PwC a collaboré avec les parties prenantes de la collectivité pour accroître l’impact social de ses activités.

collectivités

PwC fait tous les efforts nécessaires pour être une organisation responsable et bienveillante. Nous pensons qu’il est important de porter notre regard au-delà des résultats pour déterminer comment nous pouvons exercer une influence positive sur les collectivités dans lesquelles nous vivons et nous travaillons. Grâce aux initiatives suivantes, nous soutenons et encourageons l’engagement dans des collectivités locales et dans l’ensemble de notre réseau mondial :

 

Heather Burnett raconte comment l'initiaive de PwC, Subventions au leadership, a aidé son OSBL

Fondation PricewaterhouseCoopers Canada
Nous avons entamé, en 2013, la troisième année de notre plan quinquennal. Nous avons poursuivi la mise en œuvre de nos programmes et de nos projets visant à utiliser nos compétences, notre voix et nos relations pour collaborer avec les autres et apporter des changements concrets et positifs au sein des collectivités. Nous nous sommes concentrés sur quatre priorités :

  • Encourager les employés de PwC à participer à des expériences enrichissantes de bénévolat qui contribuent au développement des capacités
  • Développer des relations  stratégiques dans tous les secteurs (grandes entreprises, PME, gouvernement, OSBL)
  • Démontrer notre responsabilité d’entreprise
  • Communiquer nos initiatives en faveur de la collectivité

Nos employés ont eu l’occasion de mieux connaître le secteur sans but lucratif grâce à La chaîne du bénévolat, à savoir la stratégie qui oriente notre action dans la collectivité. Par exemple, nous avons renforcé notre programme de formation à l’intention des conseils d’administration des organismes sans but lucratif et lancé une nouvelle initiative de jumelage de conseils d’administration. Dans le cadre du programme de bénévolat en équipe, nous avons augmenté le pourcentage des services de bénévoles qualifiés, selon les compétences de nos professionnels.

Nous sommes arrivés à exposer les répercussions socio-économiques des tables rondes multipartites en nous appuyant sur le projet Innoweave, présenté dans un encadré plus loin. Nous avons ainsi franchi un grand pas vers l’intégration d’une dimension sociale dans notre stratégie d’affaires et notre énoncé de vision : « nous démarquer par notre influence sur le succès de nos clients, de notre personnel et de nos collectivités ». Nous sommes fiers d’avoir remporté le Prix d’excellence en responsabilité d’entreprise, remis par Green Living EnterprisesTM , qui récompense notre réflexion d’avant-garde lors de nos tables rondes. Cela dit, il nous reste encore  du chemin à parcourir. En 2012, nous nous étions donné pour objectif de mettre en œuvre un processus intitulé « Dynamique de changement » qui nous aurait aidés à évaluer avec précision investissements, produits, résultats et impacts et mieux mesurer nos efforts. 

Nous avons cependant mis ce projet en attente jusqu’en 2014 afin de nous assurer que nos activités sont conformes à l’approche adoptée dans l’ensemble du réseau.        

Faire une différence par lebénévolat
En 2013, 2 297 employés et associés ont participé à 313 activités de bénévolat organisées par le cabinet, investissant ainsi 17 200 heures de bénévolat dans la collectivité. Selon ces chiffres, qui demeurent stables d’une année à l’autre, environ 40 % des employés du cabinet s’engagent.
 

Dans le cadre de La chaîne du bénévolat, nous avons approfondi nos recherches sur la façon dont les activités communautaires améliorent les aptitudes au leadership de nos employés, tout en maximisant leur engagement et l’efficacité de la participation dans le secteur caritatif. Nous avons officialisé la formule de « bénévolat qualifié » au sein du réseau PwC. Ce concept consiste à mettre à contribution les compétences professionnelles d’une personne sans qu’elle ne fournisse à proprement parler une prestation de service pour laquelle le cabinet serait tenu responsable. Ce bénévolat peut comprendre, par exemple, le mentorat, le coaching ou des cours d’initiation à l’économie. 

Nous avons encouragé nos professionnels à s’engager : 89 activités de bénévolat qualifié ont été enregistrées en 2013, contre 46 en 2012.

Notre objectif est d’atteindre 40 %.
L’une de nos principales priorités, en 2013, était de trouver comment renforcer nos systèmes de production de relevés. Les innovations apportées à nos programmes, notamment les expériences de bénévolat personnalisées en équipe et les demi-journées de bénévolat, pourraient avoir une incidence importante sur notre façon de relever le nombre d’heures de bénévolat en 2014. Nous comptons produire un rapport sur les procédés utilisés pour renforcer nos systèmes de contrôle internes.  
 

En 2013, le Prix du bénévole de l’année est devenu une catégorie du Prix du chef de la direction, appelée « Collectivités ». Avec cette nouvelle formule, nous franchissons un pas important vers l’intégration de l’engagement communautaire dans notre stratégie d’affaires. Le terme
 

« collectivités », pris au sens large, peut ainsi englober toute activité qui permet à une personne de faire une différence, en s’engageant socialement ou en utilisant ses compétences, sa voix ou ses relations pour contribuer à développer des valeurs communes au cabinet et à la société. Cette année, 33 employés de PwC ont été sélectionnés dans la catégorie « Collectivités » du Prix du chef de la direction. 

Par ailleurs, nous avons été en mesure de désigner cette année 131 lauréats du Programme de Subventions aux organismes bénévoles. En reconnaissance de l’engagement exceptionnel de ces bénévoles, le programme verse 300 $ à l’organisme auprès duquel ils ont fait du bénévolat. Ce résultat, qui est légèrement inférieur à celui de 2012 (145), fait écho aux commentaires de nos employés au sujet de la procédure à suivre pour obtenir une subvention, jugée trop longue. En 2013, nous nous sommes efforcés de simplifier cette procédure.

Ce résultat est largement supérieur  à celui de 2012 (238 administrateurs bénévoles représentant 397 mandats). Il s’explique par les engagements de chacun auprès des conseils d’administration dont il fait partie. Il est probable que le programme de jumelage, lancé conjointement avec Altruvest Charitable Services au début de 2013, soit à l’origine de cette hausse. Ce programme consiste à jumeler les employés de PwC qui sont candidats à un poste d’administrateur et les organismes de bienfaisance. En 2013, le cabinet s’est engagé publiquement à préparer 200 nouveaux employés à siéger au sein de ces conseils au cours des trois années à venir. Nous poursuivons sur cette lancée et nous rendrons compte, dans notre prochain rapport annuel, du résultat de cette démarche.  

Partager nos compétences pour susciter le changement
En 2013, nous nous sommes rapprochés du Conseil RH pour le secteur communautaire, d’Imagine Canada et de Fondations communautaires du Canada (FCC) afin de participer à la mise en œuvre des mesures prioritaires définies lors du Sommet canadien des organismes sans but lucratif. Nous avons travaillé, d’une part, à renforcer le soutien aux ressources humaines et, d’autre part, à améliorer la compréhension qu’a le public du secteur caritatif et de ses retombées, deux aspects fondamentaux qui nécessitaient des changements en profondeur.  

Fort du travail accompli en 2012, nous avons invité, en 2013, d’importants acteurs du monde des affaires, , des fondations privées et des bailleurs de fonds du secteur public à participer à une série de tables rondes sur les moyens de gérer efficacement la propriété intellectuelle du Conseil RH suite aux changements qui ont touché le financement public. Grâce au leadership et au soutien de PwC, nous avons poursuivi ces échanges jusqu’en octobre 2012. À la suite de ce travail et en tenant compte d’autres éléments, le Conseil RH a choisi de cesser ses activités et de transférer ses actifs à FCC. En avril 2013, FCC a repris le flambeau et annoncé une réflexion en vue de définir une vision pour l’avenir et un modèle de leadership partagé pour la réaliser. PwC sera app elé à jouer un rôle crucial dans cet exercice tout au long de l’année à venir.

Initiatives philanthropiques axées sur le perfectionnement
En 2013, PwC a versé la somme totale
de  200 000 $ en subventions à 48 organismes caritatifs enregistrés partout au Canada afin de soutenir les activités de perfectionnement professionnel et de formation au leadership au sein de ces organismes. Cette action s’inscrit dans le cadre du programme de subventions au leadership de la Fondation PwC Canada. Chaque année, les organismes sont invités à soumettre leur demande. Nous en avons reçu 204 cette année, ce qui représente une baisse par rapport à 2012 (387). Cette réduction a été planifiée à la suite des observations des parties prenantes. Selon elles, il était nécessaire d’augmenter le nombre de subventions accordées par rapport aux demandes. De 13 % en 2012, ce ratio est passé à 22 % en 2013, un  résultat atteint en prenant le temps, avant la soumission, de se pencher sur les attentes des candidats potentiels et de trouver comment répondre le mieux aux besoins. Cette formule a permis d’économiser le temps et l’argent des candidats et de leur fournir des conseils importants sur la façon de préparer une demande de subvention. Le tableau 1 présente le bilan, les résultats et les retombées de ce programme.

De plus, PwC a accordé des subventions d’une valeur totale de 100 000 $ aux différents organismes de bienfaisance enregistrés qui travaillent à consolider l’efficacité organisationnelle et le dialogue entre les secteurs. Cette démarche de renforcement des capacités communautaires est une dimension fondamentale de notre travail. Imagine Canada, porte-parole du secteur canadien des organismes de bienfaisance et sans but lucratif, est un exemple de ce type d’aide. Parmi nos contributions en 2013, on peut citer le financement du recrutement du nouvel économiste en chef pour le secteur des OSBL et le renforcement des relations avec notre groupe Économie, par des conseils et du travail bénévole. L’un des objectifs de 2014 consistera à trouver comment accompagner, par nos publications et nos recherches,  l’économiste en chef dans sa mission.
PwC a versé au total 1 998 000 $ en dons et commandites à des organismes communautaires partout au Canada.

En 2013, nos employés ont collecté un total de 2 128 000 $ pour Centraide dans l’ensemble du pays, ce qui représente une légère baisse par rapport à 2012 (2 200 000 $). Ces fonds ont été versés au Fonds de Centraide qui soutient les initiatives destinées à améliorer les conditions de vie dans les villes et agglomérations canadiennes en remédiant de manière systématique aux causes profondes des problèmes sociaux. Au cours de l’exercice 2013, le directeur du groupe Responsabilité d’entreprise de PwC s’est joint au comité consultatif de Centraide sur les services partagés pour aider le mouvement à explorer des structures organisationnelles collaboratives susceptibles d’améliorer l’efficacité globale. Notre prochain rapport annuel rendra compte de cette démarche.