Les fabricants canadiens démarrent l’année 2012 avec confiance et prévoient faire des dépenses en capital

Affichez la page en: English

L’optimisme grandit de 25 % au quatrième trimestre chez les fabricants canadiens selon un rapport de PwC

MONTREAL, le 10 février 2012 — Plus de la moitié des fabricants canadiens interrogés dans le cadre de l’étude Manufacturing Barometer du quatrième trimestre de 2011 se disent optimistes quant aux perspectives de l’économie canadienne au cours des 12 prochains mois. Il s’agit d’un bond de 25 % par rapport au trimestre précédent. De plus, 90 % des répondants s’attendent à une croissance positive du chiffre d’affaires de leur entreprise et 10 % d’entre eux prévoient même une croissance supérieure à 10 %.

« Comme plusieurs de leurs homologues des autres secteurs, les dirigeants du secteur de la fabrication se concentrent maintenant davantage sur la relance que sur les difficultés », affirme Martin Bernier, leader du secteur de la fabrication, PwC Montréal. « Dans l’ensemble, les fabricants canadiens ont une perspective positive à l’égard de la croissance, des ventes à l’échelle internationale et des dépenses. Actuellement, la plupart des répondants accordent la priorité aux dépenses d’exploitation. En effet, 80 % des répondants canadiens espèrent augmenter les dépenses dans ce secteur au cours de la prochaine année »

Les principaux secteurs dans lesquels les sociétés prévoient augmenter les dépenses sont les suivants : technologie de l’information (47 %), recherche et développement (47 %) et nouveaux produits et services (37 %). « Les dirigeants du secteur manufacturier veulent changer la capacité novatrice de leurs activités de recherche et de développement au cours de la prochaine année. Ils entendent ainsi faire appel à l’innovation pour rendre leurs produits plus durables. De plus, comme l’activité au sein du secteur de la fabrication mondial est en hausse et que les fabricants américains montrent des signes de résilience, il est maintenant temps de mettre à niveau les systèmes actuels ainsi que les informations commerciales connexes et de favoriser la mobilité comme source de réussite pour les sociétés de toutes les tailles. »

Croissance internationale

Les participants à l’étude Manufacturing Barometer s’attendent à ce que les ventes internationales représentent 66 % de leur chiffre d’affaires au cours des 12 prochains mois. La 15e enquête mondiale auprès des chefs de la direction, « Industrial Manufacturing Industry Insights » confirme les données recueillies auprès des sociétés canadiennes et montre que les fabricants du monde entier partagent les idées de leurs homologues canadiens. Près de trois dirigeants du secteur manufacturier sur cinq affirment qu’ils aimeraient étendre leurs activités à de nouveaux marchés, et les quatre pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) figurent dans les marchés potentiels cités.

Selon M. Bernier, les sociétés de fabrication qui veulent faire des affaires à l’extérieur du Canada peuvent s’attendre à une réduction des stocks et à appuyer la fabrication locale, et peuvent être en mesure de tirer parti des fluctuations du cours du change. Parallèlement, les fabricants doivent adopter des politiques de gestion des risques qui respectent les normes de qualité et de livraison pertinentes et ils doivent être au courant des activités contre la corruption et des pratiques en matière de responsabilité sociale à l’étranger.

Parallèlement, 43 % des fabricants canadiens interrogés ont indiqué que la concurrence sur les marchés étrangers constituait une barrière à la croissance. Pour éliminer cette barrière, les sociétés songent à entreprendre cette année des initiatives telles que de nouvelles alliances stratégiques et des coentreprises sur des marchés étrangers.

« C’est le cas au Canada de Magna International Inc. qui prévoit produire annuellement 300 000 véhicules en Russie, explique M. Bernier. Son usine Magna Steyr en Autriche est le sous-traitant le plus important au monde et assemble des véhicules pour Mercedes–Benz, PSA Peugeot, Minis pour BMW AG, et d’autres. »

Les autres barrières à la croissance des entreprises mentionnées par les sociétés de fabrication comprennent le prix du pétrole et de l’énergie (53 %) et les taux de change (47 %). « Comme au dernier trimestre, les fabricants canadiens cherchent à faire des embauches, et le manque de travailleurs qualifiés demeure une préoccupation importante, ajoute M. Bernier. Parmi les répondants qui prévoient faire des embauches au cours de la prochaine année, les employés les plus recherchés sont des travailleurs dans la production (30 %), des travailleurs qualifiés (27 %) et des techniciens et des professionnels (23 %). »

Le secteur de la fabrication compte surmonter le manque de travailleurs qualifiés, en partie, grâce au perfectionnement de la main-d’œuvre. La plupart des dirigeants estiment que les entreprises doivent assumer une responsabilité à cet égard et plusieurs affirment déjà investir en vue de constituer un bassin d’employés futurs. Par ailleurs, plus de la moitié des répondants sont d’avis que le gouvernement doit accorder une importance prioritaire au perfectionnement de la main-d’œuvre.

Pour obtenir de plus amples informations, visitez le site http://www.pwc.com/ca/fr/industrial-manufacturing/index.jhtml et http://www.pwc.com/gx/en/ceo-survey/pdf/15th-global-ceo-survey-industrial-manufacturing.pdf.

Méthodologie du sondage Manufacturing Barometer

L’étude Canadian Manufacturing Barometer de PwC est un sondage téléphonique trimestriel mené par le cabinet de recherche indépendant BSI Global Research Inc. Elle donne un aperçu sur 12 mois de la croissance du chiffre d’affaires, des activités de fusion et acquisition, des nouveaux investissements, des projets d’embauche et des faits nouveaux du secteur.

Notre groupe de participants comprend des cadres supérieurs d’un échantillon équilibré d’importantes sociétés canadiennes. Quatre-vingt-quinze pour cent des participants occupent l’un des postes suivants : chef de la direction, chef des finances, vice-président, Finances, trésorier, contrôleur, directeur de l’audit interne ou d’autres postes similaires.

Suivez PwC sur Twitter à @PwC_Canada_LLP ou sur Facebook à la page www.facebook.com/pwccanada.

PwC Canada

PwC Canada aide les organisations et les particuliers à créer la valeur qu’ils recherchent. Plus de 5 700 associés et employés s’emploient à fournir des services de grande qualité en matière de certification, de fiscalité, de conseils et de transactions. PwC Canada est membre du réseau mondial de cabinets de PwC, qui compte près de 169 000 employés dans 158 pays. Pour en savoir davantage, consultez notre site Web à l’adresse : www.pwc.com/ca/fr.

© 2012 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l., société à responsabilité limitée de l’Ontario. Tous droits réservés.

Dans le présent document, « PwC » s’entend du cabinet canadien, et quelquefois du réseau mondial de PwC. Chaque société membre est une entité distincte sur le plan juridique. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez notre site Web à l’adresse : www.pwc.com/structure (en anglais seulement).