Stratégie RE

PwC s’est engagé à faire son devoir dans son propre réseau, et à agir comme un catalyseur de changement dans le monde.

 Créer de la valeur avec une entreprise responsable

Créer de la valeur avec une entreprise responsable

PwC s’est engagé à faire son devoir dans son propre réseau, et à agir comme un catalyseur de changement dans le monde.
Notre engagement à l’égard de la responsabilité d’entreprise va plus loin que l’intégration de l’éthique sociale, environnementale et économique dans nos activités.
Notre intention est de mettre nos compétences à profit, non seulement pour aider nos clients à résoudre leurs enjeux de responsabilité d’entreprise, mais aussi pour sensibiliser notre propre cabinet à ces mêmes enjeux.
Nous voulons nous engager dans le débat et le mouvement mondial sur les pratiques responsables qui apportent un changement positif dans le monde. Nous voulons être partie prenante de la solution.

Notre stratégie de responsabilité d’entreprise s’articule en deux volets:

  • Faire notre devoir.  Nous nous engageons à promouvoir des pratiques responsables essentielles pour notre
    cabinet : de la qualité de nos services à l’instauration d’un milieu de travail inclusif, sans oublier notre engagement auprès des collectivités et la réduction de notre empreinte environnementale.
  • Être un catalyseur de changement. Nous utiliserons nos compétences, notre voix et nos relations pour travailler et influer sur les activités qui font une différence, favorisent le changement et ont un effet durable sur notre monde.

Aujourd’hui, nous aidons les organisations du monde entier à renforcer leurs propres programmes de responsabilité d’entreprise grâce aux nombreux services que nous fournissons tous les jours.

  • Chaque année, nous évaluons, consultons et transformons des milliers d’entreprises dans le monde entier.
  • Nous fournissons des services qui permettent d’accroître la confiance et la transparence entre les gouvernements, les entreprises et la société.
  • Nous contribuons à l’élaboration des normes sur lesquelles reposent les systèmes financiers et les industries.
  • Nous élaborons de nouvelles mesures de l’impact environnemental, social et économique et de nouvelles méthodes de gestion des risques et de certification pour nos clients, grâce à notre groupe Solutions pour un développement durable.
  • Nous gérons notre impact mais, en qualité de cabinet de services professionnels, nous sommes bien placés pour promouvoir une nouvelle approche de la gestion des enjeux de responsabilité d’entreprise, dont les effets iront au-delà de notre propre sphère.  

L’ensemble des cabinets PwC soutiennent ces objectifs établis à l’échelle du réseau. Durant l’exercice 2013, nous avons élaboré, en collaboration avec d’autres cabinets, une échelle de leadership pour orienter de manière concrète la mise en œuvre de la stratégie de responsabilité d’entreprise.

Cette échelle établit des normes minimales qui aideront le cabinet à devenir un modèle en matière de responsabilité d’entreprise dans chaque domaine prioritaire. Chacun des quatre échelons se décline en quatre dimensions: changement du comportement; stratégie et politiques; mesure et engagement; et évaluation de l’impact. L’ensemble des cabinets de PwC doivent satisfaire aux exigences de base indiquées à l’échelon Initiation, dans le tableau ci-dessous. Les 21 plus grands cabinets, y compris PwC Canada, se sont engagés à atteindre l’échelon Consolidation au cours des deux prochaines années.  

Notre cabinet a également lancé « Faire sa part », initiative mondiale de PwC visant à offrir aux employés l’occasion d’intégrer la responsabilité d’entreprise dans leurs tâches quotidiennes, tant auprès de leurs clients et des collectivités qu’avec leurs collègues. Grâce à ce projet et au travail effectué à l’échelle de PwC Canada pour inscrire la responsabilité d’entreprise dans notre vision et notre stratégie, nous avons enregistré de meilleurs résultats dans les questions du sondage mondial du personnel et sur la perception qu'ont nos équipes des mesures relatives à la responsabilité d’entreprise.  

Notre nouveau programme de diversité et d’inclusion nous a permis de réaliser des progrès importants dans le volet Personnel de notre stratégie de responsabilité d’entreprise. Nous avons lancé un sondage national sur l’inclusion ainsi qu’un recensement du personnel, déployé notre outil d’évaluation globale du leadership équitable et avons considérablement approfondi notre compréhension des préjugés qui influencent le recrutement, le suivi de la performance et l’avancement professionnel. Nous avons également commencé à suivre nos progrès en matière de diversité et d’inclusion au moyen d’un nouveau tableau de bord.  

Nos cercles de ressources des employés ont réussi à renforcer leur image et leur efficacité en aidant nos équipes à organiser, pour la toute première fois, une semaine de la diversité et de l’inclusion. Nous avons également créé une nouvelle catégorie du Prix du chef de la direction, intitulée « Collectivités », une façon de reconnaître l’engagement de nos employés auprès de différentes parties prenantes . 

Nous avons encouragé notre personnel à s’engager bénévolement pour renforcer ses compétences en leadership, ce qui a permis de porter à 368 le nombre d’employés siégeant au sein de conseils d’administration d’organismes sans but lucratif pour l’exercice 2013, contre 238 pour l’exercice précédent. Le pourcentage de services de bénévoles qualifiés de nos professionnels, proposés par l’intermédiaire de la Fondation PwC Canada, est passé de 14 % à 28% des activités bénévoles en 2013. Ces réussites nous ont valu des distinctions externes, notamment le Prix d’excellence en responsabilité d’entreprise de 2012 remis par Green Living Enterprises.

Ce parcours n’a pas toujours été simple. Nous voulions nous engager dans un processus intitulé « Dynamique de changement » qui aurait aidé les équipes de direction à évaluer investissements, produits, résultats et impacts afin de mieux mesurer les retombées sociales de nos activités. Faute de ressources, nous avons dû mettre ce projet en attente, mais nous comptons le reprendre en 2014.  
Nos comités d’action environnementale avaient attiré moins de membres durant l’exercice 2012. Nous nous sommes donc réorganisés de façon à mieux communiquer, à reconnaître les efforts des employés et à les aider à mieux gérer leur temps. Grâce à ces mesures, nous avons pu stabiliser le nombre de membres en 2013. Nous avons regroupé nos actions sous la bannière Comités de responsabilité d’entreprise afin de mieux orienter nos efforts. Au lieu de renouveler le sondage annuel sur les habitudes de transport, nous avons préféré encourager les employés à participer aux campagnes de santé et de bien-être organisées dans leur région afin d’adopter d’autres comportements.

Nous avons procédé, pour la deuxième année, à une analyse de l’incidence de nos activités sur l’économie canadienne. Les résultats peuvent être consultés dans la section portant sur les pratiques responsables. La nouveauté, cette année, est un tableau des pratiques responsables : il s’agit d’une analyse de nos principaux services, des secteurs que nous couvrons ainsi que de nos compétences, indiquant les plus exposés aux risques environnementaux, sociaux et de gouvernance.

Au cours de la prochaine année, nous continuerons à prendre des mesures en fonction des priorités établies dans notre plan stratégique 2013-2015. Nous resterons concentrés sur nos objectifs à moyen et à long terme : utiliser nos compétences, notre voix et nos relations réunies pour instaurer la confiance, l’éthique et l’intégrité sur le marché, et accroître les retombées de nos activités grâce aux cadres d’évaluation, à la formation dans les collectivités et au développement des capacités. Tout au long de l’exercice 2014, nous mettrons l’accent sur l’importance de travailler avec les parties prenantes. Pour mieux affirmer notre volonté dans ce sens, nous avons consenti des investissements supplémentaires.