Selon PwC, les chefs de la direction du secteur des produits forestiers prévoient une mauvaise année, mais s’attendent à améliorer leurs chiffres d’affaires à long terme

Affichez la page en: English

Les chefs de la direction comptent investir dans l’efficacité opérationnelle, l’innovation et la R&D

MONTRÉAL, le 11 mars 2013 — Les chefs de la direction du secteur forestier, papetier et des produits d’emballage (FPE) se déclarent moins confiants que leurs homologues d’autres secteurs quant aux possibilités de croissance de leurs chiffres d’affaires pour les douze mois à venir. Ils sont toutefois plus optimistes des perspectives de croissance de leur entreprise pour les trois prochaines années, indique la 16e enquête mondiale annuelle de PwC menée auprès des chefs de la direction, présentée récemment à Davos, en Suisse.

« Les chefs de la direction des entreprises du secteur forestier, papetier et des produits d’emballage sont très résilients. Ils ont récemment été confrontés à de nombreux défis principalement au niveau des changements dans la demande et du marché, une économie cahoteuse, la surcapacité, les enjeux environnementaux et la hausse des coûts, déclare Frédéric Bouchard, leader du groupe forestier, papetier et de l’emballage chez PwC Montréal. Ils se sont fixé trois priorités, à savoir l’amélioration de l’efficacité opérationnelle, l’investissement dans l’innovation et les activités de R&D ainsi que le développement de nouveaux modèles d’affaires. »

Améliorer l’efficacité opérationnelle et investir dans la R&D
« Les chefs de la direction du secteur FPE se concentrent entièrement sur le dégraissage au niveau des opérations, » ajoute M. Bouchard. L’enquête révèle que 92 % des chefs de la direction dans ce secteur ont mis à exécution un projet de réduction des coûts au cours des derniers douze mois et que 89 % d’entre eux comptent le faire dans les douze mois à venir. Ces résultats sont plus élevés que la moyenne générale de 70 % des chefs de la direction de tous les secteurs dans l’enquête de PwC. Parmi les opérations de réduction de coûts figure la réduction des effectifs, qui devrait se poursuivre : 18 % des chefs de la direction du secteur FPE comptent diminuer leur main-d’œuvre de plus de 8 % cette année.

La R&D et l’innovation sont au premier rang des priorités de 42 % des chefs de la direction du secteur FPE pour les douze mois à venir, ce qui est de 10 % plus élevé que la moyenne générale de l’ensemble des chefs de la direction interrogés. Presque trois-quarts des répondants du secteur FPE déclarent qu’ils initieront des changements afin d’accroître la capacité pour l’innovation et la R&D.

Cibler des créneaux porteurs
La moitié des chefs de la direction du secteur FPE interrogés disent avoir conclu une alliance stratégique ou une coentreprise au cours de l’année écoulée, 34 % s’étant engagés dans des transactions de fusions et acquisitions transfrontalières et 32 % dans des opérations similaires au plan local. « Le fort taux de transactions et de partenariats démontre l’utilisation croissante de la fibre comme bioproduit, biocarburant ou le textile. »

Les chefs de la direction ont indiqué leur intention de mener davantage de transactions durant les douze prochains mois, 58 % envisageant une alliance stratégique ou une coentreprise, 47 % une opération de fusions et acquisitions transfrontalières et 34 % une opération similaire au niveau local.

Autres points saillants de l’enquête menée auprès des chefs de la direction du secteur FPE

  • Tous les chefs de la direction du secteur forestier, papetier et des produits d’emballage interrogés font ressortir que le service à la clientèle est le principal élément de différenciation, ce secteur étant le seul de l’enquête intégrale où 100 % des répondants ont déclaré que les clients orientent leur stratégie.
  • Soixante-quinze pour cent des chefs de la direction du secteur forestier, papetier et des produits d’emballage craignent que les coûts de l’énergie et des matières premières ne soient une menace à la croissance. Ce qui constitue un pourcentage bien plus élevé que la moyenne de l’échantillon global de l’enquête.
  • Quatre-vingt-quinze pour cent d’entre eux déclarent que leurs partenaires de la chaîne d’approvisionnement influent sur leur stratégie. La grande majorité des chefs de la direction disent redoubler d’efforts pour collaborer avec ces derniers.
  • Presque trois-quarts (71 %) des chefs de la direction du secteur forestier, papetier et des produits d’emballage comptent accentuer les activités de leurs entreprises vers la réduction de leur empreinte environnementale, tandis que 18 % resteront à leurs niveaux actuels.

« Alors que les tendances pour le secteur FPE sont très semblables à celles constatées au niveau mondial, il existe quelques différences notables, conclut M. Bouchard. Nous ne croyons pas que la réduction du personnel sera aussi grave au Canada. En fait, des sociétés canadiennes de l’industrie forestière s’inquiètent d’une pénurie imminente de la main-d’œuvre qualifiée. Si le marché de l’immobilier aux États-Unis rebondit et si la demande provenant de la Chine continue d’augmenter, nous pourrions souffrir d’un manque de main-d’œuvre au Canada. »

Méthode d’enquête
Pour réaliser la 16e enquête mondiale annuelle de PwC auprès des chefs de la direction, 1 330 entrevues ont été menées dans 68 pays au cours du dernier trimestre de 2012. Trente-huit chefs de la direction du secteur FPE ont été interrogés dans 15 pays. L’enquête de cette année traite des principales priorités des chefs de la direction dans le monde, notamment la confiance dans la croissance, les défis actuels tels que la disponibilité de talents, les approches du leadership et la nécessité de rétablir la confiance. Voici une répartition par région de ces entrevues : 449 en Asie-Pacifique, 312 en Europe de l’Ouest, 287 en Amérique du Nord, notamment 120 au Canada et 167 aux États-Unis, 165 en Amérique latine, 95 en Europe centrale et en Europe de l’Est, 50 en Afrique et 32 au Moyen-Orient.

Le rapport de l’enquête peut être téléchargé en intégralité à la page www.pwc.com/ceosurvey. Les personnes-ressources pour les médias peuvent également fournir une copie du rapport avec des diagrammes et des graphiques pour vous aider à illustrer vos articles.

Pour voir la vidéo du discours de Bill McFarland devant le Economic Club of Canada, veuillez consulter la page suivante : http://www.pwc.com/ca/en/audit-assurance/bill-mcfarland-economic-club-canada-speech.

Les chefs de la direction des produits forestiers et d’autres dirigeants d’entreprises aborderont ces sujets au 26e colloque annuel sur le secteur mondial forestier et papetier le 9 mai 2013 à Vancouver, Canada. Veuillez consulter: www.pwc.com/ca/forestconf

Suivez PwC sur Twitter à @PwC_Canada_LLP et sur Facebook à www.facebook.com/pwccanada.

À propos de PwC Canada
PwC Canada aide les organisations et les particuliers à créer la valeur qu’ils recherchent. Plus de 5 700 associés et employés s’emploient à fournir des services de grande qualité en matière de certification, de fiscalité, de conseils et de transactions. PwC Canada est membre du réseau mondial de cabinets de PwC, qui compte près de 169 000 employés dans 158 pays. Pour en savoir davantage, consultez notre site Web à l’adresse : www.pwc.com/ca/fr.

© PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l., une société à responsabilité limitée de l’Ontario, 2013. Tous droits réservés. PwC s’entend du cabinet canadien, et quelquefois du réseau mondial de PwC. Chaque société membre est une entité distincte sur le plan juridique. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez notre site Web à l’adresse : www.pwc.com/structure.