction est intéressante puisque Sika est également la seule entreprise internationale à avoir été active sur le marché canadien au cours du trimestre, avec son acquisition d’un fabricant de béton projeté et de mortier pour la réparation de ciment. La consolidation continue du marché canadien par des entreprises locales et le récent regain d’intérêt des investisseurs financiers devraient, d’après nous, rendre l’activité transactionnelle très concurrentielle.

« L’activité est demeurée vigoureuse au Canada, malgré le ralentissement des fusions et acquisitions à l’échelle internationale au cours du trimestre »

Matt Hurlburt, Leader national, Ingénierie et construction

Tendances mondiales et faits saillants

Au T2 2019, la valeur des transactions a été de l’ordre de 20 G$, ce qui représente une hausse de 17 % au T2 2019 en regard du T1 2019 et un fléchissement comparable au premier semestre de 2019 par rapport au premier semestre de 2018. Le volume de transactions a reculé de 8 % au T2 2019 par rapport au T1 2019 et de 15 % au premier semestre de 2019 en regard du premier semestre de 2018.

La valeur moyenne des transactions s’est établie à 102,4 M$ au T2 2019, ce qui représente une hausse de 22 % au T2 2019 par rapport au trimestre précédent, mais un léger recul de 3 % au premier semestre de 2019 en regard du premier semestre de 2018.

 

L’Asie et l’Océanie ont été les acquéreurs les plus actifs et la région la plus ciblée au T2 2019, tant au chapitre de la valeur des transactions que du volume de celles-ci. En fait, 57 % et 58 % de la valeur des transactions ont respectivement été enregistrés dans la région en tant qu’acquéreur et dans la région cible.

Transactions dans le secteur mondial de l’ingénierie et de la construction (certains contenus seulement disponibles en anglais)

Contactez-nous

Matt Hurlburt

Leader national, Ingénierie et construction, PwC Canada

Tél : +1 416 278 8255

Suivre PwC Canada