Présentation de l’information financière, août 2013

Affichez la page en: English

Quoi de neuf en matière de présentation de l’information financière des sociétés ouvertes canadiennes? Ce n’est qu’une question de perspective, car selon certains, rien n’a changé et selon d’autres, les changements sont nombreux.

L’IASB continue de travailler à part, mais surtout conjointement avec les États-Unis, sur des questions importantes, telles que les produits, les contrats de location, la dépréciation des prêts et des créances clients, les contrats d’assurance, l’évaluation à la juste valeur des titres de créance et la couverture.

L’IASB n’a pas encore réalisé de progrès important dans ses démarches pour devenir la principale source de normes comptables dans le monde. La Chine, le Japon, l’Inde et surtout les États-Unis continuent de résister au chant des sirènes des IFRS. L’Europe, la première à avoir adopté les IFRS et la plus importante utilisatrice de ces normes, a annoncé qu’elle réévaluera son rapport avec les IFRS.

Après des années de tentatives, le Canada serait-il parvenu à faire entrer les entreprises à tarifs réglementés dans le champ d’application des IFRS. Une solution valable est en vue, mais l’est-elle vraiment? L’IASB a-t-il proposé des changements qui devaient, selon ses promesses, rationaliser et améliorer les informations financières présentées dans les états financiers? La réponse dépend de chaque point de vue.

Ce numéro traite des sujets suivants :

  • Vers un référentiel comptable unique à l’échelle mondiale
  • Les IFRS au Canada
  • Les IFRS aux États-Unis
  • Vers la convergence des PCGR à l’échelle mondiale
  • Évaluation de la juste valeur
  • Le cadre conceptuel
  • Obligations d’information
  • Le rapport de l’auditeur
  • Amélioration de la qualité de l’audit

Téléchargez le rapport complet pour en savoir plus.