Pour une démocratisation du financement de nos entreprises

Affichez la page en: English
Pour une démocratisation du financement de nos entreprises
Auteurs:
Guy LeBlanc
Associé directeur, PwC
Russell Goodman
Associé, PwC
Michel Brunet
Président, FMC
Pierre Lortie
Conseiller principal, Affaires, FMC

Ayant la conviction que le Québec doit s’efforcer de mettre en place les meilleures conditions possibles afin de prospérer face à la concurrence mondiale, PwC et FMC ont mené dernièrement une enquête conjointe sur la faible propension des sociétés québécoises à recourir aux marchés publics de capitaux. La tendance est flagrante en cette matière : en 2010, 74 sociétés canadiennes se sont inscrites à la cote du TSX et, de ce nombre, seulement trois étaient du Québec. Au TSX Croissance, seulement 11 des 206 nouvelles inscriptions de sociétés canadiennes provenaient du Québec.

Pourquoi en est-il ainsi? En interrogeant une soixantaine de dirigeants de sociétés privées et publiques, gestionnaires de fonds de placement privés et courtiers en valeurs mobilières, nous visions à cerner les raisons qui expliquent le comportement différent des entrepreneurs québécois par rapport aux marchés publics de capitaux, source de capitaux nécessaires à la croissance et l’innovation. Notre objectif est de fournir aux décideurs privés et publics un diagnostic éclairé sur les facteurs qui expliquent la situation actuelle et les mesures souhaitables, s’il en est, pour favoriser un développement plus rapide des sociétés québécoises.

Les résultats de l’étude ont été dévoilés le 30 mars. Télécharger sans plus attendre le rapport d'étude complet.