La confiance revient : Les chefs d’entreprises canadiens se concentrent sur le capital humain

Affichez la page en: English

Maintenant que la confiance revient, beaucoup de dirigeants s’efforcent de positionner leurs entreprises pour profiter de nouvelles possibilités. Dans le sondage de cette année, la gestion du capital humain est apparue comme une priorité clé à leurs yeux. Au Canada, 85 % d’entre eux ont affirmé qu’ils comptent adopter « certains » ou « de grands » changements dans leurs stratégies de gestion des talents. Cette nouvelle orientation stratégique se reflétait nettement dans les plans d’embauche. Plus de 60 % des chefs d’entreprises du Canada consultés prévoient des créations de postes au cours de la prochaine année, comparativement à environ 50 % dans le monde.

À plusieurs égards, les résultats canadiens se démarquent étonnamment de la norme mondiale en matière de stratégies de ressources humaines. Alors que la plupart des dirigeants consultés prévoyaient redoubler d’efforts pour réunir et perfectionner des effectifs compétents, le Canada se distingue par l’attention toute particulière qu’accordent ses chefs d’entreprises aux travailleurs plus âgés; 60 % d’entre eux ont affirmé qu’ils comptent apporter « quelques » changements, voire des changements « importants » à leurs stratégies de gestion des talents pour recruter et fidéliser davantage d’employés plus âgés, comparativement à 42 % des dirigeants dans le monde. Les Canadiens comptent aussi employer davantage de formes de reconnaissance non financières pour motiver leur personnel et collaborer de plus en plus avec les administrations publiques et le monde de l’éducation pour enrichir les compétences de leur capital humain.