Skip to content Skip to footer
Recherche

Loading Results

Perspectives sur les transactions des marchés de consommation

T1 2019

Compte tenu du climat d’incertitude qui régnait à la fin de 2018 et au début de 2019 quant à la situation économique, les résultats des activités de fusions et acquisitions ont été mitigés dans les marchés de la consommation au début de l’exercice, le nombre de transactions ayant diminué malgré une augmentation de leur valeur globale.

Le segment des marchés de la consommation a enregistré 141 transactions évaluées à 5 G$ CA au premier trimestre de 2019. Comparativement aux chiffres du premier trimestre de 2018 (189 transactions évaluées à 4,1 G$ CA), la valeur des transactions a augmenté de 20,8 %, tandis que le nombre de transactions a chuté de 25,4 %. Si l’on regarde les activités transactionnelles de plus près, on observe des signes de ralentissement de l’activité commerciale. Une comparaison du premier trimestre de 2019 au quatrième trimestre de 2018 (191 transactions évaluées à 11,3 G$ CA) montre que la valeur des transactions a diminué de 55,9 %, tandis que le nombre de transactions a chuté de 26,2 %.

Une mégatransaction a été conclue au premier trimestre de 2019, soit l’acquisition par Saputo Inc. de la société du Royaume-Uni Dairy Crest, pour un montant de 2,1 G$ CA. Si l’on exclut la mégatransaction et que l’on prend en considération le fait que la majeure partie des activités transactionnelles des derniers trimestres au Canada est attribuable au secteur du cannabis, la situation semble plus incertaine, car il devient évident que bon nombre de sociétés s’abstiennent de conclure de nouvelles transactions.

L’incertitude et les perspectives de relâchement reflètent l’effet d’entraînement des questions d’ordre tarifaire et commercial et des trois augmentations des taux d’intérêt en 2018. De plus, malgré l’effet d’allègement sur le commerce qu’a eu l’automne dernier la négociation d’une nouvelle entente pour remplacer l’Accord de libre-échange nord-américain, de nombreuses sociétés s’abstiennent de faire des projets d’investissement importants en attendant le dévoilement de la ratification du nouvel Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC). Le moment précis de ce dévoilement n’est pas connu. Pour l’instant, le Canada presse le gouvernement américain d’éliminer les tarifs sur l’acier et l’aluminium avant de ratifier l’AEUMC et l’accord se heurte à l’opposition du Congrès américain.

À cela s’ajoutent d’autres facteurs qui suscitent la prudence, comme les élections à venir au Canada et des signes avant-coureurs qui donnent à croire que les mesures adoptées par le gouvernement fédéral en novembre 2018 pour favoriser la compétitivité et la productivité des entreprises, comme l’amortissement accéléré des investissements en matériel et outillage, ne donnent pas les résultats escomptés.

 

Les perspectives de ralentissement ont été un thème prépondérant de la plus récente enquête sur les perspectives des entreprises de la Banque du Canada. Dans l’ensemble, les sociétés sont moins optimistes quant à la demande et affichent une croissance des ventes modérée.

Sur une note positive, la Banque du Canada a observé que les répondants du secteur des services sont relativement optimistes, les intentions d’investissement et d’embauches demeurant bonnes. Par ailleurs, bien que certains parlent d’un possible ralentissement, la Banque du Canada s’abstient de hausser les taux d’intérêt cette année. Les économistes s’entendent généralement pour dire que puisque la croissance réelle du PIB devrait se situer à environ 1,2 % en 2019, il est peu probable que les taux augmentent à nouveau cette année, ce qui devrait laisser aux consommateurs et aux entreprises le temps de s’ajuster aux hausses précédentes.

Dans cette optique, sur quoi les sociétés des marchés de consommation se sont-elles concentrées au premier trimestre de 2019?

Partenariats

En dépit des incertitudes actuelles, bon nombre de sociétés envisagent des partenariats comme solution de rechange possible aux fusions et acquisitions. Cette approche aide les sociétés à répondre aux changements des habitudes de magasinage et de consommation et leur offre une option fiable pour partager les risques et les bénéfices.

À titre d’exemple, Walmart Canada collabore avec Sleep Country Canada Inc. pour offrir en ligne sa collection de matelas en boîte et avec Freshii Inc. pour vendre des aliments préparés dans 100 de ses magasins canadiens.

Les autres partenariats annoncés au premier trimestre de 2019 comprennent l’entente conclue entre Endy et Urban Barn, qui permet aux clients d’essayer les matelas Endy avant de les commander en ligne.

Dans le secteur du cannabis, Alimentation Couche-Tard Inc. a annoncé un partenariat stratégique pluriannuel avec Canopy Growth Corp. Grâce à ce partenariat, les deux sociétés prévoient mettre leur expertise et leurs forces mutuelles en commun pour faire une incursion dans le monde de la vente de cannabis au détail.

Les sociétés bien établies ne sont pas les seules à tabler sur des partenariats. Au début de 2019 par exemple, la société de services financiers et de technologie PayBright a annoncé une collaboration avec Klarna, un fournisseur de services de paiement, afin d’offrir des options de paiement flexibles aux consommateurs pour leurs achats en ligne et en magasin.

Faciliter l’expérience

Tout en continuant de se concentrer sur l’expérience offerte pour attirer les consommateurs, les sociétés cherchent également à faciliter l’accès à leurs services.

Plus tôt cette année, Cadillac a lancé Cadillac Live, une fonction qui permet aux clients de parler directement avec des représentants par vidéoconférence avant d’acheter une voiture. Ainsi, le représentant peut montrer la voiture au client et répondre à ses questions avant de le diriger vers le concessionnaire Cadillac le plus proche.

L’intérêt porté à la commodité est particulièrement marqué chez les sociétés des segments de l’épicerie et des biens de consommation durable. Par exemple, Sobeys Inc. prévoit intensifier la présence de la marque qu’elle vient d’acquérir, Farm Boy, dans la Région du Grand Toronto en ouvrant de nouveaux magasins de style urbain. Ikea, qui cherche à s’adapter aux changements démographiques, s’aventure également dans le monde des magasins urbains de plus petite surface en misant sur une expérience holistique et omnicanale permettant à ses clients de magasiner facilement en ligne tout en ayant accès à des services de livraison et d’installation.

Changements dans le monde des centres commerciaux

Les changements qui s’opèrent dans le secteur du détail continuent d’avoir un effet d’entraînement sur le secteur immobilier puisque les centres commerciaux sont de plus en plus loués à des centres de conditionnement physique, des restaurants et des entreprises axés sur les expériences. Un nouveau changement est observé en 2019 : l’installation de locaux à bureaux dans des centres commerciaux.

 

Tendances à surveiller

Le secteur du cannabis a continué de se développer au premier trimestre de 2019.

Outre le partenariat entre Canopy Growth et Couche-Tard, Namaste Technologies Inc., une société de commerce électronique de cannabis, a signé une entente visant à acquérir une participation de 49 % dans Choklat Inc., un fabricant de chocolat de qualité situé à Calgary. Cette acquisition marque un premier pas de Namaste Technologies vers le marché des produits comestibles en attendant que la réglementation sur le cannabis l’autorise à exercer des activités dans ce marché. Namaste Technologies a également acquis CanMart Ltd., un distributeur de produits pharmaceutiques du Royaume-Uni, au premier trimestre de 2019.

D’autres sociétés du secteur du cannabis font de même, dont Tilray Inc., qui a acquis Fresh Hemp Foods Ltd. (faisant affaire sous le nom de Manitoba Harvest) pour 419 M$ CA et la société ontarienne Natura Naturals Holdings Inc. pour 70 M$ CA au premier trimestre de 2019.

Deux facteurs importants pour certaines activités transactionnelles sont l’adoption de la loi américaine Agriculture Improvement Act of 2018 et l’incidence des produits dérivés du chanvre. Bon nombre de sociétés d’un bout à l’autre de la chaîne d’approvisionnement tentent de s’emparer du marché des aliments contenant du cannabidiol. À titre d’exemple, Tilray prévoit utiliser les installations de fabrication de Manitoba Harvest au Canada pour établir sa présence dans le marché du cannabidiol.

La mise à jour récente du guide alimentaire canadien par Santé Canada pourrait également avoir une incidence sur les prochaines transactions. La nouvelle version recommande notamment de consommer des protéines végétales plus souvent.

En février 2019, Beyond Meat Inc., une société alimentaire de Los Angeles spécialisée dans les substituts de viande de source végétale et qui connaît déjà du succès grâce à sa relation d’affaires avec A&W, a annoncé son intention de former d’autres partenariats au Canada. Beyond Meat offrira dorénavant ses burritos chez Quesada Burritos & Tacos tout en développant sa relation existante avec A&W pour offrir des saucisses déjeuner en plus du Burger Beyond Meat.

Plusieurs grandes sociétés alimentaires augmentent leur offre de protéines végétales, une tendance que les entreprises canadiennes suivent également. Lightlife Foods Inc., filiale de Maple Leaf Foods Inc., a annoncé une nouvelle boulette végétale au premier trimestre de 2019. Les Compagnies Loblaw Limitée ont annoncé qu’elles prévoient ajouter jusqu’à 30 produits à base de protéines végétales de marque maison à leur offre de produits.

Cette tendance prenant racine, l’absence d’un grand joueur canadien établi dans le marché des produits à base de protéines végétales pourrait avoir une incidence sur les activités transactionnelles dans ce secteur. Plutôt que de faire des acquisitions au Canada, les grandes sociétés peuvent suivre Maple Leaf et Loblaw en faisant des acquisitions ailleurs ou en lançant leurs propres produits.

En ce qui concerne les activités transactionnelles, les sociétés qui étaient déjà actives en 2018 sont demeurées en tête du peloton au premier trimestre de 2019, en particulier dans la sphère mondiale.

En février 2019, Saputo a annoncé une transaction visant l’acquisition de Dairy Crest, l’un des plus grands fabricants de fromage britanniques. Cette transaction survient après que le Canada a accepté d’accroître ses importations de fromage de l’Union européenne au cours des prochaines années dans le cadre de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne.

Par ailleurs, Canada Goose Inc. a annoncé qu’elle prévoit ouvrir six magasins. En plus de ses trois nouveaux magasins au Canada, elle en ouvrira deux en Europe et un aux États-Unis.

Perspectives sur les transactions (en anglais seulement)

Contactez-nous

Michelle Pickett

Michelle Pickett

Associée responsable du groupe Transactions, TMT et Marchés de consommation, PwC Canada

Tél : +1 416 815 5002

Brooke Valentine

Brooke Valentine

Associé, PwC Canada

Tél : +1 416 687 8141

Suivre PwC Canada