Perspectives d’affaires

Affichez la page en: English

 

Sondage Perspectives d'affaires Un vent d’optimisme souffle Ma perception des choses Interested in key findings from the survey? Watch the Business Insights video
 
Follow us on Twitter LinkedIn Facebook Youtube

Building a sustainable future

Personne-ressource

Pour la neuvième année d’affilée, nous avons interrogé des dirigeants de sociétés privées du Canada afin de connaître leurs prévisions pour l’année à venir, d’explorer leurs plans de réussite à long terme et de mettre de l’avant des idées pour un secteur privé canadien rentable et durable.

Au cours des prochains mois, nous publierons une série d’analyses approfondies des thèmes révélés par notre enquête. La première mouture de notre rapport Perspective d’affaires met l’accent sur la confiance que démontrent les entreprises et sur la croissance future. Est-ce que les stratégies éprouvées suffiront à permettre aux sociétés canadiennes d’atteindre leurs objectifs à long terme? Ou faudra-t-il envisager de nouvelles approches pour éviter de manquer des occasions sur les plans national et international?

 

La confiance des entreprises

Riding a wave of optimism - But is it going in the right direction?

Les dirigeants des sociétés privées du Canada nous ont fait part de leur confiance et de leur optimisme pour l’année à venir, prévoyant une croissance moyenne de 7,6 %. Mais, alors que l’économie canadienne progresse à un rythme d’environ 2 %, quelles stratégies mettront-ils en place pour atteindre des objectifs si ambitieux?

Les sociétés privées du Canada visent la croissance et l’expansion. Ainsi, 78 % d’entre elles s’attendent à ce que les affaires se portent mieux au cours des 12 prochains mois. Pour assurer la croissance et l’expansion, elles comptent sur de meilleures campagnes de vente et de commercialisation (44 %), une amélioration de l’expérience client et de la fidélisation de la clientèle (38 %), et le développement de nouveaux produits et services (31 %).

Les obstacles à la croissance

Le sondage révèle que les principaux obstacles à la croissance pour l’année prochaine comprennent le contexte économique et le ralentissement des activités (38 %), le manque de main-d’œuvre et le recrutement de personnes qualifiées (28 %), et la réduction de la demande pour les produits et les services (25 %).

Bien que les dirigeants des sociétés privées canadiennes se soient fixé d’ambitieux objectifs de croissance, les événements des cinq dernières années ont démontré aux milieux d’affaires qu’en économie, rien n’est jamais acquis, et qu’un ralentissement est toujours porteur d’importantes menaces à la croissance. Les dirigeants des sociétés privées savent qu’ils doivent faire preuve de souplesse et revoir régulièrement leurs stratégies de croissance afin d’être en mesure de réagir efficacement aux aléas du marché.

Autres sites Web d'intérêt

Stratégies de croissance

Les sociétés privées canadiennes misent sur le marché national. Au cours des cinq années à venir, 60 % d’entre elles prévoient prendre de l’expansion au Canada, notamment en raison de la nature de leurs produits et services, de leur capacité de servir le marché et de la demande.

Leur stratégie de croissance ne fait pas une grande place à la pénétration de nouveaux marchés et seulement un répondant sur dix croit que les fusions ou les acquisitions joueront un rôle dans l’atteinte des ambitieux objectifs de croissance.

Dans l’ensemble, les dirigeants de sociétés privées s’en tiennent aux stratégies fondamentales qui leur ont réussi par le passé. Mais ces stratégies d’affaires éprouvées demeureront-elles efficaces dans un marché mondial de plus en plus concurrentiel, dont les éléments sont si interreliés? Se lancer sur un nouveau marché ou réaliser une transaction de fusion ou d’acquisition représente un défi, mais avec les bonnes stratégies et des bases solides, les possibilités de croissance sont infinies.

Nous vous invitons à lire le rapport dans son intégralité. Vous y trouverez une interprétation des résultats du sondage, des stratégies que les sociétés privées devraient envisager lorsqu’elles cherchent à étendre leurs activités et une réflexion du fondateur d’Ingenia Polymers dans notre dernier article de la série As I see it.

Autres sites Web d'intérêt

Le rôle du gouvernement

The role of government in supporting the private sector

Les dirigeants des sociétés privées sont confiants et optimistes pour l’année à venir. Ils ont prévu un fort taux de croissance de 7,6 % et prévoient l’atteindre au moyen de la croissance interne sur le marché canadien.

Quel rôle joue le gouvernement pour aider les sociétés privées à atteindre leurs objectifs audacieux?

Saul Plener, leader national du groupe Services aux sociétés privées résume les conclusions tirées du sondage réalisé auprès de plus de 350 dirigeants de sociétés privées canadiennes et nous fait part de ses conseils sur ce qui peut être fait pour tirer parti des politiques gouvernementales et des mesures incitatives en place.




Pour la première fois en neuf ans, nous avons demandé aux dirigeants des sociétés privées canadiennes de nous faire part de leur degré de satisfaction à l’égard des politiques fiscales des gouvernements provinciaux pour les sociétés privées.

Au-delà des attentes, la majorité, soit 75 % des répondants ont le sentiment que leur gouvernement provincial n’en a pas fait assez pour réduire leur fardeau fiscal. Ces conclusions varient selon la situation géographique et la taille de la société.

Dans cet article, Jason Safar et Nadja Ibrahim de PwC interprètent les résultats et décrivent comment une stratégie fiscale bien planifiée peut aider les sociétés privées à garder une longueur d’avance.