Navigating a unique market

Résultats de l’enquête de 2013 auprès des chefs de la direction de Calgary

Nous nous sommes penchés sur ce que signifie faire des affaires à Calgary. Durant le printemps et l’été 2013, nous avons interrogé des chefs de la direction établis à Calgary dans différentes organisations, notamment des sociétés ouvertes et fermées, des organismes sans but lucratif et des sociétés d’État.

« C’est clair : faire des affaires à Calgary, ce n’est pas la même chose qu’ailleurs au Canada », déclare Raymond Crossley, associé directeur pour la région de l’Ouest canadien chez PwC.

Calgary s’impose rapidement comme le cœur du moteur économique du Canada, grâce à un milieu des affaires ouvert et dynamique, à une main d’œuvre hautement qualifiée et très demandée et à de bonnes perspectives de croissance à long terme. Parallèlement, les organisations de Calgary sont confrontées à des défis uniques – qu’il s’agisse de recruter ou de garder les employés appropriés, ou de mettre en place la bonne infrastructure pour favoriser la réussite des organisations et de chaque citoyen calgarien.

Une ville unique en son genre confrontée à des défis qui lui sont propres
Quelque 68 % des chefs de la direction interrogés estiment que l’économie de Calgary se portera mieux que l’économie mondiale au cours de la prochaine année. Cette confiance est de bon augure à la fois pour les entreprises de Calgary et pour celles qui envisagent de s’installer dans la région. Dans le même esprit, 86 % des chefs de la direction s’attendent à une amélioration de leur chiffre d’affaires au cours des 12 prochains mois.

L’optimisme des entreprises de Calgary quant à leurs perspectives de croissance est une bonne nouvelle, mais les chefs de la direction sont très préoccupés par leur capacité d’attirer et de retenir les talents dont ils ont besoin pour réussir. Pour certains, le simple fait de trouver les bonnes personnes, dotées des bonnes compétences, représente le défi. Pour d’autres, c’est de retenir les employés compétents et de gérer les attentes du personnel en matière de salaires et d’avantages. Plus de 73 % des chefs de la direction projettent de modifier leurs stratégies de gestion des ressources humaines au cours de l’année prochaine.

Nous vous invitons à lire le rapport dans son intégralité. Vous y trouverez les résultats du sondage et leur interprétation.