Servir nos clients et mener nos activités de manière éthique et responsable

marché

Notre rôle en tant que fournisseur de services professionnels

Chez PwC, nous jouons un rôle déterminant dans les marchés de capitaux du monde et nous sommes fiers de contribuer  à améliorer la crédibilité, la transparence et la fiabilité des états financiers et de l’information sur laquelle se basent les investisseurs et les partenaires d’affaires pour prendre des décisions éclairées.

PwC a la responsabilité de défendre et d’incarner la déontologie, la transparence et l’intégrité dans chaque aspect de ses activités. Nous sommes bien placés pour développer la confiance dans le milieu des affaires, en mettant à profit nos compétences et nos relations pour promouvoir des pratiques plus éthiques et plus responsables sur le marché. En incarnant un modèle de leadership responsable, nous exerçons une influence positive sur la réussite de nos clients, de notre personnel et de nos collectivités réunis. Nous illustrons aussi le rôle essentiel du développement durable pour renforcer la gouvernance et l’imputabilité des entreprises.

En 2013, nos initiatives ont illustré nos efforts constants pour intégrer des pratiques de gestion responsable à nos activités, et pour saisir les occasions de mener le débat sur des enjeux liés à notre profession. À ces fins, nous comprenons mieux quels secteurs définis par PwC sont les plus menacés. Nous avons non seulement identifié les enjeux – environnementaux, sociaux et de gouvernance – mais nous avons également élaboré une carte qui les reflète clairement. Nous continuons de rédiger des publications spécialisées sur plusieurs sujets comme l’établissement de relations de confiance, les transformations du marché et la conformité réglementaire afin d’aider nos clients à traiter les nouveaux enjeux liés au marché. Pour la deuxième année, nous avons mené une analyse de l’incidence économique de nos activités afin de quantifier l’influence de notre cabinet sur le marché.

Enfin, nous avons dressé une liste détaillée des effets tangibles de nos commandites dans nos collectivités (voir la page 27).

Nos modes de fonctionnement
En 2013, nous avons continué à revoir nos  politiques et processus d’entreprise responsable afin d’améliorer nos cadres de gouvernance et  d’offrir à nos employés l’occasion officielle de s’exprimer  sur d’importants enjeux touchant le milieu de travail. Nous avons établi qu’il n’était pas nécessaire, pour le moment, de modifier nos politiques de responsabilité d’entreprise.

En nous appuyant sur un examen de nos politiques de dons de 2012, nous avons,  uniformisé les orientations ainsi que les cadres actuels de contributions et de prises de décisions à l’échelle locale en 2013. Cette démarche a eu pour résultat, une meilleure communication avec les parties prenantes et des processus de prises de décision plus transparents.

Priorité à l’éthique et à la transparence

La défense d’une solide déontologie et la promotion de pratiques d’affaires transparentes dans l’ensemble du cabinet et de ses activités est un des aspects essentiels de notre stratégie globale de responsabilité d’entreprise. Nos efforts dans ce sens sont principalement axés sur le développement des compétences en leadership responsable de notre personnel, mais ils comprennent aussi diverses autres initiatives, dont les suivantes :

  • code de conduite
  • lignes téléphoniques d’aide
  • séances de formation en ligne
  • gestion du risque
  • formation sur l’indépendance du cabinet canadien
  • formation sur la lutte contre le blanchiment d’argent
  • politiques de confidentialité
  • obligations de signalement en vertu du règlement professionnel

Nous avons aussi un leader de la déontologie et des pratiques d’affaires qui supervise nos processus de reddition de comptes. Chaque année, tous les  membres de notre personnel sont tenus de participer à des séances de formation interactives sur l’indépendance et de signer une attestation relative à leurs responsabilités personnelles en matière d’indépendance et de conformité réglementaire.  En 2013, tous les membres du personnel (100 %) ont rempli et signé leur attestation (par rapport à 100 % en 2012).

Webinaires et capsules du groupe Qualité et Méthodologie en certification(QMC)
En 2013, nous avons reconduit  notre formation annuelle « Audit and Assurance Technical Update Program » et proposé huit webinaires du QMC qui ont attiré plus de 1 500 associés et employés de notre groupe Audit et Certification. La nouveauté de cette année reste l’introduction d’une série de capsules du QMC (d’une durée de 5 à 15 minutes). Ces brèves leçons ont permis aux  équipes de traiter des questions sur des aspects essentiels de l’audit. Une de nos priorités en 2013 était d’offrir cette formation à nos employés qui travaillent chez les clients afin d’améliorer la valeur et la qualité de nos services.
 

Formation virtuelle en fiscalité
Grâce à nos réussites de 2012, nous avons organisé une deuxième conférence virtuelle sur la fiscalité et donné un cours virtuel sur notre plateforme Connaissances en fiscalité pendant une semaine à 590 associés et directeurs de PwC. Cette année, pour la première fois, nous avons invité 40 clients externes à participer à ces programmes de formation et sollicité de la rétroaction de l’ensemble des participants. Nous avons reçu des résultats positifs : 80 % des participants ont affirmé qu’ils recommanderaient la conférence à d’autres. De plus, nous avons obtenu le prix 2012 Virtual Communication Excellence Award décerné par ON24, une entreprise de solutions pour la webdiffusion et les événements virtuels. Ce prix récompense les entreprises qui ont repoussé les frontières de la communication virtuelle et établi de meilleures pratiques pour le secteur. Les entreprises sélectionnées ont été évaluées selon les critères suivants : les retombées, la dimension immersive, l’incidence sur la marque et la réalisation des objectifs de l’entreprise, notamment ceux relatifs à la qualité.

Bilan des Services aux sociétés privées (SSP)
Tout au long de 2013, nous avons organisé une série d’événements régionaux dans le but d’échanger des points de vue, d’apprendre et de collaborer avec les collègues des différentes divisions du groupe Services aux sociétés privées. Ces séances ont mis l’accent sur la communication des priorités du prochain exercice, des leçons apprises et les réussites de l’exercice précédent. Nous avons aussi discuté des principales formations qui permettront aux associés et aux employés d’être plus performants dans leur rôle et durant les missions. Les priorités nationales et régionales de même que les domaines d’intérêt ont été mis en avant. Ces séances se sont déroulées dans leur intégralité dans les villes de Montréal, Toronto, Calgary et Vancouver. Elles ont été également organisées dans plusieurs bureaux régionaux, parfois dans leur intégralité ou adaptées aux besoins de la région. Cette démarche se poursuivra durant l’exercice 2014.

Conseils – les bases du succès
Nous avons lancé « Foundations for the Future », un programme d’intégration destiné aux nouveaux diplômés intégrant le groupe Conseils à Calgary et à Toronto. Il est conçu pour doter nos employés moins expérimentés d’un ensemble de compétences essentielles en matière de conseils, solides et homogènes. Ces derniers y trouvent des possibilités qui les incitent à offrir des services de grande valeur aux clients. Ce programme se compose de deux volets. D’abord, une expérience d’apprentissage structurée de huit jours qui commence dès l’entrée en fonction. Les participants découvrent des possibilités de réseautage et des simulations de situations réelles avec les clients. Le second volet comprend des possibilités de formation sur le terrain durant l’année, notamment les rotations dans les différents services du groupe Conseils, les nombreuses missions auprès des clients, les déjeuners-conférences mensuels et les réunions d’évaluation trimestrielles entre pairs avec les coachs, l’équipe Formation et développement et les Ressources humaines. En 2013, nous avons mené à bien la première des deux années du programme et nous avons recueilli des commentaires positifs des  participants ainsi que de leur unité fonctionnelle respective. Nous étudierons des mesures de réussite à long terme et nous préparerons un rapport sur nos progrès.

Notre rôle dans le développement d’une société durable
PwC est le chef de file du marché de la prestation de services-conseils en développement durable aux grandes multinationales. Les équipes de notre groupe Solutions pour un développement durable sont implantées dans 40 pays, où elles aident les organisations à intégrer des pratiques d’affaires durables au cœur de leurs processus, systèmes et chaînes d’approvisionnement. Nous aidons nos clients à créer de la valeur en examinant l’ensemble de leur profil de durabilité – y compris les défis et les opportunités – et en instaurant des solutions efficaces pour les divers aspects de cet enjeu : responsabilité d’entreprise, changement climatique, rapports de responsabilité d’entreprise, gestion de la chaîne de surveillance/d’approvisionnement et systèmes de gestion du développement durable.

Notre cabinet canadien fait partie d’un réseau mondial de Solutions pour un développement durable. Ce réseau comprend 500 professionnels qui exercent dans 40 pays et fournissent des services à 50 sociétés du classement Fortune 100. Depuis 1990, nous avons acquis une réputation de catalyseur de changement en facilitant à la clientèle de notre groupe Solutions pour un développement durable l’accès à nos services-conseils, services fiscaux et services d’audit et de certification. Nos clients proviennent d’un large éventail de secteurs, dont le commerce de détail, le divertissement et les médias, l’industrie minière, l’énergie et les services publics, et la foresterie et le papier.

Nous sommes fiers d’avoir été accrédités par l’American National Standards Institute (ANSI) à titre d’organisme de vérification des émissions de gaz à effet de serre et par le Forest Stewardship Council (FSC) à titre d’organisme de certification des chaînes de surveillance.

Responsabilité d’entreprise et risques
Nous comprenons mieux quels secteurs, compétences et services définis par PwC sont les plus exposés à des risques environnementaux, sociaux et à des enjeux de gouvernance. Nous avons dressé une liste des risques et des possibilités  liés à la responsabilité d’entreprise. Nous avons constaté qu’il fallait intégrer la durabilité en priorité dans ces groupes de services - Audit, Risques et Contrôles, et Acquisition d’entreprises. Ce travail a renforcé les initiatives prises à l’échelle du cabinet mondial en matière de responsabilité d’entreprise dans le processus d’audit. Nous comptons créer une procédure pour consolider davantage cette démarche en 2014.
 

Dialogues dynamiques et leadership éclairé
Dans le but de contribuer au dialogue sur l’exercice de notre responsabilité d’entreprise et sur la manière dont nous intégrons celle-ci à nos activités, nous avons lancé les initiatives suivantes en 2013 :

  • La conférence Vision to Reality de PwC est le forum exclusivement réservé aux  entreprises de technologie en émergence du Canada. En 2013, nous avons donné l’occasion à 450 entrepreneurs de tout le Canada d’établir de nouvelles relations, de rencontrer de nouveaux partenaires commerciaux potentiels et de discuter des résultats de nos sondages et rapports annuels sur le secteur des nouvelles sociétés technologiques.
    Durant les séances matinales de la conférence, des dirigeants d’entreprises ont pu participer, après sélection, à des ateliers de mentorat animés par quelques-uns des entrepreneurs les plus prospères du Canada. Une séance ouverte a eu lieu, dans l’après-midi, pour l’ensemble des entreprises en démarrage. Au programme : une série de causeries instructives et inspirantes par les meilleurs entrepreneurs et innovateurs sur des questions touchant le secteur. Cette conférence sera de nouveau organisée durant l’exercice 2014.
  • La 16e enquête mondiale annuelle auprès des chefs de la direction vise à informer et à nourrir le débat sur la façon dont les entreprises relèvent les défis auxquels elles sont confrontées. Plus de 1 300 chefs de la direction de 60 pays, dont 120 dirigeants canadiens, ont été interrogés dans le cadre de ce sondage réalisé en 2013. L’enquête de cette année s’est penchée sur les principales priorités des chefs de la direction dans le monde entier, y compris la confiance dans la croissance et les grands défis du moment, notamment la disponibilité des talents ainsi que les approches de leadership.

Les chefs de la direction canadiens paraissent bien plus confiants dans les perspectives de croissance que leurs homologues du reste du monde, en particulier dans le long terme. Soixante pour cent des chefs de la direction canadiens s’attendent à améliorer le chiffre d’affaires de leur entreprise pour les trois années à venir, malgré une confiance mitigée dans l’économie mondiale. Environ un quart d’entre eux (26 %) estiment que la conjoncture économique mondiale s’améliorera dans les douze mois à venir, alors que 24 % pensent le contraire.

La question des talents reste en général une préoccupation majeure pour les chefs de la direction du Canada, car pour 63 % d’entre eux la disponibilité de compétences clés constitue la plus importante menace aux perspectives de croissance. Il faut croire que le problème de talents demeurera longtemps encore une préoccupation pour les chefs de la direction, plus de trois-quarts d’entre eux prévoyant investir davantage pour former une main-d’œuvre qualifiée et favoriser son émergence.

Le changement reste un thème récurrent pour les chefs de la direction canadiens, puisque 62 % d’entre eux comptent revoir leur stratégie dans les douze mois à venir. L’augmentation du nombre de clients, les fusions et acquisitions et l’investissement accru en technologies constituent les principaux domaines où des changements sont prévus.

  • The Directors’ Cut – la corruption, au cœur des préoccupations des dirigeants – voyez pourquoi. En 2013, nous avons consacré un webinaire du Comité d’audit en ligne aux lois contre la corruption et à leur incidence sur les entreprises canadiennes. Nous avons invité les plus importants professionnels à présenter la Foreign Corrupt Practices Act des États-Unis tandis que les meilleurs experts de PwC Canada et États-Unis ont analysé la loi contre la corruption au Canada, aux États-Unis et en Grande-Bretagne. Ils ont souligné les facteurs essentiels que les entreprises et les administrateurs devraient considérer  lorsqu’ils traitent de leur conformité à ces exigences. Dans notre présentation des points essentiels du webinaire, nous avons résumé les principales leçons de la séance et les résultats du sondage réalisé auprès des participants.
    Nous avons également inclus les dix questions principales à poser sur les pots-de-vin et la corruption.