Les dirigeants canadiens optimisent-ils l’IA?

La plupart des chefs de direction canadiens estiment que l’intelligence artificielle (IA) transformera fondamentalement leur entreprise au cours des cinq prochaines années, mais ils ne savent pas encore vraiment comment, car les entreprises canadiennes commencent à peine à l’adopter. Comment les chefs d'entreprise canadiens peuvent-ils faire progresser le changement au sein de la main-d'œuvre et se préparer à un avenir que peu d'organisations ou d'industries peuvent définir ?

L’IA : Manque à l’appel

Même si les chefs de direction canadiens reconnaissent que l’IA aura une incidence sur leur entreprise, la plupart n’ont pas encore vraiment tâté le terrain. Alors que 4 chefs de direction canadiens sur 10 estiment que l’IA est présente dans leur entreprise dans une certaine mesure, la plupart de ces mêmes répondants précisent qu’ils utilisent la technologie de façon limitée. Les chefs de direction passent beaucoup de temps à réfléchir au concept de l’IA, au lieu de prendre des mesures concrètes pour la mettre en œuvre globalement.

L’IA continuera de changer notre façon de faire des affaires. C’est pourquoi les chefs de direction canadiens doivent chercher à mieux comprendre comment appliquer l’IA à l’ensemble de leur entreprise. Leurs décisions stratégiques sont encore souvent fondées en grande partie sur l’instinct. Pourtant, l’IA peut transformer les données en renseignements précieux et en recommandations éclairées pour une meilleure prise de décisions. En matière d’expérience client, par exemple, l’IA sert à anticiper les besoins et à prédire les comportements.

des chefs de direction canadiens estiment que l’IA transformera fondamentalement leur entreprise au cours des cinq prochaines années.

 



Transformer notre façon de travailler

Les chefs de direction canadiens sont d’avis que le meilleur moyen de combler les lacunes en matière de compétences est d’établir un solide bassin de candidats directement auprès des établissements d’enseignement. Globalement, toutefois, les chefs de direction ont une opinion différente : ils tendent à accorder la priorité au recyclage et au perfectionnement de leur personnel. De plus, les deux tiers des chefs de direction canadiens sont ouverts à l’idée d’une aide gouvernementale pour recycler les travailleurs dont l’emploi sera devenu obsolète à cause de l’IA. Mais les entreprises ne peuvent pas attendre que le gouvernement et les établissements d’enseignement règlent le problème : des milliers d’emplois disparaîtront si elles ne munissent pas leurs employés des nouveaux outils dont ils ont besoin.

Ce manque de compétences entrave les progrès de l’IA, et l’embauche de plus de professionnels et de spécialistes des données ne réglera pas tout. Les compétences numériques doivent s’accroître à l’échelle de l’entreprise, et les chefs de direction ont tout intérêt à créer un environnement favorable à ce changement. Le passage de la main-d’œuvre au numérique exige l’acquisition de nouvelles connaissances, de compétences différentes et d’un tout autre état d’esprit. Le temps est venu de donner à tous le pouvoir de transformer leur manière de travailler.

des chefs de direction canadiens ont déclaré être inquiets de la disponibilité de la main-d’œuvre qualifiée requise dans leur secteur d’activité, comparativement à 51 % en 2018.

 

Principales mesures à prendre

1. Harmonisez l’IA à vos objectifs stratégiques : Évitez de recourir à l’IA au moyen d’un ensemble disparate de projets fonctionnant indépendamment les uns des autres. Analysez à fond comment l’IA et huit autres technologies fondamentales (le lien est en anglais seulement) pourraient soutenir votre stratégie d’entreprise et vous aider à tracer la voie que devra prendre l’entreprise et les capacités dont elle a besoin.

2. Découvrez ce que les consommateurs veulent avant même qu’ils l’expriment : Les attentes des consommateurs changent constamment. La combinaison de l’intervention humaine et de l’IA peut pousser la personnalisation encore plus loin. Gagnez la confiance de vos clients en rassemblant les bonnes données pour créer des expériences uniques.

3. Adaptez votre stratégie de main-d’œuvre : Les entreprises ne peuvent pas protéger des emplois, mais elles peuvent aider les gens à acquérir les compétences dont elles auront besoin à l’avenir. L’automatisation et l’IA modifient les compétences dont les entreprises ont besoin et le recrutement et le perfectionnement ne sont que deux pièces du puzzle. Déterminez comment l’IA change les rôles et les aptitudes nécessaires. Prenez aussi le temps d’explorer les compétences qui doivent être perfectionnées pour répondre aux nouvelles capacités dont votre entreprise a besoin. À cette fin, vous pouvez effectuer une évaluation à l’aide de notre application (en anglais seulement).

 

Question clé pour les chefs de direction

Existe-t-il des lacunes en matière de compétences au sein de votre entreprise? Comment pouvez-vous transformer votre main-d’œuvre actuelle?

 

Jeu-questionnaire : Optimiste ou pessimiste à l’égard de l’IA?

Êtes-vous pessimiste, optimiste ou réaliste à l’égard de l’intelligence artificielle? Répondez au jeu-questionnaire de notre Enquête auprès des chefs de direction et comparez-vous à des dirigeants de partout dans le monde.

Répondre au jeu-questionnaire (en anglais seulement)

AI
Pour en savoir plus sur l’Enquête auprès des chefs de direction canadiens
Mind the information gap, image of woman climbing rocks
Lacunes en matière d’information

Pour les chefs de direction canadiens, les données et l’analytique sont essentielles à la réussite. Malgré des investissements de plusieurs milliards de dollars, nombre d’entre eux estiment pourtant que leurs efforts ne sont pas à la hauteur de leurs aspirations.

Image for CEO survey showing building
L’impératif transformationnel

Les chefs de direction canadiens voient d’un œil moins optimiste que l’an dernier l’économie mondiale et les perspectives de croissance de leur entreprise. Lorsqu’ils expriment une baisse de confiance, ils savent qu’il leur faut faire preuve de prudence et évacuer les modèles d’affaires et de fonctionnement qui ne répondent plus à leurs besoins.

Link to PwC’s 22nd CEO Survey — Canadian insights
22e Enquête auprès des chefs de direction – volet canadien

En ce début de 2019, les chefs de direction canadiens vivent un retour à la réalité. L’incertitude géopolitique, le protectionnisme et les problèmes commerciaux se font menaçants, et c’est pourquoi les chefs de direction canadiens recherchent les possibilités de croissance et d’efficience en interne.

Évoluer ou disparaître : Retour à la réalité pour les chefs de direction canadiens

Téléchargez le rapport (PDF)
 

Contactez-nous

Nicolas Marcoux

Nicolas Marcoux

Chief Executive Officer, PwC Canada

Tél : +1 514 205 5302

Matthew Wetmore

Matthew Wetmore

National Managing Partner Industry & Regions, Strategy&, PwC Canada

Tél : +1 403 509 7483

Suivre PwC Canada