La taille importe moins que les coûts, selon un sondage de PwC sur le secteur du commerce de détail

Affichez la page en: English

Les complexités des grands détaillants peuvent annuler les économies d’échelle

MONTRÉAL — Des frais généraux élevés peuvent contrebalancer des marges brutes importantes, selon un sondage de PwC sur le secteur du commerce de détail couvrant l’alimentation, l’habillement et les produits de spécialité.

L’étude comparative sur le secteur du commerce de détail de 2013, qui a été réalisée par PwC en partenariat avec le Conseil canadien du commerce de détail révèle que, même si les grands détaillants peuvent avoir plusieurs avantages en raison de leur taille, les économies d’échelle sont souvent annulées par les complexités et le chevauchement des fonctions existant au sein de ces sociétés.

Le sondage a aussi révélé que les détaillants réalisant d’importantes marges ont tendance à avoir des coûts plus élevés, notamment en ce qui concerne le marketing et la mise en marché. Même si ce phénomène est cyclique, les données démontrent que la gestion des coûts est plus déterminante dans la définition des marges nettes que les marges brutes.

« Les détaillants doivent relever le défi de mettre au point un format de magasin qui permet de créer une expérience client qui se distingue, tout en équilibrant leurs coûts opérationnels et leurs marges brutes, déclare Alain Michaud, leader national des services au secteur du commerce de détail et des biens de consommation de PwC. Toutefois, se concentrer simplement sur les ventes n’est pas la solution — les détaillants doivent identifier les possibilités de réduire les coûts tout en maintenant un avantage concurrentiel ».

La nature des coûts peut aussi varier selon les régions. Par exemple, si les détaillants canadiens réalisent des ventes et des marges plus importantes par pied carré que leurs concurrents américains, ils doivent payer plus cher la main d’œuvre et les loyers.

Voici d’autres points saillants de l’étude comparative sur le commerce de détail :

  • Des trois catégories étudiées, l’alimentation enregistre le taux de vente le plus élevé par pied carré, soit une médiane de 510 $, contre 336 $ pour l’habillement et 325 $ pour les produits de spécialité.
  • Stimulé par la vente des vêtements mode uniques (en opposition aux produits relativement homogènes du secteur de l’alimentation), le secteur de l’habillement réalise la marge la plus importante, soit une médiane de 58 %, ce qui est bien au-dessus des 30 % de l’alimentation et des 41 % des produits de spécialité. Toutefois, l’habillement assume des frais liés à l’exploitation des magasins qui sont plus élevés que ceux des deux autres catégories, en raison des loyers plus coûteux.
  • Les frais du siège social sont les plus faibles dans la catégorie alimentation, avec une médiane de 5,8 % en regard de 15,8 % pour l’habillement et de 11,5 % pour les produits de spécialité. Cette situation est probablement attribuable à des marges plus faibles. Dans l’ensemble des trois catégories, les frais de marketing et d’approvisionnement représentent la plus grosse part des dépenses.

« Tous les détaillants n’ont pas les mêmes frais. Les coûts varient en fonction de leur taille, de l’emplacement et de la catégorie de commerce, déclare M. Michaud. À cet effet, il est essentiel que les détaillants se positionnent sur cette échelle et utilisent cette information pour réduire les coûts et, si possible, les chevauchements ».

Suivez PwC sur Twitter au @PwC_Canada_LLP et sur Facebook au www.facebook.com/pwccanada.

PwC Canada
PwC Canada aide les organisations et les particuliers à créer la valeur qu’ils recherchent. Plus de 5 700 associés et employés s’emploient à fournir des services de grande qualité en matière de certification, de fiscalité, de conseils et de transactions. PwC Canada est membre du réseau mondial de cabinets de PwC, qui compte plus de 180 000 personnes dans 158 pays. Pour en savoir davantage, consultez notre site Web à l’adresse : www.pwc.com/ca/fr.

© PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l., société à responsabilité limitée de l’Ontario, 2013. Tous droits réservés.

PwC s’entend du cabinet canadien, et quelquefois du réseau mondial de PwC. Chaque société membre est une entité distincte sur le plan juridique. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez notre site Web à l’adresse : www.pwc.com/structure (en anglais seulement).