L’une des principales sociétés productrices de métaux de base du Chili gère son empreinte écologique

Affichez la page en: English

Innover ensemble pour atteindre les objectifs liés aux changements climatiques

Partout dans le monde, les sociétés minières cherchent, sous l’effet des pressions exercées sur elles, à se montrer plus responsables dans leur utilisation des ressources, et ce, de façon rentable, sans affecter leur productivité. L’un des principaux producteurs mondiaux de métaux de base souhaitait rehausser d’un cran ses pratiques de développement durable en intégrant dans sa politique d’entreprise des mesures liées aux changements climatiques. PwC a aidé cette entreprise à élaborer une méthodologie de gestion de son empreinte écologique et à trouver des moyens innovants de renforcer sa position de chef de file en matière de développement durable en utilisant les courbes de coût marginal de réduction.

Le défi

PwC Chili et l’entreprise ont développé une relation à long terme en travaillant ensemble pendant cinq ans à la préparation de rapports sur le développement durable en lien avec les activités chiliennes de l’entreprise. Cette collaboration s’est étendue lorsque PwC a commencé à offrir des services de certification en développement durable. Les professionnels du groupe Solutions pour un développement durable ont alors soutenu l’équipe de l’entreprise dans des projets liés aux changements climatiques et à l’efficacité énergétique, procédant notamment à la formation du personnel et de la direction sur des problèmes associés.

Dans cet esprit, l’entreprise a adopté une nouvelle politique en matière de changements climatiques qui soulignait les risques et les possibilités et qui visait à aider l’entreprise à trouver des moyens de mesurer et de réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Il en a découlé un appel d’offres lancé aux principaux cabinets conseils, qui devaient proposer des méthodologies permettant de recenser les possibilités de réduction des émissions de GES et de la consommation d’énergie. À l’époque, aucune des trois mines chiliennes ne disposait de processus ou d’outils formels pour trouver des idées de projets, établir et faire un suivi des objectifs de performance, évaluer les coûts et les avantages, et prévoir et mesurer les possibles réductions d’émissions.

PwC a obtenu le mandat, avec une grande société d’ingénierie, grâce à une méthodologie utilisant les courbes de coût marginal de réduction (CCMR), qui permettrait à l’entreprise de présenter les possibilités de réduction des émissions de GES sous la forme d’un graphique et de montrer visuellement les coûts et les avantages de chacune.

Notre approche

Au début du mandat, l’équipe du projet, qui réunissait des gens provenant de toutes sortes d’horizons, que ce soit des services conseils, du génie, de la finance ou du secteur minier, s’est adressée à PwC Australie pour en savoir plus sur son expérience de la conception de CCMR.

« Les changements climatiques ont introduit de nouveaux paramètres essentiels dans les systèmes de gestion d’entreprise, tels que la consommation d’énergie et d’eau ainsi que les émissions de GES », indique Mathieu Vallart, directeur principal au sein du groupe Solutions pour un développement durable de PwC Chili. « Des outils stratégiques comme les courbes de coût marginal de réduction fournissent des informations capitales aux entreprises qui souhaitent prendre des décisions qui s’avèrent rentables dans le cadre d’un projet de réduction de l’empreinte écologique et d’amélioration de la performance. »

Pour s’assurer de bien comprendre l’étendue des activités de l’entreprise au Chili de même que leur incidence sur l’environnement, PwC a travaillé en collaboration avec des sous-groupes composés de membres des services généraux et des services opérationnels, ainsi que des équipes de soutien, de production et de gestion de l’environnement dans chacune des trois mines de l’entreprise. L’équipe du projet a organisé avec tous les groupes des séances de remue-méninges sur la façon d’améliorer la performance et de réduire les émissions de GES. Ses membres ont examiné le processus de production, les indicateurs de performance clés (IPC) et la manière dont d’autres groupes de l’entreprise géraient leurs émissions pour déterminer ce qui pouvait être appliqué à leur division. Ce procédé a permis d’établir une communication entre les différents groupes, ce qui n’existait pas auparavant.

Par la suite, l’équipe a utilisé les données recueillies pour élaborer des CCMR, montrant dans un seul graphique les possibilités de réduction de coûts pour chaque projet de développement durable proposé (axe x) et les coûts de mise en œuvre associés (axe y). Ces CCMR ont aidé à établir des priorités et à quantifier les possibilités de réduction de coûts à partir des coûts de mise en œuvre et du potentiel de réduction des émissions de GES ou de la consommation d’énergie, ce qui a permis à la direction de se concentrer sur l’approche la plus intéressante.

Le résultat

À la fin du projet, PwC avait réalisé ce qui suit :

  • la préparation de courbes de coût marginal de réduction pour les émissions de GES et la consommation d’énergie
  • des séances de travail, des formations et des tests dans chacune des trois mines chiliennes
  • l’évaluation des projets d’amélioration proposés et la formulation de suggestions d’amélioration

L’entreprise a ensuite décidé d’élargir la portée de son programme lié aux changements climatiques pour y inclure la gestion de l’eau. Elle a de nouveau fait appel à l’équipe de PwC, qui a employé la méthodologie des CCMR, avec l’aide d’une équipe d’ingénieurs spécialisés, pour calculer l’utilisation d’eau de l’entreprise et prévoir sa consommation future en eau.

Les CCMR ont fourni une vue d’ensemble, comprenant des évaluations techniques et financières des besoins de l’entreprise en vue d’améliorer la gestion des émissions de GES et de la consommation d’énergie et d’eau, et tout cela en un seul graphique. Le processus a été mis en œuvre officiellement et prévoit une mise à jour tous les six mois, ce qui permet à la direction de prendre des décisions stratégiques quant aux principaux aspects à améliorer.

Après avoir mis en œuvre la stratégie de réduction des émissions de GES et de la consommation d’énergie pour les activités chiliennes de l’entreprise, PwC a aidé à appliquer les CCMR dans d’autres régions, dont l’Australie.

Depuis, l’entreprise a intégré la méthodologie des courbes de coût marginal de réduction à sa politique relative à l’environnement, qui est devenue une exigence pour l’ensemble de ses activités de l’entreprise, partout dans le monde.