Solutions liées aux IFRS pour les services fiscaux

Affichez la page en: English

Il est clair que le passage des PCGR du Canada aux IFRS aura des conséquences fiscales étendues, mais les détails ne sont toutefois pas encore connus. Forts de l’expérience que nous avons acquise en Europe et ailleurs dans le monde, nous sommes convaincus que nos conseillers fiscaux peuvent vous aider à éviter les risques imprévus liés à la conversion aux IFRS.

Bien qu’il y ait de nombreuses similitudes entre les directives fiscales actuelles (chapitre 3465 du Manuel de l’ICCA) et les règles proposées dans les IFRS (IAS 12), il y a aussi des différences considérables, surtout en ce qui concerne les passifs d’impôts reportés. Dans la comptabilité selon les IFRS, des produits et des charges pourraient être constatés plus tôt ou plus tard qu’ils ne l’étaient en vertu des PCGR du Canada. Si le bénéfice constaté dans les états financiers constitue le point de départ pour les passifs d’impôts, le passage aux IFRS aura des répercussions immédiates.

Les multinationales possédant des filiales locales doivent être au fait des différences entre les IFRS et les PCGR locaux, qui peuvent toujours être en vigueur aux fins de la production des déclarations de revenus.

De plus, comme chaque secteur connaîtra des incidences fiscales particulières, la connaissance approfondie que possède PwC de chacun vous sera fort utile pour planifier votre stratégie fiscale en ce qui a trait au passage aux IFRS.