Deuxième trimestre de 2013 : la réapparition des transactions de grande envergure donne un élan aux activités de fusion et acquisition au Canada

Affichez la page en: English

MONTRÉAL, le 26 juillet 2013 — Malgré une hausse de 62 % de la valeur des fusions et acquisitions par rapport au précédent trimestre, le deuxième trimestre de 2013 a été le deuxième plus calme depuis le trimestre correspondant de 2010, indique le dernier bulletin PwC Capital Markets Flash de PwC. Le volume des transactions a connu une augmentation de seulement 10 %, la hausse de valeur s’expliquant par le retour des transactions de grande envergure (de plus d’un milliard de dollars) et un accroissement de 23 % de la valeur moyenne des transactions signalées, excluant les acquisitions de taille.

Alors que l’immobilier est demeuré, au deuxième trimestre, le principal secteur cible en termes de valeur, l’alimentation et le secteur forestier sont devenus les deuxième et troisième secteurs les plus actifs en termes de valeur. Cela découle de l’acquisition par Sobeys des actifs canadiens de la chaîne Safeway pour un montant de 5,8 milliards de dollars canadiens – soit la transaction la plus importante du trimestre – et de deux transactions de plus d’un milliard de dollars dans le secteur forestier. L’acquisition, annoncée le 15 juillet, des magasins de Shoppers Drug Mart par Loblaw pour un montant de 12,4 milliards de dollars canadiens maintiendra le secteur de l’alimentation de détail en haut du classement au troisième trimestre.

Commentant le secteur de l’alimentation de détail, Sébastien Nadeau, premier directeur au sein du groupe Transactions de PwC à Montréal, souligne : « Ces transactions sont nécessaires pour démontrer la croissance dans un marché mature et pour concurrencer les grandes surfaces des États-Unis. Tant que cette vague de consolidation n’arrivera pas à son terme, le marché suivra les concurrents canadiens qu’il reste et un certain nombre de cibles potentielles dans le commerce de détail à travers le Canada, tant du côté de l’alimentation que de la pharmacie. »

Concernant le secteur forestier, deux des plus importantes transactions sont attribuables à Brookfield et à des partenaires financiers qui ont remis des actifs liés au bois d’œuvre entre les mains d’acheteurs stratégiques. Ainsi, Weyerhaeuser a acquis Longview Timber pour 2,65 milliards de dollars, alors que Kapstone Kraft Paper s’est approprié Longview Fibre Paper and Packaging pour 1,03 milliard de dollars.

Les télécommunications sonnent le réveil
Au deuxième trimestre, Bell a finalement obtenu l’approbation réglementaire pour l’acquisition, annoncée au trimestre précédent, d’Astral Media pour quelque 250 millions de dollars, et ce, contre un engagement à soutenir le secteur canadien de la radiodiffusion.

« Ce que les organismes de réglementation ont exigé de Bell pour protéger le marché est révolutionnaire, explique Charles Godbout, directeur au sein du groupe Transactions et membre de l’équipe Médias et Télécommunications de PwC à Montréal. L’environnement réglementaire a certainement joué en faveur des consommateurs, plutôt que des marchés financiers et des actionnaires. »

L’entrée fracassante de Verizon dans les médias a fait la une du secteur fin juin. L’entreprise a fait une offre de 700 millions de dollars canadiens pour WIND Mobile, une démarche manifestement liée à la vente aux enchères de la bande de 700 MHz prévue pour janvier 2014. « L’arrivée possible de Verizon est le plus grand bouleversement potentiel dans le secteur, car cette société concurrence les trois grands dans tous les segments du marché canadien du sans-fil, tout en proposant aux consommateurs des options supplémentaires pour les cellulaires », déclare M. Godbout.

Caisses de retraite – la quête mondiale de rendement
Les caisses de retraite sont demeurées parmi les investisseurs les plus dynamiques du Canada durant le deuxième trimestre, réalisant l’acquisition d’un aéroport allemand, d’une chaîne de cinémas européenne et d’une diversité de biens immobiliers en Australie.

« Alors que le monde remarque le rendement des caisses de retraite canadiennes et cite leur modèle, d’autres veulent s’y allier, déclare Miriam Pozza, associée et leader du groupe Transactions de PwC à Montréal. La possibilité de s’associer à des partenaires d’envergure mondiale permettra à ces caisses de faire des investissements innovants et de réduire le risque que comporte l’acquisition d’actifs dans des marchés émergents ou d’autres territoires qui ne leur sont pas familiers. »

Les perspectives d’avenir
Selon Frédéric Bouchard, associé du groupe Transactions et leader du groupe Vente, acquisitions et financement d’entreprises de PwC à Montréal, « même si la reprise du deuxième trimestre par rapport au premier trimestre est un soulagement, nous sommes encore bien en deçà du niveau d’activité atteint après la sortie de crise, en termes de valeur, dans le secteur des fusions et acquisitions au Canada. Compte tenu de l’importance du secteur des ressources naturelles dans notre économie et de l’absence prévue de transactions significatives dans ce secteur à court terme, d’autres secteurs devront compenser de manière importante afin de nous assurer un retour à un niveau d’activité normal ».

Vous trouverez le bulletin Capital Markets Flash Report de PwC sur le site http://www.pwc.com/ca/transactions. Vous pouvez également vous le procurer auprès des personnes-ressources pour les médias. Veuillez noter que les valeurs monétaires dans le bulletin Capital Markets Flash Report de PwC sont en dollars américains, sauf indication contraire.

À propos de l’équipe Transactions de PwC
L’équipe Transactions de PwC (www.pwc.com/ca/transactions) aide les clients à réussir leurs transactions – de la conception à la clôture, et au-delà. Faisant partie du plus important groupe de services transactionnels1, l’équipe Transactions de PwC Canada est votre porte d’entrée dans un nouveau monde passionnant de possibilités de fusions et d’acquisitions qui émerge.

Suivez PwC sur Twitter au @PwC_Canada_LLP et sur Facebook au www.facebook.com/pwccanada.

PwC Canada
PwC Canada aide les organisations et les particuliers à créer la valeur qu’ils recherchent. Plus de 5 700 associés et employés s’emploient à fournir des services de grande qualité en matière de certification, de fiscalité, de conseils et de transactions. PwC Canada est membre du réseau mondial de cabinets de PwC, qui compte plus de 180 000 personnes dans 158 pays. Pour en savoir davantage, consultez notre site Web à l’adresse : www.pwc.com/ca/fr.

© PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l., société à responsabilité limitée de l’Ontario, 2013. Tous droits réservés.

PwC s’entend du cabinet canadien, et quelquefois du réseau mondial de PwC. Chaque société membre est une entité distincte sur le plan juridique. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez notre site Web à l’adresse : www.pwc.com/structure (en anglais seulement).

1 Source : Kennedy; “Business Advisory Services Marketplace 2012”; © BNA Subsidiaries, LLC. Reproduit sous licence.