Services des premiers appels publics à l'épargne

Affichez la page en: English

Cadre de gouvernance d'entreprise

Avant de devenir réellement une société ouverte, une entreprise doit se comporter comme telle.

Les importantes sociétés ouvertes ont des paliers d'autorité clairement définis, possèdent un conseil d'administration solide et indépendant et sont dotées de divers comités afin de respecter les règles de gouvernement d'entreprise mises en place par les bourses.

Le fait d'observer très tôt les exigences d'ordre juridique et les lignes directrices établies par les bourses peut faciliter la transformation d'une société fermée en société ouverte.

En préparant votre entreprise en fonction des exigences des investisseurs, des analystes, des organismes de réglementation et de la presse financière, vous pourriez même obtenir un meilleur prix pour votre premier appel public à l'épargne (PAPE).

Nous sommes en mesure d'aider votre entreprise à relever les défis et à tirer parti d'un bon modèle de gouvernement d'entreprise.

Nous vous aiderons à comprendre les nombreuses particularités du gouvernement d'entreprise, à analyser les lacunes, à établir la marche à suivre pour appliquer rigoureusement les lignes directrices formulées par les bourses et à adopter les meilleures pratiques utilisées par les chefs de file.

Ce qui doit être fait…
Les règles et lignes directrices en matière de gouvernement d'entreprise diffèrent selon les bourses. Vous devez comprendre celles qui s'appliquent à votre entreprise.

Le Toronto Stock Exchange (TSE), par exemple, exige que chaque entreprise fournisse annuellement un rapport intitulé Statement of Corporate Governance Practices, décrivant ses pratiques en matière de gouvernement d'entreprise et expliquant la conformité, ou la non?conformité, aux 14 lignes directrices établies par le TSE.

Les lignes directrices du TSE visent la planification stratégique, la gestion des risques, la communication avec le public, l'intégrité des systèmes de contrôle interne et d'information de gestion, la composition du conseil d'administration, l'efficacité du conseil et du directeur, le rôle du conseil et du chef de la direction, l'indépendance du conseil à l'égard de la direction, ainsi que la composition et le rôle du comité de vérification.

…et ce qui devrait être fait
Un cadre de gouvernement d'entreprise solide est essentiel pour établir un climat de confiance et pour attirer les investisseurs, augmentant ainsi la valeur pour les actionnaires.

Un récent sondage d'opinion auprès des investisseurs¹ a clairement démontré le lien entre de bonnes pratiques en matière de gouvernement d'entreprise et la valeur pour les actionnaires :

  • 39 pour cent des personnes interrogées ont répondu qu'elles accordaient aux pratiques de gouvernement d'entreprise autant d'importance qu'aux questions financières dans l'évaluation des possibilités d'investissement, tandis que 25 pour cent ont répondu qu'elles y accordaient plus d'importance;
  • une forte majorité des personnes interrogées ont répondu que si elles avaient le choix entre deux entreprises traversant une période difficile, elles seraient prêtes à investir davantage dans celle des deux ayant adopté les meilleures pratiques de gouvernement d'entreprise.

Vous avez beau suivre les lignes directrices à la lettre, encore faut-il établir des relations adéquates entre la direction et le conseil afin de diriger votre entreprise efficacement.

Un nombre croissant de politiques et de procédures en matière de responsabilité professionnelle devraient également être élaborées afin de répondre aux exigences du monde des affaires et du public.

Un cadre de gouvernement d'entreprise solide dès le départ
L'analyse du cadre de gouvernement d'entreprise que nous effectuons pourrait bien être le premier pas vers l'établissement de politiques et de procédures solides pour le lancement d'un appel public à l'épargne et pour le fonctionnement futur d'une société ouverte. Cette analyse fait ressortir les faiblesses des pratiques de gouvernement d'entreprise qui sont en place ou qui seront adoptées, et comprend des recommandations concernant les mesures correctives à appliquer.

¹Sondage d'opinion auprès des investisseurs, mené par McKinsey & Company, juin 2000