Bulletin trimestriel Energy Visions : « Unsteady as she goes »

Affichez la page en: English

L’instabilité financière et géopolitique continue de perturber le prix mondial du pétrole. L’agence Standard & Poor’s a abaissé la notation de la dette des États-Unis au début du mois d’août; de plus, le taux de chômage y reste élevé et la confiance des consommateurs est en déclin. Le président Barack Obama a dévoilé, début septembre, son plan de revitalisation du marché de l’emploi aux États-Unis. Toutefois, les marchés restent sceptiques et se demandent si sa proposition d’allègements d’impôts de 447 milliards de dollars US et de nouvelles dépenses visant à stimuler l’emploi séduira le Congrès.

De l’autre côté de l’Atlantique, les pays de la zone euro font face à la possibilité d’un défaut de paiement de la Grèce sur sa dette. Le pays a déclaré avoir besoin d’une aide de 8 milliards d’euros en novembre pour être en mesure de payer les salaires et les retraites. Sa prochaine prime de remboursement des obligations sera exigible en décembre. Par ailleurs, l’Allemagne et la France mènent des discussions pour régler le problème de la dette colossale de la Grèce et éviter une nouvelle crise des marchés des capitaux.