Revoir la fiscalité de vos entreprises internationales à la lumière d'une nouvelle conjoncture

Affichez la page en: English

Vos défis

Si votre société canadienne a mis en place une structure internationale, vous devriez évaluer l'incidence de la situation économique sur votre fiscalité et revoir celle-ci à la lumière de nouvelles priorités comme l'accroissement des liquidités, un meilleur accès aux capitaux et la réduction des coûts.

En d'autres termes, compte tenu de la crise du crédit et de la paralysie du dollar canadien, vous pourriez réfléchir aux options suivantes :

  • Réorganiser vos entreprises internationales pour qu'elles soient plus efficaces sur le plan fiscal, et peut-être aussi restructurer vos sociétés étrangères contrôlées (SEC) pour réduire globalement vos charges fiscales. L'enjeu est crucial puisqu'un grand nombre de sociétés canadiennes ayant fait l'acquisition d'entreprises internationales importantes ne sont pas avantageusement structurées sur le plan fiscal.
  • Maintenir les structures de financement à l'étranger. En fait, un grand nombre de clients effectuant des prêts intersociétés devront composer avec des emprunteurs qui ne peuvent plus assurer le service de leur dette, ou qui ne pourront plus respecter leurs engagements financiers.
  • Le choix de la monnaie fonctionnelle, surtout avec la chute récente du dollar canadien relativement au dollar américain.
  • La constatation de pertes relativement à vos biens accumulés à l'étranger. Il importe de noter qu'un grand nombre de sociétés peuvent avoir des pertes latentes pouvant elles aussi être constatées et donner lieu à la constatation de biens accumulés à l'étranger.

Comment PricewaterhouseCoopers peut aider

Nous voulons vous aider à déterminer si l'une de ces situations s'applique à votre entreprise, et, si c'est le cas, à conserver l'argent qui vous revient. En passant en revue vos entreprises et votre fiscalité internationales, nos professionnels de la fiscalité et des prix de transfert vous aideront à réduire vos coûts, à conserver et à augmenter vos liquidités puis à réinvestir vos bénéfices à l'étranger.