Une nouvelle façon d’aller de l’avant en période d’instabilité

Perspectives canadiennes sur le secteur pétrolier et gazier tirées de la 22e enquête auprès des chefs de direction

Exploiter son entreprise dans un contexte d’instabilité

Le secteur pétrolier et gazier canadien se trouve à un tournant important. Malgré l’optimisme des chefs de direction des sociétés pétrolières et gazières mondiales quant aux perspectives de croissance de leurs revenus au cours des trois prochaines années, les chefs de direction canadiens doivent composer avec un accès limité au marché, ce qui mine leur confiance.

Bien que les prix du pétrole aient rebondi après le krach de la fin de 2018, les défis de longue date liés à l’accès aux marchés et à l’établissement des prix à l’échelle mondiale font en sorte que la plupart des chefs de direction de sociétés pétrolières et gazières canadiennes s’efforcent de stimuler la croissance dans un contexte d’instabilité. Les chefs de direction de sociétés pétrolières et gazières mondiales ont indiqué que la réglementation excessive et la volatilité des prix des produits de base étaient leurs principales préoccupations. Or, ces défis sont plus prononcés au Canada, les projets d’infrastructure étant retardés ou annulés et le prix du pétrole brut canadien devant être négocié fortement à la baisse.

À l’échelle mondiale, les chefs de direction des sociétés pétrolières et gazières considèrent l’efficience opérationnelle et la croissance interne comme leurs meilleurs atouts pour stimuler la croissance des revenus au cours des 12 prochains mois, et les chefs de direction canadiens de tous les secteurs d’activité partagent ce point de vue.

Sur le plan prospectif, les Canadiens devraient concentrer leurs efforts de stabilisation et de croissance sur les trois priorités qui suivent.

1) Mettre l’accent sur les forces et l’efficacité traditionnelles

La plupart des sociétés pétrolières et gazières canadiennes n’ont pas la taille ou la capitalisation nécessaire pour faire des investissements massifs dans la diversification, les sources d’énergie de remplacement ou l’énergie renouvelable.

Compte tenu des défis liés à l’accès aux marchés et à l’établissement de prix concurrentiels à l’échelle mondiale, auxquels s’ajoute la menace d’une réglementation excessive, les chefs de direction des sociétés pétrolières et gazières canadiennes doivent miser sur leurs forces fondamentales pour assurer leur viabilité à court et à moyen terme. Ils doivent mettre l’accent sur une gestion rigoureuse des coûts de façon à pouvoir, au fil du temps, libérer les liquidités dont ils auront besoin pour poursuivre leurs activités de diversification.


Dans quelle mesure êtes-vous préoccupé par les menaces opérationnelles potentielles suivantes qui pèsent sur les perspectives
de croissance de votre entreprise?

  • Réglementation excessive :
    chefs de direction de sociétés de
    pétrole et de gaz mondiales – 77 %
  • Volatilité des prix des produits de base :
    chefs de direction de sociétés de
    pétrole et de gaz mondiales – 72 %
  • Volatilité des prix de l’énergie :
    chefs de direction de sociétés de
    pétrole et de gaz mondiales – 68 %

2) Investir dans l’innovation numérique

Alors que les sociétés pétrolières et gazières canadiennes cherchent à faire des gains d’efficience et à améliorer leur structure de coûts, elles continuent de reconnaître la nécessité et la valeur de l’innovation numérique. Celles qui obtiendront une longueur d’avance sur leurs concurrents grâce à l’innovation numérique profiteront d’un avantage appréciable. À l’échelle mondiale, 80 % des dirigeants du secteur pétrolier et gazier affirment qu’ils sont d’accord ou tout à fait d’accord pour dire que l’intelligence artificielle (l’« IA ») changera considérablement la façon dont leur entreprise fera des affaires au cours des cinq prochaines années.

Au Canada, les sociétés pétrolières et gazières s’intéressent à des technologies comme l’IA, l’automatisation et l’analyse avancée des données, qu’elles considèrent comme un moyen de rationaliser les processus et de les rendre plus rentables, plus fiables et plus respectueux de l’environnement. Des applications sont mises en œuvre tout au long de la chaîne de valeur des hydrocarbures, des activités en aval à celles en amont. À l’échelle mondiale, 65 % des dirigeants du secteur pétrolier et gazier prévoient intégrer ou ont déjà intégré certains éléments d’IA dans leurs activités, proportion qui est toutefois bien en deçà de celle de l’ensemble des dirigeants canadiens, tous secteurs confondus, qui est de 83 %.

82% des chefs de direction de sociétés pétrolières et gazières mondiales pensent que les données sur la façon dont les dernières tendances technologiques profitent à l’industrie ou la perturbent sont importantes ou essentielles au succès à long terme. Toutefois, seulement 15 % d’entre eux détiennent des données exhaustives dans ce domaine.

Bien que de nombreux dirigeants reconnaissent la nécessité de miser sur l’innovation, peu d’entre eux ont des plans concrets sur la façon de la mettre en œuvre globalement ou d’en faire la pierre angulaire d’une stratégie. Les résultats de notre sondage auprès des chefs de direction vont dans le même sens,  indiquant que les données sur les dernières tendances technologiques et leur avantage ou leur effet disruptif sur le secteur sont considérées comme le principal point de divergence par les chefs de direction des sociétés pétrolières et gazières mondiales.

Bien que le secteur pétrolier et gazier ait traditionnellement été plus lent à adopter de nouvelles technologies, les entreprises canadiennes reconnaissent qu’il est urgent de le faire, la faiblesse persistante des prix ayant renforcé le besoin de générer des rendements.

Pour aller de l’avant plus rapidement tout en adoptant une stratégie numérique plus globale, les sociétés pétrolières et gazières canadiennes devraient s’inspirer des chefs de file d’autres secteurs pour repérer les occasions potentielles et cerner les meilleures pratiques. En s’inspirant de l’expérience des autres, elles pourront mieux se positionner pour éviter les pièges connus et mieux se préparer afin d’assurer leur réussite sur le plan numérique.

3) Cultiver les bons talents

Au fur et à mesure que les entreprises élaborent des stratégies d’innovation, elles doivent déterminer comment trouver les talents dont elles ont besoin pour assurer leur réussite. La pénurie de talents clés – comme les scientifiques de données et les ingénieurs en logiciels qui sont souvent à l’origine du succès de l’innovation numérique – représente un enjeu majeur pour ce secteur. En fait, la pénurie des ressources clés est l’une des principales menaces sur le plan opérationnel pour les chefs de direction de sociétés pétrolières et gazières mondiales. Au Canada, il s’agit de la principale préoccupation pour 88 % des chefs de direction de tous les secteurs d’activité.

Les chefs de direction des sociétés pétrolières et gazières canadiennes sont plus susceptibles de mettre l’accent sur les enjeux critiques du marché et sur l’amélioration de leurs activités. Or, plus les entreprises consacreront des ressources à l’innovation numérique, plus il deviendra important d’avoir les bons talents et les bonnes compétences. La moitié des chefs de direction de sociétés pétrolières et gazières mondiales (49 %) affirme que le manque de spécialistes en analytique est l’une des principales raisons pour lesquelles les données qu’ils obtiennent ne répondent pas adéquatement aux fins auxquelles elles sont destinées.

Quelles sont les principales raisons pour lesquelles les données que vous recevez ne sont pas adéquates ou pour lesquelles vous n’obtenez pas les renseignementsvoulus?

  • Manque de fiabilité
    des données :

    Chefs de direction de sociétés de pétrole
    et de gaz mondiales 51 %
  • Réticence des consommateurs et des clients à transmettre leurs renseignements :
    Chefs de direction de sociétés de pétrole
    et de gaz mondiales 51 %
  • Manque de spécialistes
    en analytique :

    Chefs de direction de sociétés de pétrole
    et de gaz mondiales : 49 %

Tracer la voie de l’avenir

De nombreuses sociétés pétrolières et gazières au Canada sont déjà sur la bonne voie, misant sur leurs forces et l’optimisation de leur efficience. On constate également qu’elles commencent à investir dans de nouvelles technologies transformatrices qui les aideront à devenir plus concurrentielles. Ce faisant, elles ne devraient pas sous-estimer l’importance de leur stratégie de ressources humaines. Le succès de l’innovation ne repose pas seulement sur la technologie, mais également sur la transformation des processus opérationnels de l’entreprise et la façon dont leurs employés utilisent la technologie.

Inscrivez-vous pour recevoir le rapport lorsqu’il sera publié le 22 mai 2019

Le dixième rapport annuel Energy Visions de PwC Canada, intitulé Crisis to catalze change or history repeating, explorera plus à fond les questions ayant une incidence sur le secteur énergétique canadien et son avenir. Inscrivez-vous pour recevoir une copie dès son lancement le 22 mai.

Contactez-nous

Reynold Tetzlaff

Reynold Tetzlaff

Associé directeur, Calgary, PwC Canada

Tél : +1 403 509 7520

Matthew Wetmore

Matthew Wetmore

Associé directeur national, Industries et régions, PwC Canada

Tél : +1 403 509 7483

Adam Crutchfield

Adam Crutchfield

Associé, leader national du groupe de services au secteur de l’énergie et leader des Services-conseils en Alberta, PwC Canada

Tél : +1 403 509 7397

Suivre PwC Canada