CFO Agenda Issue 1: Transforming performance - Powering an effective organization

Affichez la page en: English

Les chefs des finances font face aujourd’hui à de multiples défis. D’un côté, ils doivent gérer le rendement de leur entreprise, et de l’autre, ils doivent utiliser à bon escient une information de gestion de qualité pour étayer les décisions d’affaires. Comme si ce n’était pas suffisant, leur rôle est rendu encore plus difficile par les circonstances externes comme le récent ralentissement économique.

Même si les préoccupations quotidiennes demeurent monnaie courante et créent des pressions importantes sur le rendement, le ralentissement a cependant une répercussion à long terme — pas seulement sur le plan financier, mais aussi sur la conformité et la capacité de prendre des risques. Les marges sont comprimées et les chefs des finances doivent accorder plus d’attention non seulement au chiffre d’affaires, mais aussi aux facteurs opérationnels qui influent sur le résultat net. Le goût pour le risque a diminué, limitant les baisses, mais aussi limitant les hausses. Les gouvernements, qui subissent des pressions pour maintenir la stabilité économique, ont réagi en adoptant des réglementations accrues et plus sévères comme l’IFRS 9 et Bâle III, apportant une nouvelle dimension aux préoccupations des chefs des finances. Cette situation est délicate. Les chefs des finances doivent accorder plus d’importance à ces pressions accrues au quotidien, mais ils doivent en même temps se concentrer davantage sur les objectifs organisationnels et le rendement.