Le secteur bancaire canadien en 2017 #Bankovation

Innovation. Modernisation. Réinvention.


Bill McFarland

Chef de la direction et Associé principal,
PwC Canada


Diane Kazarian

Leader nationale, Services financiers,
PwC Canada

Selon notre rapport sur le secteur bancaire canadien de 2017, Canadian Banks, les six grandes banques ont réalisé d’excellents résultats malgré les multiples pressions auxquelles elles font face sur les plans concurrentiel, financier et opérationnel. Les disrupteurs tels que les entreprises de technologie financière (FinTech), les géants des technologies et de nouveaux intervenants continuent de changer la donne sur le marché. La plus importante mise à niveau de l’infrastructure canadienne des paiements depuis plusieurs décennies est sur le point de démarrer. Le fardeau réglementaire ainsi que les coûts qui y sont associés continuent d’augmenter, tout comme la volonté croissante des consommateurs d’obtenir des services intégrés et connectés.

Les banques s’empressent de s’allier aux disrupteurs et investissent massivement dans les technologies et dans de nouvelles méthodes de travail à l’ère numérique. Elles considèrent désormais les FinTech comme des partenaires et des collaborateurs qui les aideront à améliorer l’expérience de leurs clients, et elles s’efforcent d’améliorer leur efficacité opérationnelle.

Le paysage bancaire a connu des changements importants, et 2017 sera une année intéressante et riche en innovations pour les banques canadiennes.
 


Des banques réinventées

Les banques se montrent très réceptives aux nouvelles idées, dans leur volonté de faire face à la mutation rapide du paysage concurrentiel, aux attentes changeantes des clients et à l’évolution constante des technologies. Dans l’espoir de devenir plus innovantes et agiles, elles acceptent de plus en plus les innovations technologiques et s’en inspirent.

 

  • De nouveaux rôles des leaders connaisseurs de technologies
  • Des partenariats pour des innovations inédites

  • Des FinTech solides au profit des banques canadiennes

 

En savoir plus


Des irritants pour 2017

Une grande partie des activités, des investissements et de la collaboration intenses que l’on observe actuellement dans le secteur bancaire canadien vise à régler deux points épineux : les frictions avec les clients et les préoccupations quant à l’efficacité des fonctions administratives.

Le problème des frictions

Les banques, tout comme les FinTech, tiennent à réduire les frictions avec leurs clients et à offrir des services bancaires aussi intégrés, fluides et simples que possible. Malgré les avancées réalisées dans les services bancaires en ligne et sur les appareils mobiles, les clients des banques canadiennes sont frustrés, car ils doivent encore se déplacer en succursale pour effectuer certaines opérations bancaires importantes, notamment pour ouvrir un compte ou obtenir un prêt.
 

En savoir plus


Transformation des fonctions administratives

Les banques canadiennes mènent constamment des efforts pour améliorer l’efficacité de leurs activités administratives afin d’en réduire la complexité et le coût — une tâche qui est loin d’être facile pour des organisations qui sont alourdies par des systèmes vieux de plusieurs décennies.
 

En savoir plus

La modernisation du système des paiements : une nouvelle pression sur l’infrastructure des banques

Le système national des paiements du Canada, qui est resté largement intouché pendant des décennies, s’est trouvé à l’origine de nombreuses frictions avec les consommateurs canadiens au fil des ans.
 

En savoir plus


Les RegTech : des solutions innovantes


La pression réglementaire et les coûts de mise en conformité continuent de grimper considérablement. Les banques canadiennes, à l’instar de celles du reste du monde, ont généralement réagi par l’augmentation de leur effectifs.

En savoir plus


Les banques doivent moderniser leurs technologies de base– les normes ouvertes devraient être


Pour moderniser les systèmes de paiement, adopter de nouveaux modèles d’affaires, faire la place aux RegTech et soutenir les programmes d’innovation en cours, les banques ont réalisé à quel point il était essentiel d’améliorer l’agilité et la connectivité de leurs technologiesde base.

En savoir plus


Les banques en bref 
Résultats des banques canadiennes en 2016

Malgré la conjoncture économique difficile, en particulier la chute récente du secteur de l’énergie, les six grandes banques canadiennes ont enregistré de solides revenus et affiché d’excellents rendements
BMO
BNS
CIBC
NBC
RBC
TD

Contactez-nous

Diane Kazarian
Associée
Tél : +1 416 365 8228
Courriel

Restez connecté