Réalités et récompenses du développement durable

Les chefs de direction canadiens reconnaissent les avantages de l’adoption de pratiques rigoureuses environnementales et de développement durable, et ils perçoivent la capacité de différenciation liée aux initiatives aux changements climatiques. Bien que plusieurs chefs d’entreprises remettent encore en question le potentiel de création de nouveaux produits et services que recèlent ces initiatives, il est temps d’examiner comment les autres chefs d’entreprise réussissent sur ce plan.

42 % des chefs de direction canadiens

se disent préoccupés par l’obstacle à leur croissance que représente la surrèglementation. Parmi eux, 6 sur 10 se concentrent sur l’impact de la réglementation environnementale.

62 % des chefs de direction canadiens

se disent préoccupés par les obstacles à leur croissance que sont les changements climatiques et les dommages environnementaux.

68 % des chefs de direction canadiens

affirment que leur réaction favorable aux initiatives de développement durable conférera à leur organisation un avantage de réputation aux yeux de ses principales parties prenantes, y compris de son personnel.

Les chefs de direction face à l’incertitude climatique

Le développement durable est en voie de devenir un facteur essentiel de la perception de l’entreprise par ses clients, ses employés, ses investisseurs, la société et le gouvernement. Dans leurs efforts pour mettre en place des politiques climatiques, les chefs de direction canadiens sont de plus en plus incertains quant à l’approche à adopter pour gérer l’évolution constante des différents aspects de cet enjeu. La surrèglementation est encore une préoccupation majeure pour eux, et parmi ceux qu’elle préoccupe extrêmement, la plupart surveillent de près l’impact qu’aura la réglementation environnementale et climatique sur leurs activités, ainsi que le potentiel de création de valeur à long terme qu’elle présente pour leur entreprise.

Une opportunité déguisée en crise

Partout dans le monde, les chefs de direction entrevoient l’avenir ensoleillé que cache le nuage des changements climatiques, et y perçoivent une voie vers la création de nouveaux produits et services. On constate toutefois qu’à l’échelle mondiale, les chefs d’entreprises dans les pays qui étaient en première ligne de la lutte contre les changements climatiques – y compris le Canada, le Royaume-Uni et l’Australie – sont légèrement moins enthousiastes qu’ils l’étaient il y a 10 ans. Plus de la moitié des chefs de direction canadiens ne pensent pas que les initiatives de développement durable recèlent des occasions importantes de création de nouveaux produits et services. Il importe toutefois de noter que le développement durable est aussi une affaire de produits écologiquement durables (p. ex., réduction de l’emballage, amélioration des procédés de fabrication, etc.) Il est donc temps d’examiner comment les autres entreprises réussissent sur ce plan.

ESG en un coup d'oeil

Les pratiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) demeurent des priorités pour les organisations. Pour notre enquête de cette année, nous nous sommes entretenus avec des chefs de direction canadiens au sujet du changement climatique et de la durabilité de l’environnement, mais les facteurs ESG englobent bien d’autres aspects. Ils regroupent également les enjeux sociaux comme la gestion des talents, la sécurité de produits ainsi que la cybersécurité et la confidentialité des données, de même que les questions de gouvernance comme la diversité au sein des conseils d’administration et l’éthique des affaires.

Les employés et les préférences des consommateurs sont ce qui compte le plus

Les préoccupations environnementales sont de plus en plus présentes chez les employés et les consommateurs, et les organisations doivent songer à adapter leurs produits et leurs expériences pour satisfaire l’aspiration du public au développement durable. En ce début de 2020, la plupart des chefs de direction canadiens perçoivent l’avantage supplémentaire de réagir aux changements climatiques (c.-à-d. en améliorant leur réputation aux yeux des parties prenantes). Les gens recherchent des employeurs qui partagent leurs valeurs, et des pratiques d’affaires durables sur le plan environnemental pourraient influer sur la façon dont l’organisation est perçue par ses clients et ses recrues potentielles.


Exemples de mise en œuvre de pratiques de développement durable dans divers secteurs d’activité

Détail

Les consommateurs sont de plus en plus en quête de produits et d’aliments à empreinte écologique réduite, notamment au niveau de leur emballage et de leur provenance (exploitation plus durable et locale).

Secteur financier

Les banques et les caisses de retraite sont bien placées pour bénéficier de la création d’instruments de placement durables et écologiques pour répondre aux besoins de clients soucieux de la préservation de l’environnement.

Secteur public

Les municipalités et les gouvernements continuent d’élaborer et de mettre en œuvre des politiques et des programmes innovants pour faire face à leurs enjeux de responsabilité d’entreprise et pour inspirer les citoyens à contribuer à la lutte contre les changements climatiques et à d’autres initiatives sociales.

Énergie

Les sociétés d’exploitation pétrolière et gazière investissent dans des entreprises et des technologies qui fournissent aux consommateurs des énergies renouvelables et à faibles émissions de carbone, afin de soutenir leurs objectifs sociaux et environnementaux.

Stratégie de développement durable


Déterminer les objectifs et les priorités

Déterminez les enjeux et les objectifs de votre entreprise afin de déceler les pressions probables et de sensibiliser votre personnel aux mesures à prendre pour assurer votre avenir à long terme.


Déceler les possibilités

Classez vos enjeux par ordre de priorité, à la fois du point de vue écologique et commercial. Cela vous aidera à recenser et à mieux gérer les risques et possibilités liés à l’efficience, au potentiel de revenu, à la croissance et à d’autres enjeux.


Placer le développement durable au cœur de vos activités

Les organisations qui n’intègrent pas l’environnement et le développement durable à leurs stratégies ont une vision restreinte. Intégrez le développement durable à votre façon de concevoir, de planifier et de mener vos activités, y compris à la culture, aux valeurs, aux relations et à l’engagement des employés de votre organisation.


Mettre en œuvre, surveiller et mesurer

Élaborez et mettez en œuvre un programme de développement durable rigoureux, déterminant les initiatives prioritaires, les instruments d’habilitation, les étapes principales, les indicateurs de performance clés et les paramètres d’évaluation. Surveillez et suivez les progrès.


Collaborer

Les organisations peuvent collaborer avec le gouvernement, les organismes sectoriels, le secteur universitaire et d’autres secteurs pour accélérer le changement et éviter la redondance des efforts. La création de partenariats et d’alliances peut amplifier votre impact.


23e Enquête annuelle auprès des chefs de direction – Perspectives canadiennes

Prospérer dans l’incertitude

Les chefs de direction canadiens sont de plus en plus incertains quant à la croissance économique mondiale.

Stratégie de perfectionnement dans le monde moderne

Les chefs de direction canadiens se préoccupent tous de leur accès à des compétences essentielles. Malgré la mise en œuvre de programmes de perfectionnement, ils n’obtiennent pas les résultats désirés.

État de la cybersécurité

Les chefs de direction sont de plus en plus conscients de la complexité des cybermenaces, et classent les facteurs les plus déterminants de leurs stratégies de cybersécurité.

Contactez-nous

Nicolas Marcoux

Nicolas Marcoux

Chef de la direction, PwC Canada

Tél : +1 514 205 5302

Matthew Wetmore

Matthew Wetmore

Associé directeur national, Industries et régions, PwC Canada

Tél : +1 403 509 7483

Janice Noronha

Janice Noronha

Associée et leader, Développement durable, PwC Canada

Tél : +1 514 205 5693

Masquer